resurrection-MJ

Regroupement de fans s'interrogeant sur le décès du Roi de la pop
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dépendant ou pas Michael?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Dépendant ou pas Michael?   Ven 30 Avr - 20:48

Michael a été dépendant?

Rédigé par Nikki Evans-Taylor et Keeler Meghan

physiquement dépendants de propofol n'a pas été fermement établi par toute la littérature. Le propofol n'est pas structurellement ou pharmacologique en aucune façon à d'autres anesthésiques communes telles que les opiacés (analgésiques narcotiques), les barbituriques (tels que le phénobarbital) ou les benzodiazépines. Le propofol n'a pas d'attirance pour les récepteurs que les médicaments ci-dessus interagissent fréquemment dans le cerveau ce qui signifie que le potentiel d'abus et / ou de toxicomanie devraient être limitées. Il s'agit en fait chimiquement similaire à la vitamine E et de l'aspirine.

Un rapport de cas intitulée « Lethal auto-administration de propofol (Diprivan): un rapport de cas et revue de la littérature "Les États, en ce qui concerne la dépendance" il n'existe aucune preuve de la tolérance », qui renvoie à la nécessité d'accroître la quantité de médicament pour maintenir une réponse donnée. discute de la possibilité que le propofol pourrait être une dépendance psychologique aux niveaux sous-thérapeutiques chez des volontaires sains. Toutefois, le Dr Robert J. Sneyd fustigé cette étude pour son utilisation de bénévoles ayant des antécédents de l'alcool, la consommation de drogues douces et dures. Sneyd également discuté de la déclaration tendancieuse de la statistique. En outre, Jackson a été bien en marge thérapeutique et n'était pas en utilisant des doses sub-thérapeutiques à usage récréatif. Jackson n'a pas non plus l'auto-administration propofo l.

Valium (diazépam) est une benzodiazépine à action prolongée. Ativan (lorazépam) est une benzodiazépine à action intermédiaire. Versed (midazolam) est une benzodiazépine à action brève. Toutes les benzodiazépines administrées à Jackson sont acceptables pour le traitement de l'insomnie. Cependant, d'autres types de benzodiazépines sont généralement utilisées pour l'insomnie, comme Restoril (temazepam) qui a été trouvée parmi les médicaments de Jackson que ce médicament en particulier n'a pas été prise Juin 25. En ce qui concerne l'insomnie, même si les benzodiazépines peuvent être utilisées, les benzodiazépines IV ne devrait pas avoir été utilisé pour traiter Jackson car il pourrait prendre des médicaments par voie orale.
Il ya eu des rumeurs que Jackson avait une dépendance aux benzodiazépines différentes. Les rumeurs sont simplement que des rumeurs-et il n'y a pas de preuve actuellement d'une telle dépendance à ce jour. Jackson avait une benzodiazépine par voie orale que lui prescrit par le Dr Metzger pour l'insomnie. Jackson avait trois benzodiazépines orales que lui prescrit par Murray, deux pour l'insomnie et une, écrite jours avant sa mort, a été prescrite pour prendre toute la journée. Information du tableau 3A dans le rapport d'autopsie montre que Jackson ne semble pas être conforme à un patient -il fini ou rarement pris ses médicaments prescrits, y compris les antibiotiques, qui devrait être terminé dans la plupart des situations. Il sous-utilisé presque tous les médicaments qu'il avait en sa possession. Pour les bouteilles de médicaments vides trouvés, basé sur la date à laquelle les médicaments ont été pourvus à la pharmacie, il convient d'avoir trouvé les complètement utilisé. Le montant des benzodiazépines restants et la longueur du temps écoulé depuis le remplissage / écrite ne sont pas corrélés avec une dépendance. Cependant, Murray benzodiazépines prescription a été plus encourageant l'établissement d'une tolérance dans son patient (sans tolérance apparente) plutôt que d'essayer de prévenir un de se produire.

Même si les benzodiazépines ne présentent un risque physique de la tolérance et la dépendance, il n'est pas commun. Un excellent article à lire est « benzodiazépines, abus et dépendance »par Charles P. O'Brien MD Ph.D. Un lien vers cet article peut être trouvée ici:

http://www.psychiatrist.co m/supplenet/v66s02/v66s020 5.pdf

Cet article met en évidence les différences entre la tolérance, la dépendance et l'abus. Cet article stipule que les benzodiazépines sont rarement une drogue primaire de l'abus et que le pourcentage réel de personnes qui abusent de ces médicaments est très faible. Il ya une grande différence entre quelqu'un qui choisit délibérément d'abuser d'une drogue et une personne qui devient accidentellement tolérante ou dépendantes de l'utilisation régulière. Jackson ne semble pas souffrir de la tolérance ou de dépendance quand il est mort si Murray a été écrit prescriptions qui aurait pu être facilement conduit à une tolérance ou de dépendance aux benzodiazépines. Les médecins doivent être à la pointe de la prévention de la tolérance et / ou de dépendance ne se produise. Les médecins devraient être régulièrement suivi de leurs patients pour des signes ou des symptômes de tolérance ou d'abus et de limiter la quantité de médicaments qu'ils prescrivent à leurs patients. De plus, Murray n'a jamais mentionné la crainte de Jackson deviennent dépendants de benzodiazépines-Murray a dit qu'il craignait une dépendance au propofol seulement. Jackson aurait passé la nuit entière à l'utilisation du midazolam et du lorazépam et sans propofol le 23 Juin. Cette notion peut également indiquer Jackson avait pas de tolérance ou de dépendance aux benzodiazépines (ni une dépendance à l'égard propofol tel que discuté précédemment).

Jackson n'a pas eu d'atteinte d'organe qui pourrait indiquer l'abus de drogues terme-long terme. Par exemple, la perte d'audition de chroniques analgésique narcotique (ex. Oxycontin) l'abus est fréquent. Des dommages au foie est aussi un commun trouver parmi les toxicomanes car le foie est responsable de la métabolisation presque tous les médicaments. Il semble que l'abus chronique agresseurs propofol (années) peuvent développer une stéatose hépatique ou un foie "gras", peut-être de la teneur en triglycérides du propofol. lésions cardiaques valvulaires par des infections bactériennes et / ou certains types de dommages à la peau / démarcations peut être vu si quelqu'un injecte régulièrement des médicaments avec des aiguilles. Jackson avait aucun de ces signes ou de l'union théorique de l'abus. On sait que Jackson a utilisé des analgésiques narcotiques à des moments. analgésiques narcotiques sont connus pour entraîner une dépendance accidentelle et la tolérance chez de nombreux patients. Même si Jackson avait un problème de tolérance dans le passé, il est important de se rappeler que analgésiques narcotiques ont été trouvées dans la résidence ou dans le corps de Jackson. Tous les médicaments trouvés dans le système de Jackson ont été administrés à lui par Murray, sous sa propre entrée. Même si certains problèmes de dépendance est née de la traitement de la douleur, que Jackson a admis avoir une dépendance médicaments contre la douleur en 1993, cette dépendance semble avoir été traités de façon appropriée que l'ensemble de ses systèmes d'organes sont en excellent état à part quelques problèmes pulmonaires qui ont été minimes et pas dû à toute forme d'abus de drogues. Jackson était déterminé à avoir la bronchiolite et la pneumonie interstitielle chronique avec des cicatrices dans les poumons. Ces questions sont susceptibles d'auto-immunité.

S'il vous plaît comprendre que tous les renseignements ci-dessus conclut que Jackson n'était pas le toxicomane "" les médias l'a peint sur de l'être, il a fini par être victime de quelqu'un d'autre actions, et non pas d'une mauvaise utilisation personnelle de médicaments. Tout le monde dans leur vie a à un moment ou un détournement d'un médicament, peut-être partagé un médicament ne devrait pas, prendre un médicament qui peut ne pas avoir été nécessaire à une maladie, etc Cela ne veut pas dire que quelqu'un est un toxicomane. En fait, Jackson était parfois intermittente sur des doses élevées de prednisone très, sans doute pour traiter ses lupus discoïde. Cette critique des stéroïdes dans le traitement des maladies du système immunitaire pourrait lui ont fait paraître anormalement euphorique ou «élevé» à la fois. Les personnes sans antécédents médicaux importants peuvent ne pas être au courant de ces effets avec un médicament comme la prednisone.
Beaucoup de gens ne comprennent pas la base derrière la toxicomanie, ce qui peut conduire à elle, la façon dont les composantes physiques d'un médicament peut effectivement induire la dépendance / tolérance / dépendance ou de la façon dont beaucoup se trouvent en s'appuyant sur un médicament juste pour avoir une sorte de gagne-pain. De loin, beaucoup de ceux qui prennent des médicaments au-delà habituellement le faire soit de la tolérance accidentelle formation de dépendance ou de l'auto-médication inappropriée d'une affection. Peut-être qu'ils sont déprimés ou souffrant d'une affection comme la fibromyalgie, qui est ensuite traitée avec des médicaments inappropriés ou de substances. Beaucoup de gens qui se trouvent à l'aide de médicaments et / ou de l'alcool de faire quelque chose d'un médecin peut voir la douleur émotionnelle, non. Les gens en général devraient être plus de sympathie pour ceux qui peuvent ou non avoir un problème de la drogue au lieu de les considérer comme des dessous de soi-même.

Jackson peut ou peut ne pas avoir eu quelques problèmes dans le passé, mais il est important de lui rappeler, aussi, était l'homme. Il ne semble pas avoir de terme des dommages à long de toute sorte d'abus de médicaments et n'a certainement pas de questions quand il est mort-autres que Murray est dans sa vie.

_ _ _ _ _ _

(Merci à mes amis de Nikki et Meghan de m'avoir permis de publier ces écrits afin de dissiper l'ignorance entretenue par les médias, qui cherche à nouveau l'essai à dire des choses de Michael Jackson - au lieu de son meurtrier. )

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Dépendant ou pas Michael?   Ven 30 Avr - 23:51

Hier j'écoutais les grosses têtes de Bouvard (je vais tjs faire mes courses à cette heure là pour les entendre sans être interrompue par bibi ou bobu!) et l'invité était un médecin qui justement a parlé du propofol ...

Il parait que cela fait faire des rêves érotiques et que parfois en salle de réveil les patients ont des petits délires du genre!!!!

Purée si je me fais opéré un jour, un mois avant la date je ne lirai que des bouquins de jardinage ou d'informatique afin de conditionner mon subconscient et ne pas dire de conneries!!!! mdr2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Dépendant ou pas Michael?   Sam 1 Mai - 10:22

Je rebondi sur tes 2 posts celui de la télévision suisse après la projection et particulièrement la gars qui dit être dégouté car l'équipe était sensée veiller sur lui et que l'on voit vraiment que c'est de l'acharnement...Et sur ton post ici dépendant ou pas...


Pour mémoire:




C'était le 19 Novembre 1993 à Washington, Elizabeth donnait une conférence pour dire que MIKL avait été hospitalisé avec son aide dans un centre de désintoxication étant donné son addiction aux médicaments....

Comme sonnette d'alarme, on ne fait pas mieux! UNE CONFERENCE DE PRESSE!

Je pense que le faire savoir de cette façon était déjà un appel au secours clair et précis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Dépendant ou pas Michael?   Sam 1 Mai - 12:14

En effet, j'avais entendu parler de l'effet du propofol au réveil, il a même été dit que ce serait pour ça que Michael voulait se produit, enfin, tu vois, histoire de mettre un peu de saletés en plus sur son compte quoi!

Tu as raison, c'était un appel au secours très clair, mais il est dit partout que Michael était dans le déni concernant son addiction ces dernières années, donc, dans ce cas là, on ne sait pas faire grand chose pour la personne, si ce n'est le forcer, le faire colloquer ou quelque chose dans le genre il me semble, ou faire intervenir les services sociaux, mais comment aurait-il pris cela?????

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dépendant ou pas Michael?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dépendant ou pas Michael?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAPPY BIRTHDAY MICHAEL !
» beLIEve me michael jackson is still alive
» Dobros Michael Kelly (Quaterman d'origine & pas chers)
» Michael Jackson Bad Souvenir Picture Disc Singles Pack
» Mon hommage à Michael.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
resurrection-MJ :: 25 juin 2009 :: Complot , non assistance à personne en danger ? :: Divers-
Sauter vers: