resurrection-MJ

Regroupement de fans s'interrogeant sur le décès du Roi de la pop
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 récap du procès Murray 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: récap du procès Murray 2011   Ven 30 Sep - 9:53

Murray arrive au tribunal avec sa mère:




Le docteur aux deux visages

Le premier jour d'audience de ce procès hyper médiatisé a tenu ses promesses. D'abord l'arrivée du clan Jackson : la mère Katherine, le père Joe, mais aussi Jamie, Janet, Latoya et Randy... Une présence de poids dans la salle d'audience. Ensuite les deux versions qui s'opposent.

Celle de l'accusation, présentant le médecin comme un homme vénal, pensant davantage à son chèque de fin de mois - une somme de 150 000 $ mensuels est évoquée pour ses services médicaux - droguant son patient jusqu'à la mort... La défense récuse cette vision et estime que le docteur Conrad Murray a tenté de sortir la star de son addiction au Propofol et qu'alors que le médecin et le patient semblaient sur la bonne voie, Michael Jackson aurait craqué et se serait administré lui-même une dose, dans le dos de son docteur...

Retrouvez le déroulé de cette première matinée d'audience. Les heures sont indiquées en heure locale ( 9 heures de moins par rapport à la France).


8 h 14 (heure locale). Devant la Cour Supérieure de Los Angeles, des rangées de caméras ont pris place. Des dizaines de manifestants brandissent des pancartes sur lesquelles on peut lire «Doctor of death» (docteur de la mort) ou «Justice !».

8 h 21. «Justice for Michael, justice for Michael », crient les manifestant alors que le clan Jackson entre dans les locaux du tribunal. Un clan au complet, y compris la mère du chanteur, Katherine Jackson, son père Joe Jackson, sa soeur aînée, Latoya, mais aussi Jamie, Randy et Janet.

8 h 35. Venus d'Allemagne ou encore du Japon, des fans du monde entier sont devant le tribunal de Los Angeles. Ils chantent «Heal the world» et répondent aux sollicitations des médias.

8 h 45. Le docteur Murray compte également des soutiens devant le tribunal qui réclament un «procès équitable» alors qu'il est tenu responsable de la mort d'une icône planétaire.

8 h 50. Une femme se serait précipitée sur le docteur Conrad Murray alors qu'il se trouvait à l'intérieur du bâtiment et aurait été stoppée par des policiers, rapporte CNN. Elle a été reconduite à l'extérieur. La tension est palpable et les autorités craignent le geste d'un déséquilibré.

8 h 56. Vêtu d'un costume gris à rayures et d'une cravate bleue, le docteur Conrad Murray est arrivé un peu plus tôt

9 h 17. L'audience commence. Le juge Michael Pastor explique aux douze jurés comment va se dérouler le procès.

9 h 19. David Walgren, le procureur, commence sa présentation de l'affaire. «Les preuves vont vous montrer que Michael Jackson a mis sa vie entre les mains de Conrad Murray». Une photo de la star décédée est projetée sur le mur. Michael Jackson «a placé à tort sa confiance» dans le Dr Conrad Murray.

9 h 23. «La mort de Michael Jackson est un homicide», a montré l'enquête, continue David Walgren.

9 h 25. Dans son exposé, le procureur dénonce les erreurs en série, l'incompétence du docteur Conrad Murray, qui auront conduit à la mort de Michael Jackson.

9 h 30. Il avait demandé 5 millions de dollars pour ses services médicaux pendant l'année du tour «This is it», ce sera finalement 150 000 dollars par mois, explique le procureur. C'est cette somme qui motivera le docteur Murray, assène le procureur.

9 h 36. L'accusation présente le Propofol, le produit qui a tué Michael Jackson. «Il s'agit d'un sédatif très puissant». Si vous le maniez avec «incompétence, avec des gestes non qualifiés», cela mène à mort, assène le procureur, David Walgren.

9 h 44. Un enregistrement de la voix de Micheal Jackson que Conrad Murray a effectué le 10 may 2009 est diffusé. Il semble drogué et peine à s'exprimer. Le procureur égrène les commandes de Propofol passées par le Dr Murray. En quelques mois : «155 000 mg en 80 jours».

9 h 50. David Walgren, le procureur, retrace les derniers moments de la star le 25 juin 2009.

9 h 55. «Conrad Murray a eu une intense activité sur son téléphone portable ce soir-là», «textos, mails». «Il a beaucoup téléphoné aussi... ». 21 coups de fil alors que Michael Jackson mourrait.

10 h 01. «Le coup de fil au secours a été passé à 12 h 20», soit plus de 25 minutes après que le problème ait été décelé... «Jamais il n'a été évoqué aux secours l'administration de Propofol». «Que lui avez vous donné ?»,; lui a-t-on demandé à l'hôpital... Jamais Conrad Murray n'a répondu «Propofol».

10 h 06. «Pendant deux mois, il a administré quotidiennement du Propofol à Michael Jackson».

10 h 15. Ce jour-là, le Dr Murray aura donné à Michael Jackson «du Valium, puis du Lorazepam et du Midazolam, et enfin du Propofol... Laisser une personne avec cela dans le sang, c'est de l'abandon médical».

10 h 25. Le procureur pointe la série de «négligences», de «fautes lourdes» du Docteur Murray qui a mené au décès de Michael Jackson.

10 h 29. «Le Dr Murray ne travaillait pas pour le meilleur intérêt de Michael Jackson, ni pour la santé de Michael Jackson, mais pour 150 000 dollars par mois. Il était employé et s'est comporté comme un employé, pas comme un médecin».

10 h 32. «Conrad Murray a littéralement abandonné Michael Jackson quand il avait besoin d'aide».

10 h 33. «Les actions, les omissions de Conrad Murray ont provoqué la mort de Michael Jackson», termine le procureur David Walgren. Une suspension de séance est annoncée par le juge.

11 h 08. Place à l'exposé de la Défense. Michael Jackson a provoqué sa propre mort, plaide l'avocat du docteur Murray

11 h 30. «Michael Jackson appelait le Propofol son «lait», il ne pouvait dormir sans cela, il a dit au docteur Murray qu'il ne dormait qu'avec du Propofol», explique le conseil de Conrad Murray.

11 h 32. «Il a agi sans que le médecin ne le sache, sans la permission de son médecin, à l'encontre de ses consignes et ce qu'il a fait a provoqué sa propre mort», a déclaré l'avocat Ed Chernoff. «Nous sommes convaincus que des preuves scientifiques vont vous montrer que quand le docteur Murray a quitté la chambre, Michael Jackson s'est lui-même administré une dose de Propofol qui, avec le Lorazepam, a provoqué une véritable tempête dans son corps», une combinaison qui «l'a tué instantanément».

11 h 35. «Les preuves vont vous montrer que Michael Jackson n'est pas mort quand le Dr Murray lui a injecté du Propofol, mais quand il a arrêté».

11 h 37. «Le docteur Murray a tenté de faire abandonner le Propofol à Michael Jackson. Le 22 juin, Michael Jackson a accepté pour la première fois de tenter d'autres sédatifs pour dormir».

11 h 40. «Les 23 et 24 juin, le Docteur Murray a refusé de fournir du Propofol à Michael Jackson», continue son avocat.

11 h 51. «Quand l'accusation parle d'abandon, nous allons vous montrer que lorsque le docteur Murray a quitté la chambre de Michael Jackson, il n'y avait pas de Propofol».

11 h 56. «Le Propofol n'est pas un poison (...) Il est utilisé comme sédatif», continue l'avocat qui évoque un témoin à venir, le docteur White : «il vous montrera qu'à 25 mg ou 50 mg, il n'y a pas de risque... C'est une question de degré».

12 h 01. «Alors que le docteur Murray a donné 50 mg à Michael Jackson pendant des jours, il n'a administré ce jour-là seulement 25 mg... Tout est question de degré».

12 h 02. Le juge Pastor lève la séance pour le déjeuner. Devant le tribunal, accusation et défense ont exposé leurs points de vue. D'un côté, l'accusation a présenté le Dr Conrad Murray est un médecin vénal et incompétent qui a multiplié les erreurs lourdes en administrant un cocktail de drogue à Michael Jackson le 25 juin 2009. La défense s'est attachée à présenter l'accusé comme un médecin responsable qui a tenté de convaincre Michael Jackson d'arrêter le Propofol pour prendre d'autres sédatifs. Il était en bonne voie, explique la défense.

http://www.leparisien.fr/michael-jackson/proces-les-deux-visages-du-medecin-de-michael-jackson-27-09-2011-1628116.php

Le juge Pastor



David Walgren: procureur



Ed Chernoff: avocat de Murray






Professeur associé adjoint de droit
Vice-procureur de district, Bureau de comté de Los Angeles procureur du district
BA, Communications, 1987 , University of California, Los Angeles, JD, 1996, Faculté de droit sud-ouest; membres, California State Bar

Inscrit Sud-Ouest: 2008

Email: dbrazil@swlaw.edu



_________________
Cléa


Dernière édition par Clea le Dim 2 Oct - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 30 Sep - 10:45

Mardi 27 septembre

Kenny Ortega - Chorégraphe Michael Jackson Témoigne


"quelque chose n'allait pas" avec MJ"


ami et chorégraphe de Michael Jackson, Kenny Ortega, a juste pris le stand de l'accusation - revendiquant que Michael était malade dans les jours précédant sa mort ... et le Dr Murray lui a reproché quand il s'est inquiété.

* Ortega - créateur et réalisateur de " This Is It "- déclare que Michael était« très excité »à propos du spectacle.

* Ortega a déclaré que de la mi Juin à fin 2009, Michael avait manqué plusieurs répétitions.

* Le vendredi 19 Juin Ortega a remarqué que Michael "n'était pas bien» et que quelque chose se passait. Ortega a déclaré qu'il était troublé." Il a déclaré que Michael semblait perdu et qu'il était «incohérent».

* Ortega dit qu'il était assis avec Michael alors qu'il regardait les répétitions - et qu'il lui a frotté les pieds parce que le chanteur était glacé. Michael a quitté tôt ce jour.

* Ortega dit qu'il était si inquiet à propos de Michael, il a envoyé un courriel à AEG Live PDG Randy Phillips (ci-dessous) - Michael disant besoin d'aide psychologique.

* Ortega affirme qu'il a été confronté à Murray lors d'une réunion à la maison de Michael le 20 Juin. Murray lui a dit qu'il était bouleversé qu'Ortega n'avait pas laissé Michael répéter, il l'a réprimandé pour avoir agi comme un médecin.

* Ortega affirme que le Juin 23, à peine quatre jours après que Michael était malade, il est venu aux répétitions plein d'énergie. Ortega a déclaré «qu'il était un autre Michael."
* Le 24 juin, Ortega dit que Michael était heureux et plein d’énergie. A la fin de la journée, Michael était de bonne humeur, il a demandé à Ortega de remercier tout le monde pour leur travail. Ortega dit qu’il a dit à MJ qu’il l’aimait, et MJ lui a répondu "je t’aime encore plus".

* Le 25 Juin Ortega a reçu un appel téléphonique de Paul Gongaware PDG de AEG Live co- disant qu'une ambulance avait emmené Michael à l'hôpital. Paul a appelé plus tard et a déclaré à Ortega, "nous l'avons perdu."

* Durant le contre-interrogatoire, M. Ortega a déclaré à l'avocat de la défense, Ed Chernoff, que Murray était en charge de l'horaire de Michael jusqu'à sa mort.

* Lorsqu'on lui a demandé s'il pensait que Michael avait abusé des drogues, Ortega a dit oui.

* Ortega a dit juste avant le 19 Juin que Michael "avaot disparu pendant environ une semaine."

* Ortega peut être rappelé???.


http://www.tmz.com/2011/09/27/michael-jackson-doctor-conrad-murray-opening-statements-involuntary-manslaughter-trial-propofol-kenny-ortega/?adid=hero4

Mail de Kenny Ortega à Randy Philipps:

"Randy,

Je ferai tout mon possible pour apporter mon aide dans cette situation.
Si vous souhaitez que je vienne à la maison, passez-moi un coup de fil dans la matinée.
Ma préoccupation est que maintenant qu’un médecin a été engagé et qu’il a appliqué la manière forte, il apparaît que l’artiste peut être incapable de faire face à cause de réels problèmes émotionnels.
Il paraissait assez faible et fatigué ce soir.
Il a eu une terrible crise de frissons, il tremblait, il était agité, comme obsédé. Tout en moi me fait dire qu’il devrait faire une évaluation psychologique.
Si nous avons la moindre chance de le ramener en pleine lumière, il lui faudra une forte thérapie pour l’aider, mais aussi une aide physique immédiate. Notre chorégraphe m’a dit que lors d’un essayage de costumes qui a eu lieu ce soir son styliste a remarqué qu’il avait encore perdu du poids.
Pour autant que je sache, personne n’a la responsabilité de s’occuper de lui sur une base quotidienne.
Où était son assistant ce soir ? Ce soir c’est moi qui lui ai donné à manger, qui l’ai enveloppé dans des couvertures pour le réchauffer, qui lui ai massé les pieds pour le calmer, et qui ai appelé son médecin.
Il y avait quatre agents de sécurité devant sa porte, mais aucun ne lui a offert une tasse de thé chaud.
Pour finir je crois qu’il est important que tout le monde le sache, je crois qu’il veut vraiment le faire… il serait brisé, ça lui briserait le cœur si nous devions stopper.
Il a terriblement peur de ne pas pouvoir aller plus loin. Il m’a demandé sans cesse ce soir de ne pas le laisser tomber. Il m'a pratiquement supplié pour que je lui garde ma confiance.
Ça m’a brisé le cœur. Il avait l’air d’un petit garçon perdu.
Il reste peut-être une chance pour qu’il relève le défi, si nous lui apportons l’aide dont il a besoin."


Kenny Ortega:



http://www.tmz.com/2011/09/27/michael-jackson-doctor-conrad-murray-opening-statements-involuntary-manslaughter-trial-propofol-kenny-ortega/?adid=hero4

_________________
Cléa


Dernière édition par Clea le Ven 30 Sep - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 30 Sep - 11:23

Mardi 27 septembre

Paul Gongaware: co-PDG d'AEG



Le coprésident de AEG Live, Paul Gongaware est appelé à la barre... il déclare à l'accusation que c'est Michael qui a exigé les 21 dates supplémentaires.

* Gongaware prétend que les 10 premières dates se sont vendues presque instantanément et que Michael a voulu ajouter 21 dates supplémentaires, ce qui a fait un total de 31 dates.

* Gongaware dit que Michael était obsédé par le fait de battre le record de 21 dates de Prince à l'O2 Arena.

* Il dit que même après avoir vendu les places pour 50 concerts, il y avait encore 250 000 personnes en attente d'un ticket.

(suite)

Mercredi 28 septembre

Paul Gongaware qui a pris place de nouveau aujourd'hui - dit que le docteur Conrad Murray a demandé un salaire astronomique pour ses services à MJ.

* Gongaware a dit que c'était Michael qui lui avait demandé d'embaucher le docteur Murray ... mais Murray demandait 5 millions de $ ... beaucoup trop
d'argent.

* Mais Michael a insisté il a voulu Murray donc il l'a appelé de nouveau et lui a cette fois offert 150 mille $ par mois - par les instructions de MJ.

Paul a aussi dit à l'avocat de la défense du docteur Murray qu'il était à la recherche de n'importe quelle utilisation de médicament(drogue) par MJ, disant il a remarqué "une insulte ou difficulté légère" dans le discours de Michael pendant leurs interactions.

http://www.tmz.com/2011/09/27/michael-jackson-doctor-conrad-murray-opening-statements-involuntary-manslaughter-trial-propofol-aeg-live-co-ceo-paul-gongaware/?adid=interactive_one


_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 30 Sep - 12:18

Mercredi 28 septembre



Kathy Jorrie: avocate d'AEG

Elle a rédigé le contrat entre AEG, Murray et Michael


l'avocat de AEG, Kathy Jorrie a pris place ce matin - a décrit le contrat qu'elle a rédigé entre AEG, docteur Murray et Michael Jackson.

Selon Jorrie, Murray faisait une liste de demandes interminable- incluant 150,000 $ par mois, même que This is it était sur le hiatus(en pause).

Jorrie a témoigné que Murray a aussi exigé d'une machine de CPR pour MJ tandis qu'il se produirait à Londres.

Jorrie a revendiqué que quand elle a demandé à Murray pourquoi il aurait besoin d'une machine de CPR... Murray a répondu qu'il voulait prendre toutes les précautions avec l'âge de MJ et la nature vigoureuse du spectacle.

* Jorrie a dit qu'elle avait parlé à Murray le 24 juin. Murray lui a dit qu'il avait vu que Michael s'été produit et qu'il était dans "une santé parfaite." Ceci était un jour avant qu'il ne soit mort.

* Elle a aussi dit que le contrat n'avait jamais été signé par toutes les parties et aucun paiement n'a jamais été fait à Murray par AEG.

http://www.tmz.com/2011/09/28/people-vs-dr-conrad-murray-aeg-attorney-kathy-jorie-michael-jackson-manslaughter-trial-testimony/

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 30 Sep - 12:57

Mercredi 28 septembre

Michael Amir Williams: L'assistant personnel de Michael Jackson





l'assistant personnel de Michael Jackson, Michael Amir Williams, a pris place - et les procureurs ont fait écouter un enregistrement du Dr Conrad Murray ,paniqué, qu'il a laissé sur le téléphone de Williams le jour où MJ est mort.

* Williams déclare que Michael, Prince, Paris et Blanket étaient les seuls à vivre à Carolwood.

* Il dit que sur le chemin des répétitions, à l'aller comme au retour, Michael s'arrêtait pour saluer ses fans et signer des autographes.

* Williams dit que personne, hormis les enfants et Michael, n'était autorisé à monter à l'étage de la maison, à moins d'y être spécialement invité, parce que MJ tenait à son intimité.

* Williams a déclaré que MJ était de bonne humeur, le soir du 24 Juin 2009 ... après sa dernière répétition.
Il a dit la répétition était «étonnante».

* Le lendemain, Williams a reçu un message de panique de Murray à 12:13 pm disant: «appelez-moi tout de suite." Quand il rappelé, Murray lui a dit que MJ avait une "mauvaise réaction" ... et "faites venir quelqu'un ici immédiatement."

* Il a dit qu'en chemin pour se rendre à la maison, il a appelé le garde du corps de MJ, Alberto Alvarez.
Il a ajouté qu'alors qu'il parlait à Alvarez, il pouvait entendre la voix de Murray, et soudain Alvarez lui a raccroché au nez.

* Quand il est arrivé là, la première chose qu'il a vu était MJ mis en évidence sur une civière.
Il a dit que Murray semblait "frénétique."

* Williams a déclaré après avoir appris la mort de Michael, que Murray était venu vers lui et lui avait dit qu'il y avait «un peu de crème que Michael ne voudrait pas que le monde sache qu'il avait.
" Murray lui a demandé de le conduire à la maison afin qu'il puisse récupérer la «crème».

* Après vérification avec le chef de sécurité de MJ, les deux ont décidé de ne pas laisser Murray retourner dans la maison ...
Ils ont dit à Murray que la police avait les clés de la maison.

* C'est à ce moment-là que Murray a dit qu'il avait faim et qu'il a demandé à Williams de la conduire à la maison pour manger. Williams l'a regardé en haussant les épaules.

* Williams a déclaré qu'il était " normal "d'avoir des réservoirs d'oxygène dans la maison de MJ.

* Williams a déclaré à Ed Chernoff qu'il n'a dit à la police pour la demande curieuse de Murray que deux mois après la mort de Michael.

* Williams a dit que le Dr Murray ne lui a jamais demandé d'appeler le 9-1-1.

*Williams a témoigné qu'il avait vu que Michael parlait "plus lentement" après être sorti du bureau de Dr. Arnold Klein - d'où la défense a déclaré que Michael a été accroc au Demerol .

http://www.tmz.com/2011/09/28/dr-conrad-murray-michael-jackson-michael-amir-williams-testimony-hearing-witness/

Bouteilles d'oxygène:



autre:

Procès Jackson: l'assistant du chanteur décrit la "panique" du médecin
(2011)

Mis en ligne le 28/09/2011

Le témoignage de Michael Amir Williams, l'un des proches de Michael Jackson, était très attendu

LOS ANGELES La garde rapprochée de Michael Jackson a décrit mercredi, au deuxième jour du procès de Conrad Murray à Los Angeles, la "panique" et la "nervosité" du médecin le jour du décès du "roi de la pop" et sa tentative de récupérer des "crèmes" chez la star, juste après sa mort.


Michael Amir Williams, l'assistant personnel de Michael Jackson, et Faheem Muhammad, son chef de la sécurité, se sont succédé à la barre des témoins et ont raconté en détails les événements survenus juste avant la mort du chanteur, d'une surdose de médicaments, le 25 juin 2009.


M. Williams a raconté avoir reçu un appel du docteur Murray à 12H13, alors qu'il était sous la douche: "Rappelle-moi immédiatement, s'il te plaît, rappelle-moi immédiatement. Merci", entend-il dans sa boîte vocale.
A 12H15, il rappelle le praticien, qui lui demande de "venir immédiatement" chez Michael Jackson, "qui a eu une mauvaise réaction. Fais monter quelqu'un (dans sa chambre)", lui dit-il.


"Vous a-t-il à un quelconque moment demandé d'appeler les urgences?", demande le procureur David Walgren. "Non", répond M. Williams.


Ce dernier, qui se trouve alors à son domicile, à plus d'une demi-heure de voiture du quartier où réside Michael Jackson, appelle Alberto Alvarez, agent de sécurité du chanteur, et lui demande de monter dans la chambre de la star.
Quand M. Williams arrive finalement sur les lieux, où il trouve le Dr Murray "paniqué", les urgences sont sur place et emportent la pop star. Il prend avec lui les trois enfants de Michael Jackson et leur nounou, et suit l'ambulance jusqu'à l'hôpital de UCLA, où le chanteur sera déclaré mort à 14H26.


Faheem Muhammad, également appelé par M. Williams, est pour sa part entré dans la chambre de Michael Jackson peu avant 12H30, selon son témoignage. Il y a trouvé le Dr Murray et Alberto Alvarez, au côté de Michael Jackson, qui gisait à terre, "les yeux grand ouverts" et la bouche "entrouverte".


"Vous semblait-il mort?", demande M. Walgren. "Oui", répond-il.
Interrogé sur l'état du docteur Murray, M. Muhammad a déclaré qu'il "semblait très nerveux, il transpirait. Il était manifestement en train de faire un massage cardiaque" à Michael Jackson, et a aussi demandé si quelqu'un dans la pièce "savait faire un massage cardiaque".


Le récit détaillé, écouté avec attention par la famille Jackson, a pris un tour poignant quand M. Muhammad a raconté que les enfants aînés de la star se trouvaient alors à la porte de la chambre.


"Paris pleurait, roulée en boule par terre, et Prince était debout et il avait l'air vraiment choqué, pleurant doucement. Je suis venu et je les ai réunis, je leur ai parlé une seconde, j'ai récupéré la nounou et nous sommes allés en bas pour mettre toute le monde" dans une autre pièce, a-t-il ajouté.


Durant les débats, M. Williams a également rapporté une conversation avec le docteur, à l'hôpital de UCLA. Selon lui, Conrad Murray lui a demandé s'il pouvait le ramener au domicile de la star. "Il m'a dit: +Il y a des crèmes chez Michael Jackson, qu'il n'aurait pas voulu que les gens voient. Il faudrait les récupérer+".


Il n'a pas précisé en quoi consistaient ces "crèmes".


M. Williams, encore sous le choc de la mort du chanteur de "Thriller", a jugé la demande "bizarre" et s'en est ouvert à M. Muhammad. Ils ont convenu de lui mentir en lui disant que la police avait pris les clés des véhicules et qu'ils ne pouvaient pas l'emmener.


MM. Williams et Muhammad ont également confirmé que Michael Jackson se rendait très fréquemment chez son dermatologue, le docteur Arnold Klein. "A un certain moment, c'était très régulier", a déclaré M. Williams, précisant en outre que le chanteur parlait souvent très lentement, après ses rendez-vous chez son dermatologue.


"Pas aussi lentement" cependant, a-t-il précisé, que dans l'enregistrement diffusé mardi par le procureur, dans lequel Michael Jackson, visiblement sonné par les médicaments, pouvait à peine articuler.


Le docteur Murray, poursuivi pour homicide involontaire, encourt jusqu'à quatre ans de prison en cas de condamnation.


Michael Jackson est décédé à l'âge de 50 ans d'une surdose de médicaments, notamment d'une "grave intoxication" au propofol, un anesthésiant de texture laiteuse qu'il utilisait comme somnifère.



© La Dernière Heure 2011

http://www.dhnet-accessible.be/templates/Dhnet/BasseVision2/article.php?id=1&subid=&art_id=370102&css=1&color=1

_________________
Cléa


Dernière édition par Clea le Ven 30 Sep - 13:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 30 Sep - 13:20

Mercredi 28 septembre

Faheem Muhammad, chef de la sécurité de Michael Jackson



Le chef de Michael Jackson de la sécurité(du titre), Faheem Muhammad, le Prince de réclamations et Paris a été témoin de Conrad Murray essayant désespérément de réanimer leur père le matin il est mort et a dû être enlevé de la scène.

Muhammad a témoigné que Paris était "sur le sol, recroquevillée, pleurant" et Prince" a été choqué et pleurant doucement."

Muhammad dit que Jackson semblait être mort quand il est arrivé sur les lieux - et quand il a remarqué Prince et Paris dans l'embrasure, il les a pris en bas.

Muhammad dit que c'est quand il a entendu Murray demandant si quelqu'un savait faire le CPR - que son garde du corps Alberto Alvarez s'est précipité pour aider.

Une fois arrivé à l’hôpital, Prince, Paris et Blanket ont été rassemblés dans une pièce à part.

Une fois que MJ lui a été prononcé mort, l'assistant de MJ, Michael Amir Williams dit que Murray a demandé pour retourner et récupérer "la crème" - et qu'ils ont consenti à ne pas laisser Murray retourner dans la maison.

Muhammad a aussi revendiqué que MJ a visité plusieurs fois par semaine, le docteur Arnold Klein et sortait souvent "un peu pompette" - mais n'a jamais expliqué pourquoi.
Selon Muhammad, MJ a une fois dit "Vous devez penser que je suis fou d'aller chez le docteur Klein quotidiennement."

http://www.tmz.com/2011/09/28/people-vs-dr-conrad-murray-aeg-michael-jackson-manslaughter-bodyguard-faheem-muhammad/




_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 30 Sep - 13:25

Le Dr Conrad Murray a été capté sur vidéo montrant des signes d'impatience dans la salle d'attente à l'UCLA Medical Center... après que Michael Jackson soit mort le 25 Juin 2009... et le film vient d'être présenté au tribunal.
Les procureurs prétendent que la bande montre Murray qui quitte l'hôpital autour de 4:36 pm ce jour-là - deux heures après MJ a été prononcé mort.
La défense a réfuté l'idée - et a montré des images supplémentaires - ce qui semble montrer que Murray à quitté l'hôpital autour de 17 heures (remarquez l'horodatage).

vidéo:
http://www.tmz.com/person/faheem-muhammad/


_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 30 Sep - 14:02

Jeudi 29 septembre

Alberto Alvarez: Le garde du corps de Michael Jackson



L'agent de sécurité de Michael Jackson, Alberto Alvarez, a raconté, au 3e jour du procès de Conrad Murray, que le médecin lui avait demandé de mettre dans des sacs des flacons de médicaments, ainsi qu'une poche pour perfusion, alors que la star semblait déjà morte.

M. Alvarez avait été appelé par l'assistant personnel du «roi de la pop», Michael Amir Williams, qui lui avait demandé de se rendre au plus vite au premier étage du domicile de la star, où l'attendait le docteur Murray.

Un lot de flacons

En entrant dans la chambre, M. Alvarez a découvert Michael Jackson allongé sur le lit, «les bras écartés, les paumes vers le ciel, les yeux et la bouche ouverts». Conrad Murray exerçait des pressions sur son torse, d'une main.

Selon lui, le praticien s'est ensuite emparé de flacons posés sur la table de nuit. «Alors que j'étais au pied du lit, Conrad Murray a pris un lot de flacons et m'a dit 'mettez ça dans un sac'», a-t-il déclaré. «J'ai regardé sur ma droite, et il y avait un sac. Je l'ai pris, l'ai ouvert et Conrad Murray y a mis les flacons», a-t-il ajouté.

Juste après, le médecin a désigné une poche qui pendait à un support de perfusion en intraveineuse, situé près du lit. «Il m'a dit: 'Mettez-le dans le sac bleu'», a précisé M. Alvarez, ajoutant que la poche contenait un petit flacon et «une substance blanche et laiteuse».

Le procureur David Walgren a ensuite identifié devant le tribunal ce flacon comme étant du propofol, le puissant anesthésiant que Michael Jackson utilisait comme somnifère et qui a provoqué sa mort, le 25 juin 2009. M. Alvarez a ensuite appelé les urgences, à la demande de Conrad Murray.

Le médecin, poursuivi devant la Cour supérieure de Los Angeles pour homicide involontaire, risque jusqu'à quatre ans de prison en cas de condamnation.

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Il-m-a-demande-de-cacher-des-medicaments-18949625

Ce qu'a vu le garde du corps de Jackson


Au troisième jour du procès, un ancien garde du corps a affirmé que Murray lui a demandé de dissimuler des médicaments.
Un ancien garde du corps a affirmé hier devant le tribunal de Los Angeles que le Dr Conrad Murray lui a demandé de dissimuler des médicaments avant l’arrivée des secours, le jour de la mort de Mickael Jackson.

Quand il est entré dans la chambre de Mickael Jackson, son agent de sécurité raconte l’avoir vu allongé sur le lit, "les bras écartés, les paumes vers le ciel, les yeux et la bouche ouverts". Conrad Murray exerçait des pressions sur son torse, d'une main, selon Alberto Alvarez.

"Alors que je me tenais au pied du lit, il (Murray) a pris une poignée de flacons et m'a dit 'Mettez-les dans un sac'", a raconté jeudi Alberto Alvarez, l'une des premières personnes à être entrées dans la chambre de Mickael Jackson le 25 juin 2009. Selon Alberto Alvarez, le Dr Conrad Murray lui aurait ensuite désigné un pied de perfusion situé à côté du lit en lui demandant de lui donner l’une des poches.

La poche contenait « ce qui m'a semblé être une substance blanche et laiteuse », a décrit le garde du corps à la barre. « Je me souviens de l'avoir vue au fond de la poche ». Le médecin personnel du roi de la pop est accusé d’avoir provoqué la mort du chanteur en lui administrant un cocktail de calmants et un puissant anesthésiant, le propofol. Le procureur David Walgren a identifié devant le tribunal ce flacon comme étant du propofol, le puissant anesthésiant que Michael Jackson utilisait comme somnifère et qui a provoqué sa mort.

Le Dr Murray risque quatre ans d’emprisonnement pour homicide involontaire. Il assure qu’il a administré ces substances à la demande expresse du chanteur et que celui-ci aurait ensuite pris seul des médicaments, sans en référer à qui que ce soit. Le tribunal de Los Angeles doit entendre vendredi le récit des deux pompiers dépêchés sur les lieux.

http://info.france2.fr/monde/ce-qu-a-vu-le-garde-du-corps-de-jackson-70614500.html


Michael Jackson 's gardien Alberto Alvarez - l'homme qui a appelé le 911 le matin MJ est mort - a juste pris le stand, prétendant Murray lui a demandé . pour enlever plusieurs flacons de propofol avant qu'il a appelé une ambulance Alvarez prétend il a rapidement arrivés sur les lieux le 25 Juin, 2009 - et a vu Murray effectuant des compressions thoraciques à une main sur le MJ, qui était encore dans le lit. Selon Alvarez, Murray lui a immédiatement demandé de ranger plusieurs flacons et un sac IV.


Alvarez prétend qu'il y avait deux sacs de sérum physiologique sur le stand IV, mais Murray ne se préoccupait que de l'une qui contenait une fiole avec un «blanc substance laiteuse." Alvarez affirme Murray a alors demandé d'appeler le 911 Alvarez - à quel point le répartiteur lui a ordonné de Michael déplacer du lit à l'étage afin d'effectuer la RCR. Selon Alvarez, les ambulanciers sont arrivés peu après. avocat de la défense , Ed Chernoff a essayé d'obtenir Alvarez à admettre qu'il peut avoir été confus au sujet de la chronologie des événements - mais Alvarez a insisté ... . Murray lui a ordonné de sac de flacons AVANT ambulanciers sont arrivés Alvarez dit qu'il a été offert des sommes énormes pour donner des entrevues aux médias -. autant que $ 500 000 La juste défense a montré des images dans une chambre d'hôpital où le corps de MJ a été transféré après le chanteur a été prononcé mort - et l'endroit grouillait de flics.

http://www.tmz.com/2011/09/29/people-vs-dr-conrad-murray-aeg-michael-jackson-manslaughter-bodyguard-alberto-alvarez/

Alberto Alvarez Témoignage

Le garde du corps de Michael Jackson, Alberto Alvarez – qui a appelé le 911 le jour de la mort de MJ – est appelé à la barre des témoins. Il prétend que Murray lui a demandé d'emporter plusieurs flacons de Propofol avant d'appeler une ambulance.


*Quand Alvarez est entré dans la chambre de MJ, la première chose qu'il a vue est que Murray faisait un massage cardiaque à MJ qui était allongé sur le lit.

*Alvarez a dit que MJ était au bout du lit, allongé sur le dos avec ses mains le long du corps, les paumes tournées vers le haut... sa bouche et ses yeux étaient ouverts et son visage tourné légèrement vers la gauche.

*Murray n'utilisait qu'une seule main – la main gauche – pour faire le massage cardiaque.

*Murray a ensuite dit: "Il faut l'emmener à l'hôpital".

*C'est à ce moment-là qu'il a remarqué Paris juste derrière lui, en train de pleurer et de crier "Papa!".

*Il dit qu'à ce moment-là le visage de MJ était tourné vers Paris.

*Murray a hurlé "Ne les laissez pas voir leur père dans cet état"… donc Alvarez a emmené les enfants.

*Quand il est retourné dans la chambre, il a demandé à Murray: "Que se passe-t-il ?", et Murray a répondu: "Il a fait une mauvaise réaction".

*Alvarez a remarqué un étui pénien – qui sert à collecter les urines – relié au pénis de MJ.

*Alvarez a dit que Murray avait attrapé une "poignée" de flacons, les avait tendus à Alvarez en disant: "Mettez ça dans un sac".

*Alvarez lui a présenté un sac plastique ouvert, dans lequel Murray a placé les flacons, puis il lui a dit de mettre le sac plastique dans un sac marron.

*Murray a alors demandé à Alvarez de mettre le sac marron dans le sac bleu, ce qu'a fait Alvarez.

*Murray lui a demandé de prendre une poche de solution saline qui était accrochée à la potence à perfusion, et de la mettre aussi dans le sac bleu.

*Alvarez a dit qu'il n'avait pas posé de questions à Murray. Il pensait qu'il rassemblait tout pour aller à l'hôpital.

*Il y avait deux poches de solution saline sur la potence, mais Murray ne lui a indiqué que celle qui était reliée à un flacon plein d'une "substance laiteuse".

*On montre alors à Alvarez la photo d'une poche de solution saline et d'un flacon de Propofol, et il a dit que c'était les mêmes.

*Murray a alors demandé à Alvarez d'appeler le 911, à exactement 12h20.

*Dans l'appel au 911 – diffusé au jury – on peut entendre Alvarez demander une ambulance. Il dit au dispatcheur: "Il a cessé de respirer". Il dit aussi à l'opérateur que l'homme ne répond pas et qu'un médecin exécute sur lui une procédure de réanimation. Le dispatcheur dit à Alvarez qu'il faut transporter Michael du lit sur le sol.

*Alvarez aide ensuite Murray à faire une ranimation sur MJ. Il dit que le Dr Murray lui a dit que c'était LA PREMIERE FOIS qu'il faisait du bouche à bouche. Murray a alors dit: "Je dois le faire, c'est mon ami !".

*C'est à ce moment-là qu'arrivent les ambulanciers, qui prennent le relais pour la réanimation.

*Les ambulanciers emmènent MJ aux urgences.

*Alvarez est allé à l'hôpital et était là quand le décès a été prononcé.

*Alvarez a dit à l'accusation qu'il n'avait à ce moment-là aucune animosité envers le Dr Murray et n'avait aucune raison de penser qu'il avait fait quelque chose de mal.

*Alvarez dit que le National Enquirer lui avait offert 500 000 dollars pour parler des événements de cette journée, mais il a refusé. Il dit avoir été en détresse financière.

*L'avocat de la défense Ed Chernoff demande si Alvarez pouvait avoir "mélangé" la chronologie des événements – en lui demandant notamment s'il était possible qu'ils aient mis les flacons dans le sac APRES que les ambulanciers aient emmené MJ à l'hôpital, mais Alvarez a répondu non.

*La défense a montré une vidéo tournée à l’intérieur de l’hôpital, dans la chambre où le décès de MJ a été prononcé. Il y avait beaucoup de policiers.


Source: TMZ.com - Traduction PYC
http://www.mjfranceforum.com/index.php?topic=24165.25


_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 30 Sep - 15:31

Jeudi 29 septembre

Kai Chase: chef cuisinier de Michael Jackson



Kai Chase - Chef Michael Jackson Témoigne
Mise à jour 29/09/11 14:35


Le chef personnel de Michael Jackson, Kai Chase a simplement témoigné en revendiquant une frénésie du Dr Conrad Murray qui demandait de l'aider le jour où Michael Jackson est mort, dix minutes avant que quelqu'un appelle le 911.

Selon Chase, elle était dans la cuisine à préparer le déjeuner pour Michael et ses enfants - entre 12h05 et 12h10, Murray a couru en bas, hurler "appelez Prince, appelez de l'aide, appelez la sécurité "
Chase a affirmé qu'elle envoya prince au Dr. Murray et est retournée au travail.
Chase a admis qu'elle n'avait pas de contact avec la sécurité - un point souligné par l'avocat de la défense J. Michael Flanagan .

Hier, l'assistant personnel de MJ, Michael Amir Williams, a témoigné ... Murray l'a appelé à 12:13, et Williams a immédiatement téléphoné à la sécurité.
Le garde de MJ, Alberto Alvarez, a finalement appelé 911 à 12:21 -. entre 11 et 16 minutes après que Murray a demandé de l'aide à Chase.

Alors que Chase quittait la cour aujourd'hui, nous avons demandé si elle pensait que son témoignage avait été utile - elle a répondu: «Absolument ».

http://www.tmz.com/person/kai-chase/


Jeudi 29 septembre - Témoignage de Kai Chase


Le chef cuisinier personnel de Michael Jackson, Kai Chase, qui était présente dans la maison le jour de la mort de MJ, est appelée à la barre des témoins.


*Chase dit que manger sainement était important pour MJ. Un petit déjeuner typique était composé de muesli et de lait d’amandes, de jus de betteraves ou de carottes et de jus d’oranges, ou une omelette avec des légumes.

*Le 24 juin, Chase lui a préparé un mélange de betteraves bio, de céleri, de pommes vertes et de carottes.

*Chase a dit que Murray venait souvent chercher la nourriture ou le jus de fruits de MJ, pour les emporter dans un "autre endroit" de la maison.

*Elle dit que le 24 juin, elle a préparé pour MJ et ses enfants une Niçoise au thon ahi poêlé. Elle a aussi préparé une soupe toscane de haricots blancs pour lui, au cas où il aurait faim à son retour.

*Le jour de sa mort elle lui a préparé du muesli et du lait d’amandes. Elle a emballé la nourriture et l’a mise au frigo. Elle est ensuite partie au marché vers 9h45 pour faire les courses.

*Elle est rentrée vers 10h30. Tout avait l’air normal, c’était une maison heureuse. Les enfants jouaient, et elle s’est mise à préparer le déjeuner, servi habituellement à 12h30, ce jour-là une salade d’épinards accompagnée de poitrine de dinde bio.

*Entre 12h05 et 12h10, Murray est venu dans la cuisine, il avait l’air "survolté" et "nerveux". Il a alors hurlé : "Allez chercher de l’aide, allez chercher Prince, allez chercher la sécurité".

*Elle est partie à la recherche de Prince, et lui a dit "Dépêche-toi, il se peut qu’il soit arrivé quelque chose à ton père".

*Elle dit que le Dr Murray ne lui a jamais demandé d’appeler le 911.

*Chase dit qu’elle a remarqué que des employés de maison pleuraient. Quand elle leur a demandé ce qu’il se passait, ils lui ont dit que quelque chose était peut-être arrivé à MJ. Les enfants pleuraient et hurlaient. Chase dit qu’ils se sont pris par la main et se sont mis à prier, et elle a ajouté que l’énergie dans la maison était négative.

*La sécurité lui a alors demandé, ainsi qu’aux autres employés, de quitter les lieux.

*Elle a dit qu’elle avait "toujours le cœur brisé".

*Depuis, Chase a donné plusieurs interviews pour des médias nationaux et internationaux.


Source: TMZ.com - Traduction PYC

http://www.mjfranceforum.com/index.php?topic=24165.25






_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Sam 1 Oct - 17:01

Vendredi 30 septembre

Bob Johnson: Directeur de la réglementation, la qualité et des affaires cliniques chez Nonin Medical, Inc





L’accusation tente de démontrer que cet appareil utilisé par le médecin pour surveiller les constantes de Michael était insuffisant.

Le modèle qu'utilisait le Dr Murray est le Nonin 9500, c'est un appareil simple.
Il ne fournit qu’une indication sur le rythme cardiaque et le taux d’oxygène(saturation), il l'avait relié au doigt de Michael.

Il existe des appareils plus sophistiqués avec alarme qui permet de se trouver dans une pièce voisine ou aussi un oxymètre qui permet de surveiller l'activité cardiaque et respiratoires complètes (monitoring).
Il y a aussi des appareils qui mesurent non seulement la saturation en oxygène mais également le CO2 expiré.

Mr Johnson a dit qu'il ne fallait pas quitter le patient des yeux car cet appareil en cas de problèmes urgent, il n'était pas très utile.

L'avocat de Murray Flanagan a demandé à Mr Jonhson s'il devait surveiller un patient durant 15 minutes tout en restant près du patient si ce serait suffisant, Mr Jonhson a dit: peut-être.
Flanagan a demandé N’est-il pas déconseillé que juste quand vous monitorez de l’extérieur, Mr johnson a dit si
Flanagan a demandé peut on monitorer 5 minutes par exemple, Johnson a dit oui si vous regardez l’écran constamment.
Flanagan dit si je veux monitorer un patient 5 à 10 minutes constamment, il convient, Jonhson a dit j’aurais du mal à appeler ça une vérification instantanée, elle prend 10 secondes. Ce n’est pas prévu pour ça.
Flanaga: la seule différence avec les autres appareils est l’alarme, Jonhson: oui.

Du coup David Walgren a demandé si ça faisait une énorme différence, Jonhson a dit oui, Walgren a demandé si c'était une question de vie ou de mort, Jonhson a dit oui.

Alors Chernoff a demandé si vous regardez l'écran, ça suffit, Jonhson a dit oui.


9/30/11 at 8:45AM

Le type de dispositif médical que le docteur Conrad Murray a prétendument essayé de mettre sur le doigt de Michael Jackson - après qu'Alberto Alvarez ait appelé le 911 - était le mauvais dispositif pour contrôler MJ.

Il l'a appelé un oxymètre d'impulsion - et Bob Johnson (Équipement Médical Nonin) a porté témoignage aujourd'hui... Murray utilisait le mauvais modèle pour ce travail.

Les réclamations de Jonhson sont que le modèle avec lequel Murray a eu l'habitude de contrôler MJ n'avait aucune alarme - donc si quoi que ce soit tournait mal, Murray ne le saurait pas.


http://www.tmz.com/2011/09/30/people-vs-dr-conrad-murray-testimony-former-patient-medical-equipment-expert/


Le tribunal a également entendu que le dispositif utilisé par le Dr Murray qui traitait Jackson n'était pas adéquat pour la surveillance prolongée des patients.

Les oxymètres de pouls Nonin 9500 (275 $) sont attachés à un bout de doigt pour mesurer le pouls et la teneur en oxygène du sang.

Robert Johnson a dit que le modèle utilisé parle le Dr Murray n'a pas d'alarme sonore.

Il a dit qu'il avait été conçu pour vérifier les signes vitaux et a été spécifiquement étiqueté contre la surveillance continue."

Le procès se poursuit.

http://www.telegraph.co.uk/culture/music/michael-jackson/8800500/Good-chance-Jackson-could-have-been-saved-court-told.html

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Sam 1 Oct - 18:25

Vendredi 30 septembre

Robert Russell, ancien patient du Dr Conrad Murray




L'ancien patient du docteur Conrad Murray, Robert Russell, a porté témoignage aujourd'hui... il a eu l'impression que Murray l'avait abandonné quand le docteur a soudainement fermé son cabinet de Las Vegas pour s'occuper de Michael Jackson.

Russell Murray a opéré deux fois en mars et avril 2009 pour installer plusieurs stents dans son coeur après qu'il ait subi une crise cardiaque - et Russell a été heureux avec les résultats.

Mais Russell a déchanté quand Murray a annulé deux rendez-vous de suivi en juin 2009.

Murray a finalement appelé Russell et a laissé un voicemail à 11h49 le 25 juin - environ 30 minutes(procès-verbal) avant qu'Alberto Alvarez n'ait composé le 911 - lui expliquant qu'il quittait le pays.

Après que Murray ait annulé ses 2 rendez-vous, il ne l'a plus jamais vu.

http://www.tmz.com/2011/09/30/people-vs-dr-conrad-murray-testimony-former-patient-medical-equipment-expert/

En fin de compte, ce témoin venait pour dire que Murray était un bon médecin, qu'il lui avait sauvé la vie, qu'il était consciencieux, qu'il donnait du temps à ses patients, mais

Il s’établit entre eux une relation de confiance,Russel trouvant Murray très compétent et qu'il était de bons conseils sur son alimentation, sa vie quotidienne.

En avril ou mai, le Dr Murray lui dit qu'il allait s’absenter, qu'il allait aller à l’étranger et lui dit qu’il va être le médecin personnel de Michael Jackson, il avait l'air très excité.
Il lui dit de garder le secret car il n'en avait pas encore parlé au personnel de la clinique, il a l'air impatient et heureux, Conrad Murray répond aux questions de son patient, l'appelant même chez lui pour répondre aux questions qu'il se pose... ensuite il le dirige vers des remplaçants.
Le docteur a envoyé une lettre à ses patients pour les informer de son absence et disant qu'il reviendrait mais ne savait pas encore quand.

Russell a téléphoné à la clinique du Dr Murray pour dire qu'il n'était pas content, il veut un contact avec Murray ou il pense à intenter une action en justice et l’empêcher de quitter le pays. il se sent abandonné.

Murray l’appelle, mais Russel le trouve étrange, il parle d’année sabbatique, il lui dit que son cœur est réparé (c'est impossible).

Russel avait eu confiance en Murray mais s’est senti abandonné quand il a dit qu'il s'engageait ailleurs, le laissant sans trop le rassurer.

C'est chernoff qui fait un cour contre-interrogatoire, il n'a pas l'air bien (Chernoff), il fait juste dire à son témoin que le Dr Murray lui a sauvé la vie, qu'il refait des activités, joue au golf, reconduit...
Chernoff, comment allez-vous maintenant, Russell ça va bien, mon cœur est en bon état.
Chernoff s’il vous avait dit "comme vous le savez, je pars en année sabbatique", auriez-vous trouvé le message bizarre, Russel: je ne sais pas, je me rappelle avoir dit à ma femme "c'est bizarre qu'il ait dit ça".
Chernoff: Avez-vous conduit jusqu’ici; Russel: oui.

Chernoff a dû aller prendre l'air.

En fin de compte, ça montre que le Dr Murray a commis une faute professionnelle si on veut, car il ne pouvait pas divulguer le nom de son patient, je pense que ça relevait du secret professionnel.






_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Sam 1 Oct - 18:37

Vendredi 30 septembre

Richard Senneff ambulanciers venu au 100 North Carolwood Drive le 25 juin 2009




Un des auxiliaires médicaux qui se sont précipités pour sauver la vie de Michael Jackson à 100 N. Carolwood drive a juste témoigné ... "si Murray avait appelé le 911 immédiatement, la vie de Michael Jackson aurait pu être sauvée".

Richard Senneff a dit que Murray lui a dit qu'il a appelé le 911 quand il s'est rendu compte que MJ était en détresse, alors en fait qu'il y avait un retard approximatif de 20 minutes.

Selon Senneff, si Murray avait appelé plus tôt il y avait une bonne chance qu'ils aient su faire reprendre le coeur de Michael.

Senneff a aussi prétendu que Murray n'a jamais mentionné le Propofol tandis qu'il était sur la scène - en fait, Senneff a dit, Murray a clairement nié que MJ était sur n'importe quelle médication. Finalement, Murray a prétendu qu'il avait donné à MJ un sédatif, du Lorazepam.

Senneff a dit que MJ était déjà mort quand il est arrivé sur les lieux - mais ils ont essayé de le ranimer pendant 47 minutes(procès-verbal) en vain. Il a dit que Murray a refusé de les laisser déclarer l'heure du décès.

Quand il est revenu de l'ambulance pour prendre son équipement, Senneff a dit qu'il a vu Murray prendre "des articles" sur le plancher(de l'étage).

http://www.tmz.com/2011/09/30/people-vs-dr-conrad-murray-michael-jackson-manslaughter-trial-firefighter-paramedic-richard-senneff/?adid=hero4



ANTHONY McCartney, The Associated Press
Date: ven. 30 septembre 2011 18:57 HE
LOS ANGELES - Après quelques instants dans la chambre de Michael Jackson, l'ambulancier dépêché pour sauver la vie du chanteur savait que les choses n'allaient pas.
Il y avait un homme maigre sur le sol, les yeux ouverts et un bonnet de chirurgien sur sa tête. Sa peau tournait au bleu. le Paramédical, Richard Senneff a demandé frénétique au médecin dans la chambre dans quelle condition c'était arrivé.
»Il a dit:« Rien. Il n'a rien, » a dit Senneff aux jurés au procès pour homicide involontaire du médecin de Michael Jackson, Conrad Murray.
"Simplement, cela ne m'allait pas", a déclaré Senneff.
Au cours des 42 minutes que les ambulanciers de LA ont tenté de relancer le coeur de Jackson, plusieurs autres choses dans la chambre et les réponses de Murray semblaient incompatibles avec ce qui s'était réellement passé, que Senneff a dit.
Après insistance répétée, Murray a révélé quelques détails sur ses actions, en disant qu'il avait seulement donné à Jackson une dose de lorazepam, un sédatif, pour l'aider à dormir. Senneff a noté qu'il y avait des bouteilles de médicaments sur la table chevet de Michael Jackson, et Murray a finalement dit qu'il traitait le chanteur pour déshydratation et et épuisement.
Murray n'a jamais mentionné qu'il avait été également donner des doses de propofol anesthésique à Jackson et d'autres sédatifs, une omission clés que les procureurs disent qui montre à plusieurs reprises qu'il a tenté de dissimuler ses actes durant la lutte pour sauver Jackson.
Murray, 58 ans, a plaidé non coupable. S'il est reconnu coupable, Murray pourrait faire face à quatre ans de prison et perdre sa licence médicale.
Les procureurs soutiennent que le cardiologue basé à Houston a menti à plusieurs reprises aux ambulanciers et aux médecins en salle d'urgence au sujet des médicaments qu'il avait été donné dans la chambre de Jackson au chanteuse. Ils soutiennent que Murray a administré une dose mortelle de sédatifs propofol et autres.
Les avocats de la défense réclament que Jackson s'est donné la dose mortelle après son que son médecin ait quitté la pièce.
L'avocat de la défense, Nareg Gourjian a demandé à Senneff si la comparution de Michael Jackson était compatible avec quelqu'un qui était un drogué.
Senneff a dit que c'était une estimation difficile à faire, mais que le chanteur "paraissait comme s'il avait un problème de santé chronique."
Senneff a été le premier ambulancier à atteindre la chambre de Jackson et a dit en quelques instants, lui et trois autres paramédicaux travaillaient pour relancer Jackson. Après avoir essayé plusieurs médicaments pour redémarrer le coeur et d'autres efforts, Jackson était encore sans vie.
«Avez-vous jamais vu aucun signe de vie de M. Jackson pendant toute la durée que vous tentiez de le sauver", a demandé le procureur Deborah Brésil.
«Non je n'ai pas vu", a déclaré Senneff.
Un autre ambulancier dépêché à la salle, Martin Blount, est d'accord. Il a dit aux jurés qu'ils pensaient peu après son arrivée dans la chambre, que Jackson était mort.
Blount a également déclaré avoir vu trois bouteilles ouvertes de lidocaïne sur le plancher de la chambre, mais sans que jamais Murray n'ait mentionné avoir donné l'analgésique à Jackson. Il a dit aux jurés qu'il avait vu le médecin, ramasser des fioles et les déposer dans un sac noir.
Le personnel de la salle d'urgence dans un hôpital voisin a conseillé Senneff de déclarer Jackson mort dans sa chambre, mais le chanteur a été transporté, car Murray a voulu qu'ils continuent les efforts pour sauver la vie de MJ.
Il a dit qu'il a aussi vu des éléments Murray Jackson ramasser des choses dans la chambre, après que le chanteur a été transporté dans l'ambulance. Le médecin était seul dans la chambre pendant quelques instants avant de rejoindre les ambulanciers paramédicaux dans l'ambulance pour le conduire à l'hôpital, que Senneff a dit.
Dans l'ambulance, Blount dit qu'il entendit Murray faire un appel téléphonique. »« C'est au sujet de Michael, et il ne semble pas bien "," que Blount se rappelle avoir entendu Murray dire.
Les jurés ont également entendu un ancien patient de Murray, qui a loué le traitement du médecin, mais a déclaré que son cardiologue est devenu de plus en plus éloigné et difficile d'accès en travaillant avec Michael Jackson.
«Je me sentais comme si je recevais les meilleurs soins dans le monde", a déclaré Robert Russell, de Las Vegas, avant que Murray ne deviennent le médecin personnel du chanteur. «Les conseils qu'il m'a donné m'ont sauvé la vie."
Il a été irrité après le médecin quand il est allé travailler pour Jackson. Russell a dit qu'il ne pouvait pas obtenir de réponses sur son propre traitement, et l'homme qui a passé tellement de temps offrant des soins et des conseils était inaccessible.
Il a appelé le bureau de Murray le 25 Juin, 2009 - le jour où Jackson est décédé - et demandé à parler au médecin.
Le médecin a retourné l'appel et lui a laissé un message vocal à 11:49 am, les procureurs utilisent des documents qui démontrent que Murray était au téléphone dans les moments avant qu'il ne réalise que Jackson était inconscient.
Trente-sept minutes plus tard, Senneff couru dans la chambre de Jackson.

http://www.ctv.ca/CTVNews/Entertainment/20110930/paramedics-jackson-trial-110930/



Richard Senneff est l’un des ambulanciers qui sont venus au 100 North Carolwood Drive pour sauver la vie de Michael Jackson.


*Richard Senneff a declaré que Murray lui avait dit avoir appelé le 911 à la seconde où il avait réalisé que MJ était en détresse respiratoire, alors qu’en réalité il a attendu au moins 20 minutes.

*Senneff a dit que si Murray avait appelé plus tôt il y aurait eu de bonnes chances de faire redémarrer le cœur de Michael.

*Senneff a dit que quand il avait branché l’ECG sur MJ, le tracé était plat.

*Senneff a déclaré que l’appel au 11 était arrivé à 12h22. Il est arrivé chez MJ 4 minutes plus tard.

*Quand il est entré dans la chambre, il a vu Murray, MJ et le garde du corps.

*Senneff a dit que Michael portait un pyjama et qu’il avait l’air maigre.

*MJ a été transporté sur le sol quand Senneff est entré. Il a dit que Murray était "très nerveux".

*Il a remarqué une potence avec une poche à intraveineuse qui y était accrochée.

*Il a demandé à Murray ce qu’il y avait à savoir sur l’état de santé du patient à trois reprises, avant que Murray réponde qu’il n’y avait rien de spécial à savoir.

*Il a dit que ça n’avait aucun sens… puisqu’il y avait une potence à intraveineuse dans la pièce, ainsi que d’autres équipements.

*Quand il a demandé quels médicaments il prenait, Murray a menti en disant qu’il n’avait rien pris, puis il a dit qu’il lui avait donné un peu de Lorazepam.

*A ce moment-là l’autre ambulancier, Martin Blount, a réussi à intuber MJ.

*Senneff dit qu’il y avait trop d’incohérences dans le discours de Murray… MJ était trop froid au toucher, et il semblait qu’il y avait une certaine affection sous-jacente : ses pupilles étaient dilatée et l’ECG montrait un tracé plat.

*Après avoir administré un nouveau bolus de médicaments, il n’y avait toujours aucun changement de l’état de MJ.

*A un moment donné le Dr Murray a dit qu’il sentait un pouls au niveau de l’aine de MJ.

*Senneff a ordonné à tout le monde de stopper la réanimation pour voir s’il y avait bien un pouls, et le moniteur a une fois de plus montré un tracé plat.

*Il a vérifié une nouvelle fois pour voir s’il y avait un pouls. Il n’y avait rien.

*Le taux de sucre dans le sang montrait aussi qu’il n’y avait aucun changement.

*Le jury a écouté un appel que Senneff a passé à l’hôpital à 12h57, où il décrit tous les efforts infructueux pour le réanimer. Le dispatcheur demande l’heure du décès, mais Senneff lui répond que Murray veut continuer les tentatives pour réanimer MJ.

*Les ambulanciers ont transporté Michael sur une civière et l’ont mis dans l’ambulance.

*Quand Senneff est remonté à l’étage pour aller chercher son équipement, il a vu Murray ramasser quelque chose par terre.

*Senneff a continué à donner de l’adrénaline à MJ pour essayer de faire repartir son coeur, mais rien n’a fonctionné. Il dit n’avoir vu aucun signe de vie, à aucun moment pendant les 47 minutes où il s’est occupé de MJ.

*Senneff a aussi dit qu’à AUCUN moment pendant ce temps Murray n’a prononcé le mot Propofol.

*L’accusation clarifie le fait que Murray a appelé le 911 à 12h20, soir 2 minutes avant que l’appel soit transféré à Senneff.

*L’accusation demande si la raison pour laquelle Murray ne répondait pas à toutes les questions était parce qu’il était occupé… Senneff dit qu’il ne sait pas, mais est d’accord pour dire que Murray était en effet très occupé à ce moment-là.


Source: TMZ.com - Traduction PYC

"Quand j'ai posé des questions sur Jackson à Murray je m'attendais à recevoir une réponse satisfaisante. Je vois les intraveineuses, je vois des médicaments sur la table de chevet, et un patient très maigre. Et il me répond: "Non, il ne prend rien, je lui ai juste donné un peu de Lorazepam pour dormir". Le Dr Murray a dit qu'il le traitait juste pour une déshydratation et pour de l'épuisement".« Dernière modification: 30 septembre 2011, 20:40:28 par Pretty Young Cat »

http://www.mjfranceforum.com/index.php?topic=24165.50

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Dim 2 Oct - 21:49

Vendredi 30 septembre

Martin Blount, Le deuxième ambulancier qui a tenté de réanimer Michael Jackson




Le second ambulancier qui s'est précipités pour ressusciter Michael Jackson affirme que le Dr Murray lui a informé que des sacs d'IV sur la scène ont été remplis avec une solution saline inoffensive.
Selon Martin Blount, Murray a insisté que c'était de la solution saline utilisée car MJ était «déshydraté» d'une répétition de 16 heures la veille.
Blount dit que Murray n'a jamais mentionné le propofol.
Senneff, l'autre ambulancier paramédical, a témoigné qu'il a vu Murray prendre des flacons après MJ a été chargé dans l'ambulance.
Ce qui est intéressant - Blount dit qu'il a vu Murray ramassant des bouteilles de lidocaïne dans un sac noir avant même que le chanteur aot été sorti de la chambre.

http://www.tmz.com/category/conrad-murray-trial/

Il est ambulancier depuis 1999, pompier depuis 1991.
Il a dit:
Quand je suis entré dans la chambre, conrad Murray était agité, il avait le visage rouge et transpirait beaucoup. Il disait "aidez-le SVP, il a besoin d'aide".

Il a dit avoir reconnu Michael directement.

Il a ventilé Michael quelques minutes avec son équipement et ensuite l'a intubé.

MJ avait les pupilles fixes et dilatées, les yeux ouverts, il n'avait aucune réaction, il ne respirait pas " J’ai eu l’impression qu’il était mort " a t'il dit.

Dans la chambre il y avait une bouteille d’oxygène, un tube avec une canule nasale sur Michael, une perfusion reliée à sa jambe, une perche de perfusion avec une poche.

Le procureur Déborah Brazil lui a demandé s'il n'y avait aucun équipement de réanimation, M Blount a dit non.

Il a entendu Seneff demander des informations médicales à Murray, si Michael avait des problèmes physiques, s'il prenait des médicaments, Murray a dit non.

Il a vu trois bouteilles de Lidocaïne qui est un anesthésiant locale pour diminuer la sensation de brûlure lorsque l'on injecte le propofol, on l'utilise aussi pour empêcher une arythmie.

Il n'a pas entendu que Murray disait avoir utilisé du Propofol, ni de lidocaïne, il n'a jamais senti de pouls chez Michael, quand Murray a dit qu'il en avait senti un, ils ont arrêté le massage mais personne n'a senti quoi que ce soit.

Mr Blount dit que Murray a ramassé les bouteilles de Lidocaïne et les as mises dans un sac noir.

Blount a dit que Murray, dans l'ambulance, avait téléphoné et qu'il l'avait entendu dire "c'est Michael, je crois qu'il ne va pas bien"

Gourjian a ensuite demandé à Blount si Michael avait une perfusion à la jambe, une canule nasale, si Michael était pâle et très mince, si C Murray était nerveux, s'il avait demandé de l'aide, Blount a dit oui à tout ça, Gourjian a demandé si Murray avait dit qu'il avait donné du lorazépam à Michael, Blount a dit qu'il n'avait pas entendu.

Il a aussi demandé à M Blount si Murray n'avait pas dit que MJ avait fait un arrêt cardiaque une minute avant l'appel aux urgences, Blount a dit non, qu'il avait dit qu'il avait fait un arrêt juste une minute avant.


Il a demandé aussi à Blount si c'était normal d'avoir de l'aide pour massage cardiaque, Blount a dit oui.

CM a t'il pris le contrôle quand l'UCLA voulait déclarer le décès Gourjian a demandé, Blount a dit oui
A t'il caché la Lidocaine, M Blount a dit non.



_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Dim 2 Oct - 21:56

Vendredi 30 septembre

Dr Richelle Cooper, le médecin aux urgences qui a pris Michael en charge





Le Dr Richelle Cooper est le médecin urgentiste qui était de garde et qui a soigné Michael Jackson à son arrivée à l’hôpital.


*Elle a dit qu’au moment où MJ était arrivé aux urgences il était déjà en arrêt depuis au moins 40 minutes… ce qui veut dire qu’il était déjà mort.

*Elle dit que les ambulanciers ont appelé plus de 40 minutes après que Michael soit cliniquement mort. Elle leur a donc demandé de prononcer le décès à 12h57.

*Quand l’ambulance est arrivée, Cooper a demandé à Murray ce qui était arrivé… il lui a dit qu’il pensait que MJ était "déshydraté" parce qu’il travaillait dur.

*Quand elle lui a demandé quels médicaments il lui avait donné, Murray lui a dit qu’il lui avait donné 4 mg de Lorazepam, aucun autre médicament n’a été cité.

*Quand elle lui a demandé quels autres médicaments MJ prenait habituellement, Murray a dit du Flomax – pour la prostate – et du Valium. Encore une fois, il n’a pas prononcé le mot Propofol.



Source: TMZ.com - Traduction PYC

Au départ, le Dr Cooper a expliqué que le personnel des urgences étaient en contact avec les ambulanciers qui sont sur le terrain.

C'est elle qui dit qu'on peut prononcer le décès aux vus des renseignements que les secours lui on fourni.

Les ambulanciers la rappelle pour lui dire que le médecin sur place, veut qu'on continue la réanimation, comme un médecin sur place le demande, elle accepte mais demande qu'on transporte Michael à l'hôpital avec Murray puisque c'est lui qui a demandé de prendre les commandes de la réanimation.

Elle dit que le protocole veut qu'on lui explique l'état du patient, les soins qui lui ont été prodigués, et s'il n'y a pas eu de résultats au bout de 20 minutes.

Ca fait 40 minutes que les ambulanciers tentent de réanimer Michael.
Il est 13h13 quand l'ambulance arrive aux urgences où attendent le docteurs Cooper avec 14 personnes en tout, donc 4 internes.

Elle a demandé à Murray ce qui s'était passé, il lui a dit que Michael avait beaucoup répété, qu'il était déshydraté et qu'il lui avait donné 2 fois 2 mg de Lorazépam par perfusion.
Il dit que Michael a fait un arrêt cardiaque devant lui.

Elle dit qu'il n'a cité aucun autre médicament donné à Michael.

Il lui dit que Michael suit un traitement de Valium (Traitement symptomatique des manifestations anxieuses sévères et/ou invalidantes - Prévention et traitement du delirium tremens et des autres manifestations du sevrage alcoolique) donc c'est un anxiolytique et du Flomax qui s'utilise pour le traitement des symptômes de l'hyperplasie bénigne de la prostate (une augmentation de la taille de la prostate. Une prostate volumineuse comprime l’urètre tout en faisant pression sur la vessie, ce qui engendre un besoin fréquent d’uriner).

Murray lui a dit que Michael n'avait aucun problème de santé lorsqu'elle lui a posé la question.

Elle dit qu'il n'y avait aucun traumatisme corporel.

Michael était cliniquement mort, pas de pouls, les pupilles étaient fixes et dilatées, il n'y avait pas de respiration quand il est arrivé.

Ils ont tout de même tenter la réanimation.



_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Mar 4 Oct - 10:57

Lundi 3 octobre

Dr Richelle Cooper (suite)


Le Dr Cooper précise que c’est elle qui était en charge des décisions concernant Michael à son arrivée à l'hôpital.

Ils ont tenté l'Epinéphrine, le carbonate de sodium, un vasoconstricteur, de la dopamine, le massage cardiaque, l'intubation et la ventilation pendant à peu près 1h13 minutes.

le monitoring était en fonction sur la saturation en oxygène et le pouls pendant tout ce temps.

Cooper n’a jamais senti de pouls. Mais quelqu’un a dit sentir quelque chose vers 13h21, mais rien n’a été confirmé.
A 14h26, Dr Cooper a de prononcé le décès.

Walgren lui pose ensuite des questions sur le système d’identification à l'UCLA : Des étiquettes avec des pseudonymes sont rangées et données pour des patients quand ils arrivent dans un état grave et qu’on n’a pas le temps de prendre les renseignements sur leur identité.

Elle a été surprise que Michael ait un cathéter urinaire puisqu'il était en bonne santé et n'avait que 50 ans.

Elle a signalé Michael pour le médecin légiste car elle n'avait pas d'explications sur les raisons de son décès.

Elle est allée voir les enfants qui criaient, qui étaient hystériques, pour les réconforter un peu, puis elle a appelé des travailleurs sociaux pour ne pas les laisser seuls dans leur peine.

Elle était en contact avec les ambulanciers quand Michael était encore chez lui et à 12h57, elle pensait qu'il était mort.

Flanagan lui demande si c'est bien Murray qui ne voulait pas abandonner, elle dit qu'elle avait autorisé Murray à prendre le contrôle mais qu'elle pensait de toutes façons que ça ne servait à rien, que le patient était déjà mort.
Elle n'avait aucune idée sur l'heure de la mort.

Elle utilise parfois le propofol aux urgences pour des actes douloureux.
Flanagan lui demande combien de temps ça ferait de l'effet si on donnait 25 mg à un patient, le Dr Cooper répond que cela dépend du poids de la personne, mais que sans aucun autre médicament, il faut compter 7 à 10 minutes, elle ne peut pas dire si le propofol serait métabolisé mais le patient serait réveillé.
Du coup Flanagan dit que c'est une petite quantité et pas suffisant pour un homme de 60kg.

Elle dit que quand Michael est devenu son patient, il y avait un moment qu'il était mort.
Flanagan lui demande si elle essayait de savoir l'heure de la mort, elle dit qu'elle essayait de savoir pourquoi un homme de 50 ans était mort soudainement.

Murray a dit à Cooper qu'il lui avait donné 2 fois du Lorazépam et aussi qu'il avait vu Michael faire un arrêt cardiaque.

Elle ne sait pas si le Lorazépam aurait disparu de la circulation sanguine si il lui a été donné une fois à 2h et une fois à 5h.

A la demande de Flanagan, elle confirme que ça n'aurait rien changé que Murray lui dise qu'il avait donné du propofol à Michael en arrivant à l'hôpital car il était déjà décédé, qu'elle n'a pas fait attention au comportement de Murray mais à ce qu'il disait.

Flanagan lui demande si ses souvenirs sont vagues, elle dit qu'elle a revu son dossier et ses notes avant.

Murray lui a aussi dit que Michael prenait du Fluomax, Flanagan lui demande si c'est un signe de problème urinaire, elle dit oui.

Elle dit que le protocole du Comté de Los Angeles veut qu'après 20minutes sans changement, le décès soit prononcé.

Flanagan lui demande si c'est parce que c'était Michael Jackson qu'elle a tenté la réanimation durant 1h13 à UCLA, elle dit que non.

Il lui dit que c'est parce qu'elle n'avait jamais eu un cas comme ça aux urgences qu'elle voulait que Michael soit déclaré mort chez lui, elle dit que c'était la première fois qu'elle déclarait un décès.

C'est parce que le patient avait un médecin présent et que c'est lui qui ne voulait pas abandonner que vous avez continuer, demande Flanagan, elle dit oui.

Le Procureur Walgren lui demande si elle est qualifiée pour utiliser le Propofol, elle dit que oui mais dans une pièce équipée pour, avec un appareil qui surveille la respiration, le sang, avec des infirmières et des médecins présents avec elle.

Flanagan reprend et lui demande combien il faut au niveau des doses pour le propofol, elle dit 1 mg par kg et sur 1 minute/1 minute 30, cette dose ne provoque pas d'arrêt respiratoire.

Elle injecte doucement le produit parce que si l'effet désiré est obtenu avant qu'elle n'ait injecté le produit prévu, elle ne met pas tout.

C'est elle qui généralement injecte le propofol et elle le fait doucement car c'est inutile d'injecter plus que nécessaire.
En injectant tout d'une fois, on aurait un taux de sédation élevé mais elle ne sait pas ce que cela pourrait provoquer comme effet, comme danger.
Elle précise qu'elle n'endort jamais un patient sans appareil monitoring respiratoire dans la salle.

Walgren lui demande s'il arrive quelque chose en injectant un sédatif, dans un hôpital, s'ils sont équipés pour pouvoir réagir, elle dit oui.

Il y a des choses que l’on peut rater pendant qu'on anesthésie un patient, c’est pour ça qu’il y a des moniteurs et que nous sommes 2 à monitorer.

Walgren demande si elle pourrait voir s'il y avait un problème respiratoire sans moniteur, elle dit oui à un certain point,
Il demande si l'oxymètre peut montrer s’il y a un problème, ce à quoi elle répond qu'en fait, il serait trop tard, au moment où l'oxymètre le signalerait, ils auraient manqué le moment où l’arrêt de la respiration eu lieu.














_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Mer 5 Oct - 11:56

Lundi 3 octobre


Edward Nixon: il travaille pour AT&T, compagnie de téléphone





Edward Dixon explique les infos sur le document :l'heure, l'origine des appels, la date, les minutes utilisées, le forfait de jour ou de nuit, le coût des appels.

A vérifier les heures d'appel



_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Mer 5 Oct - 12:05

Lundi 3 octobre

Jeff Strohm: employé chez Sprint-Nexel, compagnie de service de téléphones portables




Les relevés téléphoniques:
Appel passé à 9h : 53s: appel redirigé parce qu'il a été passé depuis une longue distance
à 10h20 appel passé: durée 111s
à 10h34 appel passé: durée 8mn30
à 11h26 appel passé: durée 7s
Pas sûr que cet appel ait été reçu ou si le téléphone a sonné pendant 7 secondes .

Jeff Strohm dit à Gourjian que ce n'est pas possible de dire si on a décroché le téléphone à 11h26 mais il peut dire qu'il n'y a pas eu de message vocal.

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Mer 5 Oct - 13:23

Lundi 3 octobre




Le Dr Thao Nguyen: cardiologue pour VIP appelée en salle de réanimation


Elle est spécialiste en cardiologie, chercheuse, employée à l'UCLA

C'est Walgren qui l'interroge: elle a demandé à Murray ce qui s’était passé, il a dit que Michael était très fatigué et avait demandé des médicaments pour dormir.
Elle a demandé quoi et Murray a répondu de l'Ativan (Lorazepam) en intraveineuse.
Elle a demandé s'il avait pris d'autres drogues, murray a dit non rien d’autre.

Murray a dit qu’il ne se souvient pas de quand il lui avait donné du Lorazépam, qu'il était sorti et que quand il est revenu Michael ne respirait plus mais il ne se souvenait pas de l'heure.

Murray ne savait pas à quelle heure il avait appelé le 911, qu'il n’avait pas de montre.
Quand on lui a demandé si Murray avait parlé du Propofol elle a dit: absolument pas.

Nguyen dit que Murray avait l’air dévasté et désespéré et qu'il l'a suppliée de ne pas laisser tomber Michael, que s'ils arrêtaient leurs efforts à ce moment là, c'est qu'ils abandonnaient facilement.

Ils ont inséré un ballonnet aortique à Michael pour essayer d'aider le coeur mais comme elle le pensait, ça n'a rien donné.
Elle pensait que c'était déjà trop tard.

Ils ont dit à Murray qu'après ça, si rien ne changeait dans l'état de Michael, ils arrêteraient, elle a dit qu'ils voulaient que Monsieur Jackson les quitte avec dignité et respect, donc ils ont décidé de ne pas s'acharner.

Son superviseur, le Docteur Cruz, et elle n'ont jamais senti de pouls, le décès a alors été prononcé.

Traiter de l'insomnie à domicile par intraveineuse n'est pas ordinaire.

Le dosage recommandé est de 2à 4mg par voie orale pour un adulte. 2mg par intraveineuse endormirait un patient en 5 à 7minutes.
Si c'est une personne qui y est habituée, ça pourrait prendre plus longtemps.

Normalement, une personne peut dormir toute la nuit avec une dose pareille.

Flanagan demande quels effets il y aurait avec 20mg: elle dit que c'est une dose très élevée, qu'il affecte le cerveau et l'endort, qu'il se pourrait que le cerveau "oublie" de commander le diaphragme et qu'il ne respire plus.

Flanagan: il lui demande s'ils surveilleraient un patient qui aurait eu de l'Ativan: Thao Nguyen dit que plusieurs personnes le surveilleraient jusqu’à ce qu’il reprenne pleinement conscience.

On parle du discours enregistré de Michael, et Thao Nguyen dit que ça pourrait être un effet de l'Ativan.
Elle dit que ce n'est pas un effet du propofol.

Elle dit que Murray est un médecin et qu'elle l'a cru quand il a dit qu'il avait senti un pouls.

Thao Nguyen a demande à Murray s'il a donné quelque chose pour contrecarrer les effets de l'Ativan, il a dit non.

Elle a expliqué que le Flumazenil pouvait réduire les effets de l'Ativan sur le cerveau, qu'on doit le donner dans les secondes qui suivent.
Il se peut qu'on élimine pas totalement l'effet de l'Ativan, mais on n'a aucune chance si on attend trop longtemps.
Elle dit que l'antidote doit se trouver à portée de main, l'administrer au patient, l'intuber et le mettre sous respirateur artificiel.

Quand Flanagan lui demande si on aurait besoin de Flumazénil pour 4mg d'Ativan, elle répond que tout peut arriver et donc, qu'ils utilisent toujours des moniteurs et de l'oxygène.

Walgren demande si elle utilise du Propofol, elle dit que oui mais avec un anesthésiste, qu'il y a au moins 3 personnes présentes: un cardiologue, une infirmière et un anesthésiste, que le propofol est employé en milieu hospitalier et uniquement dans les unités de soins intensifs ou les salles de chirurgie.
Un chariot de réanimation doit être prêt.

Elle ne l'utiliserait jamais sans l'équipement nécessaire car le propofol peut avoir des effets négatifs et qu'il n'y a pas d’antidote donc qu'on doit être préparé au pire quand on en administre.

Flanagan revient et lui demande si le propofol ne peut pas être utilisé pour autre chose que des actes chirurgicaux, ne peut-elle pas l'utiliser dans d'autres cas seule, elle répond qu'elle n'utilise pas de propofol quand il n'y a pas de procédure à faire.

Flanagan dit que le propofol est souvent utilisé en dehors du milieu hospitalier mais Thao Nguyen n'est pas d’accord.

Il lui demande si elle sait qu'il est utilisé chez les dentistes et les gastro-entérologues, elle répond non, qu'elle ne s'intéresse qu'à ce qu'elle utilise elle-même.
Il lui demande si elle ne sait pas que les dentistes l'utilisent, elle dit qu'elle ne s'intéresse qu'à ce que le dentiste lui fait à elle.


Thao Nguyen dit qu'elle n’a jamais entendu dire qu'on utilisait du Propofol chez un particulier.








_________________
Cléa


Dernière édition par Clea le Lun 28 Nov - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimjee
Admin
Admin
avatar

Messages : 3116
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 7 Oct - 14:15

j'ai tout lu ouf ! merci.
Ben on comprend bien pourquoi essaie de faire croire que c'est Michael qui s'est administré ça tout seul,à moins de mauvaise foi c'est sûr qu'il est cuit...enfin bon,4 ans pour avoir tué qq1 c'est light mais bon

_________________
Pensez à faire des COPIE COLLE ne vous contentez pas des liens qui risquent de disparaitre.

Quand vous voulez poster une news sur un membre de l'entourage de Michael merci de poursuivre le post qui le concerne,n'en recréer pas d'autre merci !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 7 Oct - 14:59

ben je ne sais pas Aimjee, le procès n'est pas fini, on n'est pas à l'abri de surprises, de plus, il y a sûrement des choses qui nous échappent, il faudrait quelqu'un qui s'y connaît en droit et qui comprenne très bien l'anglais pour faire le tri et ressortir les choses importantes des deux parties.

Je vais achever mais bon, c'est beaucoup à écrire lol

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimjee
Admin
Admin
avatar

Messages : 3116
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 7 Oct - 20:52

en tout cas j'apprends que du coup il y avait bien les 2 enfants présent pas terrible...
et vous saviez pour l'email d'Ortega à AEG ?

_________________
Pensez à faire des COPIE COLLE ne vous contentez pas des liens qui risquent de disparaitre.

Quand vous voulez poster une news sur un membre de l'entourage de Michael merci de poursuivre le post qui le concerne,n'en recréer pas d'autre merci !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Ven 7 Oct - 21:09

il me semble en avoir entendu parler mais pas du contenu du courrier/

oui, les enfants, les pauvres, ils garderont toujours ces mauvaises images en tête! pfff

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Lun 17 Oct - 19:18

Déposition de Conrad Murray



Inspecteur Martinez : 27 juin à 16h02. Ritz Carlton, Marina del Rey.

Dr Murray: Bonjour.

Inspecteur Smith: Bonjour.

M. Chernoff: Je m’appelle Ed Chernoff.

Inspecteur Smith: Je suis Scott Smith.

M. Chernoff: Enchanté Scott Smith.

M. Pena: Je vous présente le Dr Murray.

Inspecteur Smith : Dr Murray.

M. Pena : Je suis Michael Pena.

Inspecteur Martinez : Asseyez-vous. Ca va ?

D’accord. Nous allons faire en sorte que ce soit le moins pénible et le plus rapide possible. Docteur, puis-je commencer par quelques informations biographiques ?

M. Chernoff : Les gars, avant de commencer, pouvons-nous dire quelque chose ?

Inspecteur Martinez : Bien sûr.

M. Chernoff : Sommes-nous d’accord sur le fait que les notes… que la presse ne doit pas entendre parler de tout ça ?

Inspecteur Martinez : Nous ne sortirons jamais le contenu de cet entretien, même après que nous ayons connaissance du rapport toxicologique.

M. Chernoff : Et vous êtes les seuls à avoir la responsabilité de cet entretien.

Inspecteur Martinez : Oui, nous aurons la responsabilité de ces notes. Les faits pertinents seront abordés… je vais rencontrer l’enquêtrice du coroner, Elissa Fleak, et le Dr Lakshmanan, qui est le coroner du Comté de Los Angeles. C’est lui qui a fait l’autopsie. Donc je vais discuter avec eux de ce que nous aurons dit. Heureusement, ça aidera à déterminer la cause de la mort.

M. Chernoff : Oui, bien sûr. D’accord.

Inspecteur Martinez : D’accord. Dr Murray, quel est votre nom complet ?

Dr Murray : Conrad Robert Murray.

Traduction PYC - MJFrance

Inspecteur Martinez: 27 juin, 16h05. Quelle est votre adresse ?

Dr Murray : 2426 Grassy Springs Place.

Inspecteur Martinez: Grassy ?

Dr Murray: Hum hum.

Inspecteur Martinez: Springs Place.

Inspecteur Smith: Maître, je vais aller voir si on peut arrêter cette musique.

Inspecteur Martinez : D’accord.

Dr Murray : Las Vegas, Nevada 89135.

Inspecteur Martinez: 89135. Avez-vous un numéro de téléphone fixe ?

Dr Murray : Oui. (702).

Inspecteur Martinez : (702).

Dr Murray : 360.

Inspecteur Martinez : 360.

Dr Murray : 2543.

Inspecteur Martinez : 2543. Et une adresse professionnelle ?

Dr Murray : 2110.

Inspecteur Martinez : 2110.

Dr Murray : East Flamingo Road.

Inspecteur Martinez :East Flamingo Road. Un numéro ?

Dr Murray: Le 301.

Inspecteur Martinez : 301. Aussi à Las Vegas ?

Dr Murray : Las Vegas, Nevada.

Inspecteur Martinez : Même code postal ?

Dr Murray : Non. 89119.

Inspecteur Martinez : Et votre numéro de téléphone professionnel ?

Dr Murray : (702) 866-6802.

Inspecteur Martinez : Avez-vous un téléphone portable ?

Dr Murray : Oui. (702) 862-0973.

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Lun 17 Oct - 19:18

suite 2


Inspecteur Martinez : D’accord. Quelle est votre taille monsieur ?

Dr Murray : Environ 1,95 mètre.

Inspecteur Martinez : Et combien pesez-vous ?

Dr Murray : A peu près 110 kg.

Inspecteur Martinez : 110 ? Votre date de naissance ?

Dr Murray : 19 février 1953.

Inspecteur Martinez : Quel âge avez-vous ?

Dr Murray : 56 ans évidemment.

Inspecteur Martinez : Et avez-vous… évidemment vous n’avez pas de permis de conduire californien. Avez-vous un permis de conduire dans le Nevada ou au Texas ?

Dr Murray : Non, j’ai un permis de conduire californien.

Inspecteur Martinez : Oh, c’est vrai ?

Dr Murray : Oui.

Inspecteur Martinez : Savez-vous quel est le numéro inscrit au-dessus de la photo ?

Dr Murray : Je vais vous le donner. Je l’ai donné à votre collègue le jour de…

Inspecteur Martinez : Oui.

Dr Murray : Le numéro est A comme dans Apple, 5965981.

Inspecteur Martinez : A5965981.

Dr Murray : Oui.

Voix non identifiée : Désolé, est-ce que la musique est éteinte maintenant ?

Inspecteur Martinez : Non, elle est toujours allumée.

Voix non identifiée : Elle est toujours allumée. D’accord. Désolé pour ça.

Inspecteur Smith : Pouvons-nous avoir vos cartes de crédit ?

Inspecteur Martinez : Je les ai, je les ai.

Inspecteur Smith : Oh tu les as déjà ?

Inspecteur Martinez : Oui.

Traduction PYC - MJFrance

Inspecteur Smith : D’accord.

Inspecteur Martinez : Je vais te les passer. Donc encore une fois, merci d’avoir accepté de nous rencontrer. J’espère que vous comprenez que tout ce cirque n’est pas… ça ne vient pas de nous, les commentaires et tout ça. Nous comprenons que vous avez parlé à des inspecteurs à l’hôpital.

Dr Murray : Oui.

Inspecteur Martinez : Malheureusement, ils ne géraient pas ce cas. C’était juste la division qui se trouvait dans le secteur. Donc ils… nous nous venions du centre-ville. Ils étaient sur place. Ils sont venus. Ils nous ont aidés. Donc ils n’ont pas fait un interrogatoire formel. Ils ont pris rapidement des notes après… après votre départ.

Dr Murray : Oui.

Inspecteur Martinez : C’est pourquoi nous voulions…

Dr Murray : Oh, ils ont pris des notes après mon départ ?

Inspecteur Martinez : Oui. Je veux dire qu’ils ont pris très peu de notes, mais ils savaient qu’ils ne géreraient pas ce dossier. Ils ont pensé que nous allions vous parler.

Dr Murray : Oh d’accord, je vois.

Inspecteur Martinez : Pendant combien de temps avez-vous été le médecin de M. Jackson ?

Dr Murray : Je l’ai rencontré pour la première fois en 2006.

Inspecteur Martinez : Et ça a été régulier à partir de 2006 ?

Dr Murray : Non, non.

Inspecteur Martinez : D’accord. Savez-vous s’il était suivi par d’autres médecins ?

Dr Murray : Il ne m’en a jamais parlé, mais comme il déménageait beaucoup, je suppose que oui.

Inspecteur Martinez : D’accord. Donc vous n’êtes pas sûr s’il avait d’autres médecins ?

Dr Murray : Non.

Inspecteur Smith : Je suis désolé docteur. Quel genre de médecin êtes-vous ?

Dr Murray : Je suis cardiologue… C’est ma spécialité. La cardiologie interventionnelle est ma sous-spécialité. J’ai aussi une spécialité en médecine interne. J’ai les trois.

Traduction PYC - MJFrance

Inspecteur Smith : Est-ce que les Jackson, et plus spécialement Michael, vous a engagé pour cette raison, parce que vous étiez cardiologue ou…

Dr Murray : Non. Je l’ai rencontré pour la première fois en 2006, quand un ami patient, qui était son garde du corps, m’a demandé de le voir, parce qu’il ne se sentait pas bien et il voulait voir un médecin.

(Interruption)

M. Chernoff : Oui. Merci.

Inspecteur Martinez : Merci beaucoup.

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   Lun 17 Oct - 19:19

suite 3


Inspecteur Smith : Et quand vous avez vu Michael Jackson pour la première fois en 2006, pour quoi était-ce ?

Dr Murray : Lui et ses enfants avaient attrapé la grippe. Ils toussaient et avaient le nez qui coule, ils se sentaient déshydratés, et ils ne prenaient pas assez de repos à l’époque.

Inspecteur Smith : D’accord. Et pardon. Vous avez été recommandé par l’un de vos patients ?

Dr Murray : Le fils d’un patient.

Inspecteur Smith : Et il était garde du corps ?

Dr Murray : Il est garde du corps, et il m’a recommandé.

Inspecteur Martinez : D’accord. Ces derniers temps, depuis combien de temps vous occupiez-vous de lui ?

Dr Murray : A peu près deux mois.

Inspecteur Martinez : A peu près deux mois. Pouvez-vous nous dire comment est-ce arrivé ?

Dr Murray : J’ai été appelé par l’assistant de M. Jackson. Il s’appelle Amir.

Inspecteur Martinez : Amir.

Dr Murray : Frère Amir.

Inspecteur Martinez : D’accord.

Dr Murray : Il m’a dit que M. Jackson voulait me parler. Il a mentionné pour la première fois, parce que ça faisait un moment que je ne l’avais pas vu, qu’il y aurait une tournée de concerts à Londres et que M. Jackson aimerait beaucoup que je fasse partie du voyage et que je sois là-bas pendant les concerts, et il m’a demandé si je serais d’accord. Et j’ai dit : "Eh bien, il me faut plus de détails", et ça a été tout. C’était l’essentiel de la question.

Traduction PYC - MJFrance

Puis il a appelé M. Jackson apparemment. Je n’étais pas présent. Et peu de temps après, une heure à peu près, j’ai reçu un appel de M. Jackson qui me disait à quel point il serait ravi que je fasse partie du voyage. Bien sûr, je ne me suis pas engagé, mais c’est comme ça que tout a commencé.

Inspecteur Martinez : D’accord. Et je suis sûr que vous en avez entendu parler dans la presse… la presse dit que vous ne travaillez pas pour M. Jackson mais pour AEG. Est-ce correct ?

Dr Murray : Comment je définis ça ? Eh bien, M. Jackson m’a demandé de faire partie de son équipe. J’ai parlé à M. Jackson lui-même. Il m’a offert un emploi, et j’avais dans l’idée qu’il serait directement mon employeur. Suite à l’acceptation de cette offre, j’ai… j’ai réalisé que AEG paierait le salaire que je réclamais. C’était donc leur arrangement. Je suis donc employé de Michael Jackson mais payé par AEG. Est-ce que ça vous aide ?

Inspecteur Martinez : Oui. Donc Michael vous a choisi, mais quelqu’un d’autre vous paie.

Dr Murray : Je n’avais aucune idée que c’était le cas.

Inspecteur Martinez : D’accord. D’accord. Donc vous vous en êtes occupé pendant deux mois. Est-ce que… avez-vous passé ces deux mois en Californie, ou vous êtes-vous partagés entre ici et Las Vegas.

Dr Murray : Nous étions ici.

Inspecteur Martinez : Ici ?

Dr Murray : Hum hum.

Inspecteur Martinez : D’accord. Pouvez-vous nous dire quel était l’état général de M. Jackson ?

Dr Murray : Si on parle en général, il ne mangeait pas bien. Il est très mince. Il y avait… je savais qu’il voyait probablement d’autres médecins pour d’autres problèmes dont il ne m’a pas parlé. Donc je ne suis pas sûr qu’il était totalement franc à ce sujet. Mais pendant un examen physique de routine, je n’ai pas trouvé de changement physique majeur, hormis une subluxation de la hanche droite.

Inspecteur Martinez : Une quoi ?

Dr Murray : Une subluxation.

Inspecteur Martinez : Je ne sais pas ce que ça veut dire.

Dr Murray : Il… c’est comme si vous aviez un joint qui sort de son logement et qui prend un certain angle. Donc au lieu d’être à 90 degrés ou plus, sa hanche sortait de ce joint. C’était son cas. Il avait des mycoses aux orteils, qui étaient déjà traitées avant, et ça allait. Je n’ai pas constaté de maladie systémique comme de

Traduction PYC - MJFrance

l’hypertension ou une pression artérielle élevée ou quoi que ce soit de ce genre.

Inspecteur Martinez : Est-ce qu’on a des suivis à ce sujet ?

Inspecteur Smith : Non, pas sur ça.

Inspecteur Martinez : Continuez.

Inspecteur Smith : Le jour où on vous a prévenu… je suppose que ça devait être mercredi en fin de journée ou tôt le matin jeudi – qui vous a téléphoné ?

Dr Murray : Amir, frère Michael Amir. Il m’a fait savoir que M. Jackson était en train de terminer ses répétitions. J’ai regardé ma montre en recevant cet appel. Il était à peu près 00h10, et je devais les rejoindre à la maison.

Inspecteur Martinez : A-t-il mentionné… juste… juste que cette répétition se terminait, ou a-t-il dit qu’il y avait des problèmes ?

Dr Murray : J’ai demandé s’il y avait des problèmes, parce que je le demandais systématiquement pour savoir s’il s’était senti bien dans la journée, s’il avait bien répété. On m’a dit qu’il avait eu beaucoup de réunions, qu’il avait fait une performance partielle, pas en entier. Et il voulait que je sois là quand il rentrerait.

Inspecteur Martinez : D’accord. Donc il ne s’est plaint de rien, il voulait juste que vous soyez là comme d’habitude.

Dr Murray : Oui.

Inspecteur Martinez : Nous comprenons que vous avez passé quelques nuits à la… maison.

Dr Murray : Pas quelques nuits. J’y ai passé chaque nuit.

Inspecteur Martinez : Oh, chaque nuit ?

Dr Murray : A l’exception de mes jours de congé, qui étaient le dimanche.

Inspecteur Martinez : Etait-ce pour des raisons médicales ou juste pour qu’il se sente mieux ?

Dr Murray : C’était la demande de M. Jackson.

Inspecteur Martinez : D’accord.

Inspecteur Smith : Donc vous étiez là six jours par semaine ?

Dr Murray : Oui.

Inspecteur Smith : Et le dimanche était votre jour de congé habituel ?

Traduction PYC - MJFrance

Dr Murray : Oui.

Inspecteur Smith : A moins que quelque chose…

Dr Murray : Oui.

Inspecteur Smith : … arrive à Michael.

Dr Murray : Bien sûr.

Inspecteur Smith : D’accord. La chambre où il était… laissez-moi revenir un peu en arrière. A quelle heure êtes-vous arrivé cette nuit-là, après avoir reçu cet appel un peu après minuit ?

Dr Murray : J’ai pris… je suis arrivé vers 00h50, 1h00 du matin.

Inspecteur Smith : Etes-vous arrivé seul ?

Dr Murray : Oui.

Inspecteur Smith : D’accord. Et quand vous êtes arrivé, où êtes-vous allé ?

Dr Murray : Je suis allé dans la chambre de M. Jackson. Il a deux chambres dans la maison. Je suis allé dans la chambre où j’avais l’habitude de le voir, je suis allé dans cette chambre, et j’ai attendu son arrivée.

Inspecteur Martinez : Donc vous êtes arrivé à la maison avant son retour…

Dr Murray : Oui.

Inspecteur Martinez : … des répétitions ?

Dr Murray : Hum hum.

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: récap du procès Murray 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 
récap du procès Murray 2011
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Procès Conrad Murray
» Théâtre du Capitole de Toulouse - saison 2010/2011
» Royal Opera-House 2010-2011
» Théâtre de Caen 2010-2011
» [Fraispertuis City 2011] Timber Drop-El Loco S&S

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
resurrection-MJ :: 25 juin 2009 :: Procès meurtre de Michael-
Sauter vers: