resurrection-MJ

Regroupement de fans s'interrogeant sur le décès du Roi de la pop
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Avocats de Murray

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Avocats de Murray   Mar 16 Fév - 8:39

http://www.thedailybeast.com/blogs-and-stories/2010-02-04/the-next-johnnie-cochran/full/

Maintenant que le Dr Conrad Murray devrait être mis en examen pour homicide involontaire, il semble probable qu'il y aura une autre basée à Los Angeles "procès du siècle». Défendeurs célébrité dans les médias précédents saturée d'essais ont été parfois représentés par des avocats: Les célébrités F. Lee Bailey, Barry Scheck, Johnnie Cochran. Mais l'avocat de la défense de Murray, Ed Chernoff, n'était probablement pas même sur le Rolodex de tout producteur de télévision Cour.

Murray et Chernoff ne s'étaient jamais rencontrés avant le décès de Jackson. Le lendemain de la pop star est décédé en Juin, et la police ont commencé à interroger Murray au Centre Médical UCLA, Murray a appelé un avocat qu'il savait à Houston. (Murray a cliniques médicales là-bas et à Las Vegas.) Cet avocat a appelé un autre, qui à son tour, a recommandé Chernoff

"He's so damn smart, et les jurys comme lui et de lui trouver digne de confiance."

«Lorsque j'ai entendu cela, j'ai pensé qu'il était un con», se souvient Chernoff, un bodybuilder et le procureur ancienne star dont les trois-Houston personne cabinet s'est taillé une entreprise dans les crimes sexuels DWI's,, les litiges nationaux et assassiner. Après plusieurs appels téléphoniques, Chernoff était disposé "à faire le saut de la foi et le rejoindre à Los Angeles, mais j'ai dit que quelqu'un doit avoir de l'argent dans notre compte, donc je ne sors pas nu jusqu'à Los Angeles sur certains gâchis."

Murray payé pour Chernoff 1200 $ de vol de dernière minute par carte de crédit. «Je n'ai même pas le temps pour une recherche Google avant de se diriger vers l'aéroport», se souvient Chernoff. Assis à l'arrière d'un plan emballé, il a fait beaucoup de "vous êtes fous de moi" à deux étrangers qui se sont révélées Jackson-obsédés, il a obtenu suffisamment de détails au cours des quatre heures de vol pour réaliser à quel point la situation était grave pour son nouveau client.

Gerald Posner: Les procureurs Jackson 'Internal War

Chernoff et Murray a rencontré le lendemain matin à l'hôtel Ritz-Carlton à Marina del Rey, une place ils ont choisi d'éviter les paparazzis. Ils ont créé un bureau de fortune dans une salle privée à côté du restaurant de l'hôtel. Quand la police est venue interviewer Murray qui nuit à l'hôtel, il a établi un échéancier de ce qui s'est passé la nuit Jackson est mort, et quels médicaments il avait administré à la chanteuse. Alors que Chernoff ne sera pas discuter des détails de cette réunion, il a déclaré au Daily Beast "que ce que Murray a déclaré à la police n'a pas changé et ce qu'il leur a dit qu'il a fait n'est pas un crime."

Sur Dateline NBC et lors d'interviews télévisées d'autres au cours des prochains jours, Chernoff sorti quatre messages principaux: Murray a coopéré avec la police, il ne prescrit pas OxyContin ou Demerol à Jackson, il n'avait que brièvement été médecin de Jackson, et beaucoup d'autres médecins avaient traité et prescrit des médicaments pour Jackson.

Puis Chernoff pris l'avion pour Las Vegas et a donné Murray, qui était retourné à son domicile il ya, un téléphone sécurisé pour empêcher l'écoute électronique. "Je n'allais pas me réveiller un jour pour découvrir que ce que j'ai dit au doc était sur le devant de papier," Chernoff m'a dit.


Le 46-year-old Chernoff ressemble à une meilleure forme et plus jeune Sam Shepard. Il a une réputation locale pour être un avocat difficile à battre en cour. Il a aussi, selon d'anciens collègues à qui j'ai parlé, un sens de l'humour et une strie indépendante. Il se cache une batterie de tatouages sous ses costumes de ville conservatrice. One Sports bras le mot «destin», le nom de son fils de son premier mariage. Un autre fils, Chance, est né à sa seconde femme plus tôt cet été. "Je m'arrête mieux avoir des enfants ou je vais manquer de place pour les tatouages, me dit-il.

Chernoff a fondé une pratique solo en 1991, et ramena bientôt deux partenaires, Matt Alford et Bill Stradley, eux-mêmes anciens procureurs. Chernoff, j'ai rencontré dans les bureaux de l'entreprise dans le bâtiment de la République qui a été construit en 1907 pour abriter les tribunaux fédéraux, les procureurs et les maréchaux. Les bureaux se trouvent au Texas confortable: des murs de briques, des meubles en cuir surdimensionné, et une baisse de style maison. Dans la salle d'attente, deux grands cahiers de coupures sont farcies, non pas avec des coupures de journaux sur le succès de l'entreprise, mais avec manuscrite des notes de remerciement et cartes de Noël de la part d'anciens clients.

"Welcome to the brave et parfois méprisables monde de la défense pénale", a déclaré la ligne d'ouverture d'un blog de l'entreprise utilisé pour héberger sur son site Web. Dans la dernière décennie, l'entreprise avait plus d'une centaine de cas impliquant des allégations d'agressions sexuelles sur les enfants, et avait un taux remarquable de 90% acquittement. Les avocats ont également traité des milliers de CFA, et entra dans un procès devant jury sur des centaines d'entre eux. «Si vous voulez couper un accord et a plaidé coupable à votre CFA», dit Alford, «alors nous ne sommes pas pour vous."

Il n'est pas surprenant, c'est Chernoff, qui a perdu une seule affaire pénale, alors qu'il était de l'autre côté, qui s'occupe des crimes violents, compliqués inculpations Etat fédéral et des cas complexes. "Je vois des gens morts tout le temps, me dit-il. Un regard sur le calendrier du procès de Chernoff montre qu'elle regorge de tentatives de meurtre, les agressions et homicides involontaires état d'ébriété. Il a eu trois essais assassiner au cours des six derniers mois.

"He's so damn smart, et les jurys comme lui et de lui trouver digne de confiance», explique Johnny Sutton, ancien procureur du district ouest du Texas, qui a travaillé avec Chernoff DA quand ils ont été assistant dans les années 1980. Houston's Rusty Hardin, qui a représenté d'Arthur Andersen LLP et le joueur de baseball Roger Clemens, supervisé Chernoff au bureau de l'ACCOVAM. «C'est un excellent substitut du Procureur», dit Hardin.

Chernoff a grandi dans un ménage à Hollywood, en Floride, dominée par une mère alcoolique. Les détails les plus intimes de son enfance viennent d'un blog qui a été partie intégrante du site Web de la société, et qui a disparu peu après le Dr Murray les a embauchés. Il comprenait une intime annonce de Chernoff, où ses problèmes de famille l'a aidé à mieux comprendre ce qui s'est passé lorsque l'un des clients de la firme s'est suicidé. Le Chernoff remarquablement privé ne veut plus parler de l'histoire au début de sa famille et ne les attendait affiché publiquement un jour, il serait l'objet d'un examen minutieux en raison d'une clientèle de haut profil.

Dans son bureau, il a une image de sa mère, qui a combattu l'alcool et les problèmes ordonnance jusqu'à ce que les dernières années de sa vie. Le 11ème anniversaire de sa sœur, en tant qu'invités parti ont commencé à arriver, la mère de Chernoff a pris une overdose de somnifères. Comme son père désespérément essayé de garder sa mère éveillée, Chernoff était chargé de raconter à ses visiteurs le parti a été annulé. La plupart ne le croyais pas jusqu'à ce que le personnel paramédical se précipita po

Sa mère a survécu, mais son père a quitté peu de temps après que la tentative de suicide et a commencé une nouvelle famille. Chernoff resté ouvert pendant encore quatre années difficiles, mais à 17 ans, il dit: «J'ai couru .... Je n'ai jamais regardé en arrière."

Les prêts étudiants, combiné avec quatre ans de travail dans un magasin de crème glacée, l'ai eu au collège. Pour l'école de droit, il a réussi grâce à une bourse de l'Université de Houston Law Center et un emploi dans une entreprise de lutte aux ravageurs du département de comptabilité. Il avait 33 ans avant de parler à sa mère encore, quand elle a appelé à partir d'Atlanta vouloir faire amende honorable. En ce moment, il avait déjà établi sa pratique de la défense, après avoir passé quatre ans à titre de procureur de district adjoint.

"Vous avez brûlé les personnes chargées des poursuites, c'est trop un jeu de nombres, me dit-il, la coupe d'un cigare, comme il est assis dans un fauteuil en cuir brun, avec un écran d'ordinateur énormes montés sur le mur derrière lui. Il raconte comment, pendant une période de trois mois de congé du bureau du DA, il a acheté une moto occasion Yamaha ( «Je ne pouvais pas les moyens d'une Harley") et sillonna le pays pour «vider ma tête." Il n'avait pas d'importance qu'il n'avait jamais conduit un deux-roues avant. «J'ai appris à conduire sur mon premier tour à la Nouvelle-Orléans." Il a fait une boucle à New York et ensuite "à travers les Badlands" à San Francisco et San Diego. "Là, j'ai rencontré une nana sur la plage et est resté un mois.

Au moment de son retour à Houston, il a passé six mois en tant que procureur, mais il savait qu'il était temps pour le changement. «Il avait un esprit très libre», se souvient Sutton. «Nous étions tous unique donc, et nous avons travaillé dur, mais a joué très fort aussi. Chernoff et un groupe d'AD collègues passent leur temps libre de patinage à travers les rues désertes et les garages du centre-ville de Houston la nuit, ou dans des jeux de hockey de rue bruts, ou des jours à la plage de Galveston.

«C'était amusant, mais je voulais entrer dans les vies humaines et des histoires", Chernoff m'a dit. Défense de travail lui a permis de faire exactement cela. Chernoff hochets en énumérant une liste de noms d'anciens clients qui considèrent maintenant comme un ami. Ses fils sont le «centre de sa vie, mais quand il n'est pas avec eux, il dit qu'il« fonctionne, fonctionne, travaille, dort, contemple le destin de la société, les œuvres, puis travaille quelques plus. Je suis assez inutile sans un but de se concentrer. "Par conséquent, il court le marathon de Houston, chaque année, malgré le fait que« ennuyeux course me jusqu'aux larmes. "

Mais il ne pense pas de marathons maintenant. L'affaire Murray est sa vision. Un avantage est que les procureurs de LA sont susceptibles de sous-estimer un avocat de Houston n'ont jamais entendu parler de jusqu'à il ya quelques mois.

Chernoff dit les dés sont pipés contre lui. "Pour une raison quelconque, des règles spéciales semblent s'appliquer à Los Angeles. C'est une façon différente de faire les choses. Je n'ai jamais vu un bureau de coroner qui fonctionne à la demande du procureur, mais c'est ce qui se passe ici. Et je n'ai jamais vu un cas dans lequel il ya un modèle de fuites supplémentaires pour but de manipuler l'opinion publique afin d'avoir un jury qui pense qu'il est déjà coupable. Un grand nombre des commandes fuite n'a rien à voir avec l'affaire, mais elle est juste destinée à peindre le médecin dans un mauvais jour. Je veux juste un pied d'égalité. "

Chernoff estimations de son équipe aura besoin d'un minimum de 500.000 dollars seulement pour les témoins experts nécessaires à une défense agressive. Il semble peu probable que le médecin a ce type d'argent. «Je ne sais même pas si nous serons payés pour notre travail», dit Chernoff. "Et je sais qu'il ya une pression énorme sur place pour trouver quelqu'un. Ils ne peuvent pas obtenir tout le monde de sorte qu'ils ont d'obtenir quelqu'un, et ils se sont établis sur mon client. Eh bien, qu'ils puissent être dans toute une surprise. Si le doc sort de cette salle un homme libre, c'est une histoire de David contre Goliath. Et c'est précisément ce que je suis décidé de se passe. "

Gerald Posner est reporter en chef d'investigation de la Bête quotidien. Il est l'auteur primé de 10 best-sellers Nonfiction d'enquête, sur des sujets allant des assassinats politiques, à des criminels de guerre nazis, à 9 / 11, au terrorisme. Son dernier livre, Miami Babylone: Crime, Wealth and Power-Une dépêche de la Plage, A été publié en Octobre. Il vit à Miami Beach avec son épouse, l'auteur Trisha Posner.

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Avocats de Murray   Mer 17 Fév - 9:47

Dr. Conrad Murray faces arraignment in the Los Angeles County Superior Airport Courthouse on charges of involuntary manslaughter in the death of Michael Jackson. Murray was remanded into custody and held on $75,000-dollar bail. - Splash News

By Philippa Bourke Feb 17, 2010, 6:50 GMT

An attorney for Conrad Murray claims the physician made an error in the timeline of Michael Jackson's last hours that he provided to authorities.


Michael Flanagan said: 'Dr Murray's timeline of events that day when Michael Jackson died is wrong. Doctors make mistakes, and that is what he did, and it was simply just that, a mistake.'


RadarOnline reports exclusively on Murray's turnabout and claims it appears tied to the emergence this week of a voicemail tape that is timestamped for 11.54am on the morning of Jackson's death on June 25, 2009.


The 18-second recording of Murray allegedly calling a patient and leaving a message seriously fails to jibe with his timeline, which, in essence, has the cardiac specialist manually pumping the 50-year-old pop star's heart and lungs at that point.


Flanagan did not make details of the actual timeline or the error available to the media. Murray is charged with involuntary manslaughter in the homicide death of Jackson, who died of a cardiac arrest caused by Propofol intoxication.


Read more: http://www.monstersandcritics.com/people/news/article_1534211.php/Conrad-Murray-s-timeline-error#ixzz0fmEmj02m


http://www.monstersandcritics.com/people/news/article_1534211.php/Conrad-Murray-s-timeline-error


D'après ce que je comprends, un des avocats de Murray semble dire que la chronologie des faits posés par le docteur Murray serait fausse!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Avocats de Murray   Mer 17 Fév - 12:04

Bizarre qu'il n'ait pas de souvenirs très précis de ce qui s'est passé cette matinée là! ok pour les heures, qu'il ne sache pas dire les heures exactes auxquelles il a passé ses appels, ok, mais qu'il ne sache pas à qui il a passé des coups de fil avant de s'apercevoir que Michael était en difficulté, là, ça m'étonne!


Flanagan n'a pas de détails sur le scénario réel ou l'erreur à la disposition des médias

Et cette phrase je n'y crois pas, Flanagan a sûrement eu tous les détails de la matinée par murray, au niveau des appels aussi, il doit avoir les détails du scénario, sinon comment défendrait-il Murray sans avoir sa confiance?

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: Avocats de Murray   Mer 17 Fév - 13:07

Voici l'article en français gentille Suzy Wink

L'avocat de Conrad Murray reconnaît que le médecin "s'est trompé" sur la chronologie du 25 Juin 2009

L'avocat de Conrad Murray, Michael Flanagan, a reconnu auprès du site RadarOnline que l'ex-médecin de Michael Jackson avait "fait une erreur" en donnant à la police sa chronologie des faits concernant la matinée du 25 Juin 2009. Dans son interrogatoire, Murray avait affirmé avoir injecté du Propofol à l'artiste vers 10h50, avant de quitter la chambre un court instant pour aller aux toilettes. Selon ses premières déclarations, il avait retrouvé son patient inconscient à son retour, deux minutes plus tard, et avait immédiatement commencé la réanimation.

"La chronologie des faits donnée par le Dr Murray sur le jour où Michael Jackson est mort est erronée. Les médecins font des erreurs et c'est ce qu'il a fait, c'était simplement ça, une erreur", a commenté Flanagan.

La police avait rapidement mis en doute les déclarations du médecin après avoir découvert qu'il avait passé trois appels depuis son téléphone portable entre 11h18 et 12h05, période durant laquelle il était censé être en train de pratiquer des manoeuvres de réanimation. Par ailleurs, un message téléphonique laissé par Conrad Murray à 11h54 à l'un de ses patients, Bob Russell, où il s'exprime d'une voix calme, révèle que le médecin ne semblait ni stressé ni confronté à un patient en détresse à ce moment précis.

Cet élément supplémentaire ne fait que confirmer la chronologie proposée par la police, qui suggère que le médecin a quitté la chambre après l'injection de 10h50 pour n'y retourner qu'un peu après midi. Il était alors en conversation téléphonique avec sa petite amie, Nicole Alvarez, qui a déclaré aux enquêteurs avoir entendu Murray "lâcher subitement le téléphone" pour débuter la réanimation sur Michael Jackson.

Selon la police, le médecin l'aurait donc laissé sans surveillance pendant près d'une heure et quart et non "deux minutes" comme l'affirmait Conrad Murray. Cependant, les nouvelles déclarations de Flanagan sur une "erreur de chronologie" sèment le trouble, d'autant qu'il n'a pas voulu révéler la version des faits "revue et corrigée".

ElusiveShadow.com / Radar Online

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Ed Chernoff : "Non, Conrad Murray ne change pas sa version de l'histoire maintenant"   Jeu 18 Fév - 23:13

Ed Chernoff : "Non, Conrad Murray ne change pas sa version de l'histoire maintenant"

Après les déclarations récentes de J. Michael Flanagan - l'un des avocats représentant l'ex-médecin de Michael Jackson , c'est au tour d'un autre membre de son équipe de défense, Ed Chernoff, de s'exprimer au sujet de la version des faits donnée par Murray.

Chernoff a affirmé en exclusivité au site RadarOnline que rien ne pouvait prouver à la police que Murray n'était pas au chevet de Michael Jackson lorsqu'il a passé trois appels téléphoniques après lui avoir injecté du Propofol. Selon le site, l'avocat - qui pesait ses mots avec une grande prudence - a expliqué : "Le Dr Murray a passé trois appels et il n'y a aucune information qui puisse conduire quiconque à conclure qu'ils ont été passés ailleurs qu'au chevet [de Michael Jackson]". Une déclaration surprenante car elle laisse sans réponse la question suivante : si Conrad Murray se trouvait au chevet de l'artiste, pourquoi s'est-il écoulé 1h31 entre l'injection et l'appel aux secours alors que le Propofol, administré à 10h50 selon le rapport de police, est une substance à action rapide ?

Selon RadarOnline, Chernoff envisage de montrer les déclarations de Murray à la police lors du procès. "Si l'accusation ne diffuse pas devant le jury l'interrogatoire du Dr Murray avec la police, nous le ferons".

Il est aussi revenu sur les propos tenus par Flanagan au sujet de la chronologie du 25 juin : l'avocat affirmait que Murray avait commis une "simple erreur" en restituant le déroulé de la matinée. Depuis la publication de l'article de RadarOnline, Flanagan aurait tenté de revenir sur ses déclarations en affirmant que le site les avait inventées. En retour, RadarOnline l'a menacé de publier des preuves de la conversation. Chernoff est donc intervenu : "La chronologie de la police et la chronologie du Dr Murray ne concordent pas et je pense que c'est ce que Michael Flanagan essayait de souligner. Le Dr Murray a été très précis avec la police sur ce qui s'est passé, il n'a pas menti à la police et non, il ne change pas sa version de l'histoire maintenant".

ElusiveShadow.com / RadarOnline

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: Avocats de Murray   Ven 19 Fév - 0:01

"simplement une erreur"...Ben voyons!!!

Si toutes les erreurs étaient aussi simples....


Merci pour la traduction ma belle

Bizzzz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avocats de Murray   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avocats de Murray
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Procès Conrad Murray
» perles d'avocats
» L'Associated Press dévoile des échanges entre AEG et Murray
» Raymond Murray SCHAFER
» Vos questions au Dr Murray

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
resurrection-MJ :: LES MEMBRES :: Discussions divers-
Sauter vers: