resurrection-MJ

Regroupement de fans s'interrogeant sur le décès du Roi de la pop
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Sam 17 Oct - 0:02

Voici ce que Serena Williams a mis sur son twitter au sujet de Michael Suzy:


Life is short, but his music will never die. MJ was subjected to harsh words, but I hope that ppl find understanding & stop judging.
10:06 AM Jul 7th from twidroid


Today, we honor Michael Jackson for his love, music, & being a genius. I'm still shocked.
9:52 AM Jul 7th from twidroid


My heart goes out to the entire Jackson Family.
10:26 PM Jun 25th from web

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Sam 17 Oct - 0:15

WAOOAW Cléa,t'es épatante,MERCI
As tu vu dans discussions diverses sur la disparition le post que j'ai mis avec la vidéo??

BIZZZ BONNE NUIT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Sam 17 Oct - 0:23

non Suzy, mais j'y cours Wink

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Martin Bashir   Lun 24 Mai - 17:55

Martin Bashir après la disparition de Michael ("Living with Michael Jackson")



_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Sam 29 Mai - 10:10

PATHETIQUE!


coment peut on avec ce genre de choses mettre la vie de quelqu'un complétement en l'air?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Mer 2 Juin - 1:58

qui peut faire un petit resumé? MERCI

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimjee
Admin
Admin
avatar

Messages : 3116
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Mer 2 Juin - 10:28

au début le présentateur présente donc mottolla,dit qu'il a été très proche de lui pendant 15 ans lorsqu'il était chez Sony et qu'il était vraissemblablement "fan" (je résume !)

Mottola dit donc à quel point Michael était un grand artiste,en gros "il était la musique,c'était son langage"...que c'est grâce à lui et ses clips que MTV est ce qu'elle est aujourd'hui


Le présentateur rappelle que chaque album ne compte qu'une 15 aine de chansons mais qu'en réalité il en écrivait beaucoup plus et donc qu'il y a encore tout un trésor.Il demande à Mottolla de dire ce qu'il pense sur ces morceaux qu'il reste,en gros est ce que c'est exploitable


Mottolla dit que pour les 4 albums où il était là ,il y avait toujours des morceaux en plus,que grossomodo pour 12/13 chansons il y en avait toujours entre 25 et 30 d'enregistré à la base.Il dit qu'il en a entendu la plupard

Le présentateur demande à quoi on peut s'attendre pour les années à venir,qu'est ce qu'il en est de la qualité de ses musiques

Mottolla répond que les morceaux choisits était du choix de Michael,donc les meilleurs morceaux que l'on a sont les meilleurs selon lui.

Le présentateur demande à qui appartient ces morceaux,s'ils sont à sony,à d'autre compagnie du disque avec qui il a enregistré durant sa vie ou à la famille Jackson


Mottolla dit qu'il croit que c'est à Sony


Le présentateur dit donc que "Sony prévaut sur l'héritage des Jacksons ?"


Mottolla répond que les Jacksons toucheront des royalities sur les ventes



Le présentateur demande ce qui selon lui explique que les fans ont toujours été là malgré tout ce qui s'est passé,la contreverse....


Mottolla répond "sa grandeur" .Lui et le présentateur rappelle à quel point il a été influence dans le monde artistique etc....

_________________
Pensez à faire des COPIE COLLE ne vous contentez pas des liens qui risquent de disparaitre.

Quand vous voulez poster une news sur un membre de l'entourage de Michael merci de poursuivre le post qui le concerne,n'en recréer pas d'autre merci !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Mer 2 Juin - 17:06

Merci beaucoup Aimjee,


Je me demande ce qu'il fait maintenant Mottola????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimjee
Admin
Admin
avatar

Messages : 3116
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Mer 2 Juin - 20:55

je crois quil est chez universal

_________________
Pensez à faire des COPIE COLLE ne vous contentez pas des liens qui risquent de disparaitre.

Quand vous voulez poster une news sur un membre de l'entourage de Michael merci de poursuivre le post qui le concerne,n'en recréer pas d'autre merci !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Dim 13 Juin - 14:18

Je crois que c'est Geller qui a présenté Bashir à MIKL !!!!!! affraid affraid affraid


Martin Bashir Kill Michael Jackson?Sunday June 28, 2009

Yesterday, a British journalist paid tribute to Michael Jackson:



“I think the world has now lost the greatest entertainer it’s probably ever known. It is very sad.”
But in 2003, that same man, Martin Bashir, conducted a series of interviews with the world acclaimed King of Pop, who had then become embroiled in scandal, centering around child molestation claims that dated back to 1993.

It was good friend and spoon bender, Uri Geller, who recommended the iconic pop star to the ITV journalist. Bashir proposed that “nothing be off-limits” in this investigation, a proposal that was accepted by Jackson. Little was known that this documentary would soon cause further scrutiny towards ‘Wacko Jacko’, a name that to some, represents the agonizing final part of his life.

Geller considers the recommendation now as a ‘betrayal’, as Bashir’s cunning deception “deeply upset” the pop star. Perhaps one could even go as far as to suggesting that Martin Bashir was the epitome of canny, machiavellian men that played a part in Michael’s downfall, and eventual death.

The first and final parts of the documentary are still able to be viewed on YouTube, with ITV Productions Limited making copyright claims for the rest of the show. Even in these short clips, Bashir’s heartless and ruthless attitude to journalism and sensationalism is revealed, at the expense of the reputation of a man who is labelled, by the man himself, the “greatest entertainer”. And watching the first part of this ITV program, watched by over 15 million viewers in Britain alone, shows Bashir embracing all that Jackson should be remembered for.

One wonders then why Bashir had to bring up and prioritize upon Jackson’s child molestation claims, in an attempt to show the troubled pop star in a damaging light.

“They’re judging someone that wants to really help people” was one of Jackson’s more effective responses, and to me, it really helps justify his actions. Bashir did well to ignore these words, and continue with what can only be described as badger baiting. One must take into consideration – this is a man whose only life has been in show-business.

But that is not the main reason why Bashir’s interview is unforgivable. Watching the last part of the documentary is especially moving, as the ‘King of Pop’ has to explain himself regarding Bashir’s awkward questioning on Jackson’s children. Pleading that ‘love’ is being lost in the world, and his emotion perhaps cites his own childhood woes. It puts clearly into perspective, for anyone with a heart softer than a stone, the reasons for Michael Jackson’s special relationship with children.

So, is this what eventually killed him? A constant loss of trust that disillusioned Jackson with anyone close-by. A source agrees with this statement, which was in the press on Saturday:

“He felt very alone. Michael had no close friends around him and he always harbored miserable feelings with his father. He was always sad that his family was not with him.

“If there wasn’t a doctor with him, or a security team, then it was managers or a lawyer or a publicist. He was never alone. He surrounded himself with people who used him, and he was terribly paranoid about people using him, so he fired staff constantly. It was just nonstop people in and out of his life.

“He loved making music or just singing old songs. Music allowed him temporary peace when he went into his studio. He would relax and open up more.”

It is still, to me, a shame that Jackson’s emotional attachment with something he was never able to have is viewed as something strange and twisted. And I hope the King of Pop, who died on Thursday, will always be remembered as the King of Pop.


http://www.showbizspy.com/article/188450/did-martin-bashir-kill-michael-jackson.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Lun 14 Juin - 9:36

Oui Suzy, c'est Geller qui a été à l'origine de la rencontre de Michael avec Bashir, et ce Bashir a dit à Michael qu'il voulait faire un documentaire sur lui pour montrer une meilleure image de Michael, il lui a même montré une lettre qui aurait été écrite par Lady Di pour le convaincre, Michael lui a fait confiance, bien mal lui en a pris, on connaît la suite!

Merci pour cet article, ils sont rares ceux qui parlent de Michael dans le bon sens Wink

Bisous Suzy sunny

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Mar 29 Juin - 20:14








_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Jeu 1 Juil - 19:11

Président a fait de CBS Records
En 1988 , après avoir été courtisé par le chef de CBS Records , Walter Yetnikoff , Mottola a accepté un poste de président de CBS Records et ses domestiques filiale Sony Music . Selon Vanity Fair Sam Anson contributeur Robert , il a été Mottola»s "l'expérience de la rue" et "proximité" des compétences -qui- être que le fit le travail . Toutefois , rapporté Anson , le choix de donner la position Mottola "boggled l'industrie ." À l'époque Mottola pris le contrôle de CBS Records , il a été acheté par le japonais Sony Music Entertainment détenue ; ainsi, Mottola est devenu président de la division des États-Unis de Sony Music .

Une fois dans sa position présidentielle , Mottola déterminé que son organisation avait deux problèmes majeurs: 1) qu'il n'avait pas le développement de nouveaux artistes , en restant ancré par un grand talent qui a été , néanmoins , plus de son temps , et 2) les armes nationales et internationales ne fonctionnaient pas comme une unité cohérente . Ainsi, en dépit se détacher d'un dossier bas l'année financière récente , s'approcha de son Mottola patrons japonais , lui demandant d'apporter des modifications importantes et coûteuses . La réorganisation et la génération de nouveaux talents ont été les réponses Mottola en œuvre pour stimuler la réussite chute de Sony»Société musique .

En tant que président de Sony Music»s États-Unis division, Mottola apporté un certain nombre de nouvelles personnes à des postes de haut niveau , axée sur l'expansion de deux de la société»labels s , la Colombie et Epic , et les ressources consacrées aux nouveaux talents . En discutant des changements qu'il a apportés à la société , a dit White Mottola , "Alors que nous a pris dans le »Années 90, où nous avons commencé à développer un grand nombre de nouveaux groupes , cassé beaucoup d'actes pop comme New Kids on the Block et Harry Connick Jr. , j'ai signé Mariah [ Carey ] dans »88. Nous avons publié son premier album un an et demi plus tard , et il est devenu le plus grand phénomène dans le monde ."

"Les performances de la plupart des Tommy»actes de l 'autre , cependant, n'étaient pas de quoi se réjouir ," Anson a soutenu , en précisant : "Tommy chantait à propos des points lumineux , tels que la rupture de Michael Bolton et New Kids on the Block ( les deux qui ont été signés par [ PME»s Teller ] Al ) . Il a affirmé que depuis qu'il était venu à bord de l'entreprise»s profits ont triplé ( une affirmation Le New York Times trouvé gonflé cinq fois ) . Mais en 1992 a commencé , Mottola»ligne de fond s était décidément morose ." Néanmoins , d'autres analystes de l'industrie , ainsi que Mottola lui-même, a reconnu l'exécutif record»décisions concernant les nouveaux talents comme une pierre angulaire dans l'entreprise»Le succès de .

Plus de contrôle en tant que Président et COO
En 1993 , Mottola gagné plus de contrôle de la société»entreprise s , servant à la fois président et chef de l'exploitation de Sony Music Entertainment dans le monde entier . "Dans l'industrie , de la promotion [ de ] chef était un geste symbolique à l'exécutif pour récompenser un travail bien fait ," déclaré Valerie Block, continue de Crain»Business s à New York : "Bien que les initiés continuent à se plaindre de sa manière de libre- dépenses et flashy style de l'entreprise , ils»ai eu à lui donner crédit pour sa volonté de prendre des risques ." Tout en restant attachés au développement de nouveaux talents , Mottola est devenu plus axé sur l'unification de l'organisation internationale dans son ensemble sous sa direction.

"Quand je suis arrivé [ une plus grande responsabilité en tant que chef de Sony»s dans le monde entier ] Division de la musique , la première chose que j'ai faite a été briser tous les murs , et j'ai dit que tout le monde dans cette société de travailler ensemble. Et qui a fait une énorme différence dans la réussite d'un Céline ou d'une Mariah ," Mottola a dit White . Dans une Juin 1996 de Crain»Business s à New York , Phyllis Furman fait des observations similaires , vantant Mottola»l 'influence sur les PME : "[ H ] e semble être de transformer une maison de musique indigestes dans une hitmaking empire mondial de la musique.... Au cours des dernières années , il a attiré une équipe de gestion dynamique , mis en place des têtes de pont sur les marchés étrangers et se fige sur certains de l'industrie»étoiles les plus chaudes , nommément [ Mariah ] Carey et chanteuse canadienne Céline Dion . Maintenant, il connaît les retombées ."

Non seulement Carey jouer un rôle important dans la croissance de la société en vertu de Mottola»s de gestion , elle est aussi devenue un élément pivot de l'exécutif record»sa vie personnelle. Bien qu'il existe des différends sur la façon dont la relation d'affaires a été lancé , en 1988 Mottola est devenu complètement immergé dans Carey»s la vie professionnelle-présider son label , agissant comme son manager, et en attribuant ses affiliations d'affaires pour administrer diverses fonctions de sa vie professionnelle . Il a également entré dans sa vie personnelle . Certains rapports relation amoureuse avec Mottola et Carey peu après leur relation professionnelle a commencé , avant Mottola avait divorcé de sa première femme . Mottola»Le premier mariage n'a pris fin que dans le temps que Carey»Le premier album a atteint un sommet de popularité .

http://www.encyclopedia.com/doc/1G2-3495400060.html

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: extrait inédit de l'interview de Michael Jackson par Martin Bashir    Lun 23 Aoû - 0:34

extraits inédits de l'interview de Michael Jackson par Martin Bashir









Il y a quelques mois, nous dévoilions deux extraits totalement inédits de l'interview accordée par Michael Jackson au journaliste anglais Martin Bashir en 2002-2003. Dans le premier, l'artiste évoquait le bonheur, laissant transparaître sa grande sensibilité. Dans le deuxième extrait, il abordait la solitude, la célébrité et l'impact de la musique sur la nature. Aujourd'hui, c'est un troisième et dernier extrait totalement différent que nous vous proposons de découvrir.

Nous sommes le 14 janvier 2003, à quelques semaines de la première diffusion télévisée de l'interview. Michael Jackson se trouve à Miami et vient d'apprendre la disparition brutale de Maurice Gibb, l'un des membres des Bee Gees, à l'âge de 53 ans. A la veille de l'enterrement, auquel il prévoit d'assister, il tourne plusieurs séquences dans lesquelles il répond, entre autres, aux questions de Martin Bashir sur la chirurgie esthétique et sur l'éducation de ses enfants. Au cours de la matinée, le journaliste décide de marquer une pause et demande à son équipe de cesser de filmer. Seule la caméra de Michael Jackson continue à enregistrer la scène qui se joue et qui n'était pas destinée à être diffusée.

L'artiste s'y montre beaucoup plus décontracté que pendant l'interview, parlant cinéma, plaisantant et évoquant les "cockneys", surnom donné aux classes populaires londoniennes, dont l'argot était pour Michael Jackson une véritable source de fascination. Il consiste à remplacer des mots de la langue anglaise par des expressions aux sonorités similaires. Par exemple, "stairs" (les escaliers) deviennent "apple and pairs" (pomme et paires). Keith Badgery, chauffeur de l'artiste pendant le Dangerous Tour, avait déjà évoqué la passion de Michael Jackson pour ce parler cockney.

Mais au-delà des rires, on assiste aussi à une manipulation flagrante de l'état d'esprit du chanteur : si Bashir semble rire ouvertement avec lui, il n'hésite pas à lui dire, tout aussi ouvertement, que sa meilleure amie va sans doute bientôt mourir car elle est âgée... Le mutisme et le visage fermé de Michael Jackson en entendant cette affirmation témoignent de l'impact qu'elle a eue sur lui. Quelques minutes plus tard, lorsque l'interview reprendra son cours, Martin Bashir choisira justement d'aborder l'amitié entre Michael Jackson et Elizabeth Taylor.



Cet exemple donne l'occasion de s'arrêter sur la notion de manipulation dans le secteur du journalisme : les médias étant souvent considérés comme un "quatrième pouvoir", beaucoup considèrent qu'ils peuvent manipuler les foules à leur guise. Effectivement, les risques de dérives sont nombreux et l'histoire du journalisme regorge d'exemples qui montrent que l'information peut être biaisée à différentes étapes de la chaîne : dans le choix du témoin, dans la manière de l'interroger, dans la manière d'effectuer le montage de ses propos ou dans la façon d'introduire son témoignage, dans le choix de ce que l'on dit et de ce que l'on tait...

Cependant, un autre aspect est plus méconnu du grand public : les contraintes qui mettent à l'épreuve le sens éthique des journalistes d'aujourd'hui et les poussent parfois à passer sous silence certains faits ou à privilégier certains angles d'attaque au détriment de d'autres.

LE JOURNALISME MANIPULATEUR
--------------------------------------------------------------------------------
La Déclaration des devoirs et des droits des journalistes impose à ceux-ci de "respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour eux-mêmes", de "ne pas supprimer les informations essentielles", de "ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents" ou encore de "s’obliger à respecter la vie privée des personnes".

Si, sur le papier, cette charte paraît évidente, sur le terrain, aucun professionnel n'est à l'abri de se retrouver confronté à une situation où il s'expose à des manquements éthiques : face à une caméra, l'interviewé est souvent en position de faiblesse, même si la mise en scène de l'interview laisse suggérer l'inverse. S'il est intimidé par l'attention soudaine dont il fait l'objet, il pourra se montrer plus malléable voire se conformer à des opinions qu'il n'aurait pas défendues avec autant de vigueur en temps normal. Si, au contraire, il est galvanisé par la présence de la caméra, il pourra se laisser aller à des confidences qu'il n'aurait pas laissé échapper dans d'autres circonstances.

Le journaliste se trouve donc naturellement dans une position où il porte la responsabilité d'estimer la valeur de cette parole donnée et d'en faire bon usage. Les dérives peuvent vite arriver, sans que le professionnel en prenne nécessairement conscience : par manque d'approfondissement de son questionnement, il peut par exemple restituer de manière incomplète le vécu d'un témoin ; poussé par des délais de bouclage courts, il peut décider de hiérarchiser les aspects de son reportage dans un ordre qui n'est pas celui que les témoins auraient retenu.

A titre d'exemple, au printemps 2002, la chaîne hertzienne France 2 préparait un reportage sur le report des concerts de Michael Jackson qui venait d'être annoncé aux fans (certains concerts prévus en juillet 2009 se trouvant repoussés en mars 2010). Les équipes recherchaient différents profils de témoins, depuis le fan dévasté par la nouvelle jusqu'au spectateur furieux en passant par le fan pragmatique prenant les choses avec philosophie. Peinant à trouver des témoins, l'une des journalistes a fini par nous proposer d'intervenir sur le plateau de France 2 en tant que "témoins des réactions des fans". Ne souhaitant donner suite à la proposition, le webmaster de ce site a cependant accepté de répondre à ses questions par téléphone. Pendant une vingtaine de minutes, elle a posé de nombreuses questions sur les dates reportées, le nouveau calendrier prévu, les réactions observées au sein du public.

Le soir, lors de la diffusion du reportage, rien ne transparaissait de cette conversation. Les erreurs factuelles qui avaient été rectifiées par téléphone persistaient dans la séquence. La journaliste n'avait pourtant rien d'une débutante : 25 ans d'expérience, de nombreux reportages brillants à son actif, grand reporter réputée... et pourtant. Des délais de bouclage très courts, des témoins difficiles à trouver, l'heure du JT qui approche, le montage à terminer, la stagiaire à qui l'on délègue la responsabilité de partir sur le terrain à la chasse aux réactions... et à l'arrivée, un reportage raté là où, pourtant, la journaliste avait pris le temps d'écouter.

Et puis, il y a ces cas où les dérives journalistiques peuvent s'apparenter à une manipulation délibérée des témoins. De nombreux chercheurs se sont penchés sur les processus de manipulation mentale, notamment dans le cadre des recherches sur les phénomènes sectaires. Le fait que des hommes et des femmes à l'esprit critique affûté et à l'intelligence vive puissent se retrouver aux mains de gourous les amenant à adopter des croyances irrationnelles a alimenté bon nombre de questionnements sur les mécanismes qui permettent à certains individus de "prendre le contrôle" sur d'autres.

La manipulation mentale résulterait d'un processus en plusieurs étapes qui amènerait progressivement le "gourou" à exercer une influence sur sa victime. Il paraîtrait bien évidemment hâtif de conclure en quelques paragraphes que l'épisode journalistique Jackson/Bashir constitue un exemple parfait de manipulation mentale. Cependant, on y retrouve des mécanismes d'induction d'états mentaux qui rappellent les techniques utilisées pour amener l'interlocuteur à se conformer à un certain discours.

■La manipulation débute toujours par un épisode de séduction : les causes en sont très simples. Dès lors que l'on attache de l'importance à son interlocuteur, que l'on a créé un lien affectif avec lui, on prête davantage attention à ce qu'il dit. Si le manipulateur parvient à se faire aimer de sa proie, celle-ci sera bien plus réceptive à ses exigences.

Dans le cas de l'interview Jackson/Bashir, de nombreux exemples illustrent la mise en place de cette séduction : le journaliste ne cesse de flatter Michael Jackson, en particulier sur des terrains où il est très fragilisé, comme celui de son apparence physique. Le chanteur déclare dans une séquence de l'interview qu'il "ne ressemble à rien" et avoue qu'il n'aime pas se regarder dans un miroir. Martin Bashir le rassure en lui disant qu'il est "sexy", au point que "toutes les femmes vont jeter leurs petites culottes sur l'écran de télévision".

De même, toute personne s'étant penchée attentivement sur l'ensemble des déclarations publiques de Michael Jackson notera son besoin désespéré d'être aimé. Ce besoin était apparu de manière très flagrante lorsqu'un jour, alors qu'il séjournait dans un hôtel londonien, le chanteur avait lancé par la fenêtre une taie d'oreiller portant cette supplication écrite au marqueur noir "Please love me always" ("S'il vous plaît, aimez-moi toujours"). A de multiples reprises au cours de l'interview, Martin Bashir multiplie les compliments, donnant ainsi à l'artiste cette illusion d'amour qu'il recherche désespérément.

L'amour représente pour le manipulateur un premier pas vers la possession de l'autre : une fois la relation de confiance instaurée, la victime a le sentiment de vivre dans une bulle d'affection, où elle est écoutée et comprise. Lorsque Martin Bashir dit à Michael Jackson qu'il "veut enfin montrer au monde entier qui il est vraiment", il lui envoie le message sous-jacent : "Je t'ai compris. Moi, je sais qui tu es. J'ai saisi des choses que nul n'avait perçues avant moi". Et Michael Jackson le reçoit de toute évidence très bien puisque dans une séquence de l'interview, alors que Bashir aborde des thèmes people, il lui répond "vous êtes au-dessus de tout ça, vous êtes un journaliste respectable".

■Des mécanismes de mystification prennent ensuite le dessus - Progressivement, le manipulateur cherche à amener sa victime à se détacher du réel et pour cela, il va jouer un rôle : celui d'un personnage sûr de lui, qui cache totalement ses véritables questionnements. Il apparaît aux yeux de la victime comme un être transparent. Ce double jeu a été mis en évidence lors de la diffusion de "Take 2", droit de réponse de Michael Jackson à l'interview : les propos tenus par Martin Bashir face à l'artiste sont mis en parallèle avec les doutes dont il faisait part, hors caméra.

De même, tout est mis en place pour que la victime n'existe plus en tant qu'individu unique et autonome mais en tant que "membre anonyme d'un groupe". "Tout le monde fait de la chirurgie esthétique, vous aussi" déclare Martin Bashir pour tenter d'amener Michael Jackson à en dire plus sur le sujet. Et la technique est efficace, puisque le chanteur admet qu'il souffre d'être pointé du doigt alors que bien d'autres stars subissent des opérations pour modifier leur apparence.

La prise de contrôle est généralement renforcée par des critiques adressées par le manipulateur à l'encontre de l'entourage de sa victime : dans le cas des sectes par exemple, le gourou va pointer du doigt la famille, les collègues de travail ou l'entourage amical de la nouvelle recrue. Ce processus la déstabilise car il brise ses repères affectifs habituels. Dans l'interview Jackson/Bashir, on constate que le journaliste tente à plusieurs reprises d'insinuer que Michael Jackson n'est pas soutenu : "Vous ne croyez pas que vos employés ne vous disent que ce que vous voulez entendre, qu'ils ne sont pas sincères avec vous ?" demande-t-il.
Le sujet ne peut être traité que de manière partielle et donc partiale mais cet exemple de manipulation du témoin a été souligné par de nombreux médias. La conversation ci-dessous, qui s'est déroulée entre Walter Rodgers et A.A. Gill sur CNN en 2003, l'illustre :

A.A. GILL : Nous sommes tous deux des journalistes professionnels. Ce qui m'a gêné tout au long [de cette interview], c'est la médiocrité avec laquelle il l'a menée. J'ai trouvé que cela exploitait toutes les ruses malsaines que connaissent les interviewers mais sans parvenir à l'éclaircissement que l'on est censé atteindre à la fin d'une interview.

W. RODGERS : Il a essayé de se comporter comme s'il était l'ami de Michael Jackson pendant tout ce temps. Est-ce une bonne technique ?

A.A. GILL : Certainement pas. Un interviewer n'est pas votre ami, de la même manière que votre médecin n'est pas votre ami. Il peut se montrer amical mais ce n'est pas un ami.[...] Je trouve qu'il était très poltron dans sa manière de poser les questions. Je veux dire par là que c'est de toute évidence grâce à une amitié qu'il a décroché l'interview au départ mais dès qu'il en arrivait à une question délicate, il l'abordait en ces termes: "Quand d'autres gens disent que..." ou "Comment répondez-vous aux accusations selon lesquelles"... Un peu comme si "d'un côté, il y a vous et moi et de l'autre, des gens qui disent des choses des choses atroces sur vous". C'est affreux pour un interviewer de faire ça. Il faut avoir le courage d'assumer ses propres questions. [...]

W. RODGERS : Vous avez trouvé l'interview "profondément affreuse". Que voulez-vous dire par là ?

A.A. GILL : Je pense que le fait qu'un interviewer prétende être l'ami de quelqu'un est une chose qui donne vraiment la chair de poule... et le pire, c'est que [sur le moment] il était très doux et que la méchanceté a été ajoutée a posteriori avec une voix-off et certains plans. En termes journalistiques, c'est tout simplement immoral.

(...)

http://www.elusiveshadow.com/201008022096/video-nouvel-extrait-inedit-de-l-interview-de-michael-jackson-par-martin-bashir.php

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   Dim 17 Avr - 14:13

Commentr Martin Bashir peut-il vivre avec lui-même?

Charles Thomson.

par Caro Madsen Adomeit, dimanche 17 avril 2011

Oubliez Michael Jackson - Comment Bashir Martin peut-il vivre avec lui-même?

Des images omises et des révélations accablantes de la salle d'audience exposent la duplicité du journaliste.



Quand j'ai entendu dire que ITV avait l'intention de diffuser le documentaire controversé "Living With Michael Jackson", j'ai eu à me demander pourquoi.



Après sa libération en 2003 Jackson a déposé une plainte officielle auprès de l'OFCOM, en disant qu'il avait été induit en erreur et en fausse déclaration. Lorsque l'OFCOM a omis de répondre de manière adéquate, le gant est sorti.



M.Jackson a sorti son propre documentaire, une réfutation de film de Bachir. Le film, intitulé «L'Interview de Michael Jackson, Le film que vous n'auriez jamais dû voir», présente une vidéo dans les coulisses, des interviews de M. Bachir, tournée par les caméramans personnels de Jackson. Le film a souligné l'édifiante manipulation de Bachir, montrant que les réponses de M.Jackson avait été coupées et, dans certains cas, totalement omises.



Donc, je me demandais, comment pourrait ITV d'une manière éthique diffuser ce documentaire en sachant que son contenu avait déjà été discrédité? J'ai décidé de leur demander, mais on m'a simplement dit que, dans le sillage de la mort de la star, le film serait d'offrir aux téléspectateurs un aperçu du travail de Jackson. Ayant vu le film avant, j'ai exprimé mon désaccord avec cela. Bashir a fait peu d'efforts pour explorer le travail de Jackson, en se concentrant surtout à se moquer de lui et de sa vie privée. Mais ITV carrément m'a carrément dit de regarder le documentaire et de les contacter par la suite si j'avais encore des questions.



Comme prévue, la diffusion hier soir de "Living With Michael Jackson" contient de nombreuses informations fausses ou trompeuses les mêmes que celles parues dans l'original.



Pour fournir un aperçu du travail de Michael Jackson, les discussions sur sa musique et ses performances ont été limitées à quatre minutes dans le documentaire original. Dans l'édition de la nuit dernière, elles ont été réduites à moins de trois minutes.



Au cours du procés de M.Jackson en 2005 durant lequel Bashir a été appelé comme témoin à charge, il a été révélé que le journaliste avait induit en erreur Jackson sur le documentaire de l'offset. Bashir a dit que les entretiens avec Jackson faisaient partie d'un documentaire sur son travail de charité, en particulier son travail de lutte contre le SIDA en Afrique.



L'un des segments clés du film de Bachir tournait autour d'un voyage vers le zoo de Berlin, au cours duquel Jackson et ses enfants ont été pris à partie par des milliers de fans et de photographes. Comme les images filmées sur Jackson et ses enfants diffusaient qu'ils étaient étouffés par une foule de fans et la presse, Bashir a déclaré: «Ce n'était pas une sorte de voyage pour deux jeunes enfants, et tout le monde pourrait le voir, Jackson lui-même."



En réalité, Jackson n'avait absolument aucune idée de ce qui allait se dérouler au zoo. Le documentaire de réfutation de Jackson comprenait des images de la star expliquant à Bachir que la bousculade avait été le résultat d'un malentendu. Bashir omit de diffuser l'explication de Jackson dans son film.



Avant leur départ pour le zoo, Jackson avait téléphoné à l'avance et s'était mis d'accord avec les propriétaires afin que le zoo soit fermé, permettant ainsi à la star et ses enfants de se promener sans crainte d'être pris d'assaut. Lorsque Jackson et son entourage sont arrivés le zoo n'avait pas été fermé, mais il était alors trop tard. Ce n'était la faute de personne - un simple malentendu. Toutefois, Bashir a laissé entendre que Jackson avait intentionnellement soumis ses enfants à la foule.


Lien vers l'article en anglais, avec la vidéo :

http://charlesthomsonjournalist.blogspot.com/2009/07/living-with-michael-jackson-how-does.html?spref=fb


_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....   

Revenir en haut Aller en bas
 
TOMMY MOTOLA BASHIR AND CO....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le fils aîné de Tommy Lee sait faire la fête
» Tommy Emmanuel. Feeling the groove
» Tommy Emmanuel
» Tommy Bolin - Sujet général
» À propos de la BO de Tommy (cd )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
resurrection-MJ :: 25 juin 2009 :: Complot , non assistance à personne en danger ? :: Divers-
Sauter vers: