resurrection-MJ

Regroupement de fans s'interrogeant sur le décès du Roi de la pop
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les histoires, témoignages sur Michael

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: les histoires, témoignages sur Michael   Dim 16 Mai - 15:05

[Flashback] Une Aborigène raconte sa rencontre avec Michael Jackson

Vilma Ryan est l'une des leaders de la communauté aborigène de Riverstone, une ville située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Sydney. Agée de 70 ans, elle a décidé peu après la mort de Michael Jackson de briser le silence au sujet de sa rencontre avec lui, en 1987. A l'époque, le chanteur se trouvait en Australie à l'occasion du Bad Tour et Vilma Ryan s'était arrangée pour qu'il se rende dans une école maternelle de Redfern (banlieue de Sydney), l'école Murawina, dont elle était la directrice.

Michael Jackson avait accepté... en échange de son silence. "Michael était très intéressé par la situation des Aborigènes, en particulier par la question des décès suspects en détention mais il ne souhaitait pas mêler ses fans à ça".

Vilma Ryan avait été prévenue que la visite de l'artiste serait annulée sans préavis si la presse venait à en être informée. "On m'a également avertie qu'il ne fallait pas la médiatiser même après son retour en Amérique. C'est pour cette raison que ça n'a jamais été raconté. Ca a été le temps fort de ma vie et mon plus grand secret depuis 22 ans", avoue-t-elle aujourd'hui.

Elle avait décroché cette opportunité hors norme après avoir remis une lettre aux employés de Michael Jackson à l'aéroport de Sydney. Le chanteur l'avait invitée au Regent Hotel où il séjournait : "Quand je lui ai parlé de mon travail, Michael a émis le souhait de rencontrer le personnel, les parents et les enfants de l'école maternelle après son concert de Sydney. Quand je lui ai dit que nos gamins n'avaient pas les moyens d'aller voir son spectacle, il m'a offert 100 places pour son concert. Il était très poli, respectueux et s'exprimait avec douceur pendant notre rencontre".

Le lendemain du concert, les employés de Michael Jackson lui ont demandé de les rejoindre à l'hôtel afin de leur indiquer la route jusqu'à Redfern. "J'ai constitué une équipe de femmes aborigènes pour s'occuper de ses gardes du corps et verrouiller les portes après son arrivée. Il a passé à peu près deux heures au centre à discuter avec les enfants, leurs parents et les employés".

Plus tard, Vilma Ryan s'est arrangée pour réserver un studio de Surry Hills afin de faire une photo de groupe des enfants en compagnie de l'artiste, exercice auquel Michael Jackson avait accepté de se prêter.

"J'ai pleuré quand j'ai appris sa mort et bon nombre des enfants qui l'avaient rencontré ont fait de même", a-t-elle confié.

ElusiveShadow.com / Blacktown Sun

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Brève rencontre entre Michael Jackson et une admiratrice   Mar 18 Mai - 20:51

Brève rencontre entre Michael Jackson et une admiratrice

Quelques heures seulement après le décès de Michael Jackson, de nombreux anonymes sont sortis de l'ombre pour raconter le jour où leur route a croisé celle du Roi de la Pop. Voici l'une de ces histoires...

"Ma rencontre avec Michael Jackson s'est déroulée à l'été 1986 ou 1987 au ranch Skywalker dans le Comté de Marin, lorsque je suis allée à un pique-nique LucasFilm. Il se promenait avec ses gardes du corps et avec un magnifique berger allemand (comme le montre la photo). Il portait son masque chirurgical jusqu'à ce que je lève mon appareil photo pour prendre un cliché de lui. Il l'a alors retiré pendant quelques minutes, le temps de sourire à l'objectif.

Quand il s'est assis à une table de pique-nique, j'ai demandé à son garde du corps si je pouvais lui dire bonjour et avoir un autographe. Il m'a dit de demander à Michael donc je me suis assise et faufilée juste à côté de lui. Nous nous sommes regardés droit dans les yeux, avons échangé un sourire et nous nous sommes dit "Salut !" avec beaucoup de timidité. Je lui ai expliqué que j'aimais vraiment sa musique et lui ai demandé s'il pouvait signer la plaquette de Lucasfilm pour moi. Il a gracieusement accepté et a apposé sa signature juste à côté de celle de George Lucas.

Un peu plus tard, je descendais la route poussiéreuse du ranch Skywalker quand j'ai vu un camion de pompiers arriver sur la route dans un concert de klaxons, la sirène en marche. Je me suis donc poussée sur le bas-côté, pensant qu'ils avaient besoin de plus de place pour passer étant donné que la route était étroite. A ma grande surprise, ils ont de nouveau klaxonné et quand je me suis retournée pour regarder en arrière, j'ai vu Michael, penché par la fenêtre du camion côté passager, agitant les bras avec enthousiasme. Je me suis retournée, pensant qu'il faisait signe à quelqu'un d'autre mais il n'y avait personne. J'ai brutalement réalisé que c'était à moi qu'il s'adressait donc j'ai souri et lui ai fait un signe en retour. Il paraissait aussi excité qu'un gamin montant pour la première fois dans un camion de pompiers.

Je chérirai à jamais ce souvenir...

Diana Dawn".

ElusiveShadow.com / CNN

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Mar 18 Mai - 21:31

C'est chouette mais.....Pourquoi se grand dadais ne se balladait il pas , je ne sais pas moi du côté de chez nous , n'est ce pas Cléa!? Quel djondjon quand même mdr2

Je suis contente pour ces personnes , ça a du être quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Dim 23 Mai - 23:57

La légendaire Suzanne de Passe partage ses pensées au sujet de son ami et frère Michael Jackson.

Beaucoup de gens de talent ont contribué au développement de la carrière de Michael Jackson à travers ces 42 incroyables années, mais peu sont allés aussi loin que Suzanne de Passe. Madame de Passe a été un relais essentiel qui a alors aidé le prodige de 8 ans à gagner son entrée dans le monde de la musique. Elle a nourri ce talent naissant jusqu’à ce qu’il s’embarque vers sa conquête ultime de la couronne de Roi de la Pop incontesté. Suzanne de Passe a raconté ouvertement à Cavario H., pour la rédaction de HHW, son expérience unique avec le futur monarque de la musique et a partagé, pour la première fois, ses plus chers souvenirs du petit Michael.
Suzanne de Passe est directrice de De Passe Entertainment Group LLC, et la première et unique femme afro-américaine à avoir été nommée pour un Oscar pour avoir co-écrit Lady Sings The Blues, avec Diana Ross dans le rôle de Billie Holiday.
Née à Harlem, à New York, Suzanne de Passe s’est tout d’abord fait remarquer comme cadre chez Motown Records, société qu’elle a rejointe en 1968 après que Cindy Birdsong, des Supremes, l’ait présentée au fondateur de Motown, Berry Gordy. Initialement engagée comme assistante artistique de Gordy, Suzanne, qui avait alors 19 ans, a franchi plusieurs étapes importantes, comme le chant, le coaching, puis le développement du groupe le plus populaire des années 70 chez Motown, les Jackson Five.
A la Motown, Suzanne a aussi aidé à produire TCB et G.I.T on Broadway, des émissions de télévision spéciales avec Diana Ross et les Supremes, ainsi que les Temptations. Elle a produit la série The Jacksons : An American Dream et a gagné l’Emmy Award dans la catégorie du meilleur programme de variétés, de musique ou de comédie pour avoir produit Motown 25 et Motown Returns To The Apollo. En outre, elle a été nommée dans la catégorie de la meilleure mini-série pour Lonesome Dove, Buffalo Girls, The Temptations, et pour la mini-série avec Fara Fawcett Small Sacrifices. Suzanne de Passe a été intronisée au Black Filmmakers Hall Of Fame en 1990 et en février 2008 Essence Magazine l’a honorée du titre de première femme noire d’Hollywood. Récompense visionnaire, connaissant les contributions de Suzanne de Passe dans son domaine. Le membre honoraire de Alpha Kappa Alpha Sorority INC réside à la fois à Los Angeles et à New York, et est professeur occasionnel au College Emerson de Boston.

HHW : Avez-vous réellement découvert les Jackson Five ?
SdP : Eh bien, ce qui s’est passé c’est que j’étais responsable du fait d’attitrer l’attention de mon patron sur les groupes. Berry Gordy ne voulait pas les auditionner au début parce qu’il ne voulait plus d’autres groupes d’enfants sous son label. Comme il le disait : « Stevie Wonder était suffisamment entouré de professeurs et de différentes choses qui l’occupaient ». Donc ma plus grande implication a été que, après que ma demande ait été rejetée, j’ai persisté et il a fini par accepter de les écouter. Tout ce que j’ai fait, c’est d’être un relais. Mais une fois qu’ils ont signé et qu’ils ont commencé à beaucoup enregistrer, mon cousin Anthony Jones et moi étions responsables de tout ce qui concernait Michael et ses frères, sauf les enregistrements. Nous mettions au point les chorégraphies, nous nous occupions des garde-robes, nous les emmenions à l’école, nous leur avons trouvé une maison, nous les faisions répéter, nous écrivions les shows avec eux, nous faisions tout ensemble. Nous avons même fait la chorégraphie de I Want You Back dans le salon de la maison que Tony et moi partagions à Los Angeles.

Avez-vous produit le biopic basé sur la vie des Jackson ?
J’étais l’un des producteurs exécutifs avec Stan Margulies. J’étais productrice exécutive de Motown 25 Yesterday, Today, Forever, l’émission où Michael a exécuté Billie Jean, fait son premier Moonwalk et changé le cours de sa vie.

Pourquoi pensez-vous que Michael a autant progressé ?
Je pense que c’est venu en quelque sorte du fait que Michael a grandi et avait toujours été reconnu dans le monde entier comme étant un petit chanteur mignon, et à mesure qu’il a grandi et est entré dans la puberté, avec l’acné et les années difficiles, nous sommes tous passés par là, mais je pense que parce qu’il avait la pression d’être toujours conforme aux attentes de toujours rester jeune et sans aucune faille, c’est ce qui a mis les choses en mouvement. Mais je ne peux pas parler du reste parce que je pense que seul Michael savait pourquoi ça s’est passé de façon si extrême.

Est-ce que Michael a participé au tournage de la série sur les Jackson ?
En réalité, il a donné son approbation pour les trois Michael de la série et il a approuvé chacun des acteurs, et comment les Jackson étaient représentés.

Au vu de ce qu’ont vécu ces « Michael » à l’écran, ce point de vue est-il à mettre au propre compte de Michael?
Non, Jermaine a été beaucoup plus impliqué pour ça. Nous avions le témoignage de Katherine et celui des frères. Beaucoup de recherches ont été faites par notre scénariste Joyce Eliason, et bien sûr beaucoup concernaient les premières années à la Motown, donc nous avions beaucoup de témoins sous la main.

Y a t-il des parties de la série qui ont rendu Michael mal à l’aise, ou qu’il n’a pas aimées ?
Pas que je me souvienne. En fait, après sa diffusion il m’a envoyé un gigantesque panier avec des films et plein d’autres choses.

Au-delà de ces premières années, vous et Michael êtes-vous restés en contact ?
Nous sommes restés en contact par périodes, et je dirais dans les six à huit dernières années, c’était très irrégulier. Mais je pense que quand on est si proche de quelqu’un sur une période où on est toujours ensemble, littéralement, jour après jour, peu importe le temps qui passe, quand on se voit on se sent toujours proches.

J’ai lu qu’au début Michael avait été à l’origine de la rumeur qui disait qu’il dormait dans un caisson à oxygène, ou que Bubbles le chimpanzé faisait le ménage chez lui, est-ce que c’est vrai ?
Ca ne me surprendrait pas, Michael avait en lui quelque chose d’espiègle et il balayait certaines choses d’un coup de pied, comme quand je l’ai connu, il était un peu farceur.

La relation entre Michael et son père est-elle aussi tumultueuse qu’elle apparaît dans la série ?
Oui, on s’est beaucoup appuyés sur ce que nous a dit Jermaine, et la production s’est beaucoup appuyée sur Jermaine pour donner le ton et je pense que ce biopic est aussi exact que possible. Ce que je peux dire c’est que cette part de discipline peut être attribuée à Joseph, alors ce n’était pas si mal.

Qui est Bobby Taylor ?
C’était un artiste Motown, et il est l’un de ceux qui les a vraiment encouragés à venir à Détroit. Il les avait vus à l’Apollo et il avait du mal à obtenir que quelqu’un puisse les voir. Il a su que je travaillais pour M. Gordy, et il vivait dans le même immeuble que moi. Diana Ross vivait dans l’immeuble, Cindy Birdsong vivait dans l’immeuble, un paquet de monde vivait là au 1300 East Lafayette à Détroit. Donc il m’a appelée un jour et m’a demandé de descendre dans son appartement pour voir quelque chose, et quand je suis descendue, les Jackson étaient installés sur les meubles et Bobby leur a dit, « OK, OK, levez-vous, levez-vous, voici Suzanne de Passe et elle travaille pour Berry Gordy », puis ils se sont mis à chanter pour moi. C’était pendant l’été 1968.

Après cette première audition, avez-vous été convaincue tout de suite qu’ils deviendraient des stars ?
J’ai été immédiatement impressionnée, absolument. Michael Jackson était incroyable et leurs harmonies étaient justes… très justes.

Quel est votre souvenir le plus cher de Michael ?
Oh, j’en ai tellement…ce qui me vient à l’esprit c’est cette première tournée, nous étions sur les routes et parce qu’ils étaient si célèbres ils ne pouvaient aller nulle part. Donc nous faisions le tour de chaque pièce, et Michael avait l’habitude de se cacher dans les placards, derrière le canapé, derrière les portes, derrière les chaises, sous le lit. Il aimait bien écouter aux portes, espionner, et il avait un côté farceur, donc je lui ai trouvé le surnom de Casper, comme Casper le Petit Fantôme. Je l’appelais Casper tout le temps et j’appelais Marlon Dudley-Do-Right. Casper et Dudley étaient les plus jeunes, alors on a fini par passer beaucoup de temps ensemble, et ils aimaient jeter des bombes à eau par la fenêtre et faire des batailles de polochons, et toutes les choses malicieuses que font les enfants. Cette scène dans American Dream est vraiment précise et montre que nous devions créer nos propres divertissements, vu qu’ils ne pouvaient aller nulle part. Si nous avions une journée de congés ou qu’un show se terminait à 21h00 ou 22h00, personne n’était disposé à aller au lit, alors on jouait aux cartes ou on regardait la télé, on commandait au room service ou alors on bavardait, toutes sortes de choses comme ça. Le surnom de Casper lui est resté et bien des années plus tard, j’étais en coulisses, il me semble que c’était aux Grammys ou aux American Music Awards, l’un des deux, je n’arrive pas à me rappeler, et Michael, qui était une star énorme, avait alors gagné plusieurs récompenses, il ne pouvait même pas toutes les porter, et il était entouré par des agents de sécurité. Ils le faisaient marcher très vite et tout le monde disait « Michael, Michael, Michael », et moi j’ai hurlé « Casper ! » et il s’est arrêté, il a presque fait tomber tout le monde, il a regardé autour de lui et m’a vue, il a traversé la foule, qui était son propre entourage, et il m’a fait un énorme câlin et on a ri. C’est l’une de ces choses de ces premières années et le fait de lui avoir donné ce surnom qui font qu’il répondait toujours à ces merveilleux souvenirs qu’on avait créés. Je ne l’ai jamais vraiment appelé Michael, je l’ai toujours appelé Casper, comme « Maintenant Casper, tu sais que ce n’est pas bien », et il répondait, « Non Suzanne, tu ne comprends pas… ». Vous savez, des choses de ce genre.

On a l’impression que vous jouiez plus le rôle d’une grande sœur.
Oui. Nous avions également cette petite chose qu’il faisait, qui consistait à jeter une « grenade à main », vous savez, vous fermez le poing, vous tirez une goupille imaginaire et vous faites semblant de l’envoyer sur quelqu’un. Si l’un de nous faisait quelque chose de nul, quelqu’un lui jetait une grenade. Parfois quand nous assistions à des réunions ennuyeuses, il me jetait une grenade et je lui en renvoyais une. On avait des moments vraiment amusants et quand j’y repense, j’ai du mal à imaginer qu’il soit parti. Même si nous ne nous étions pas vus depuis longtemps, nous pouvions toujours reprendre là où nous en étions comme s’il n’y avait pas eu d’interruption. C’était mon petit frère… mon petit frère de génie, mon petit frère superstar.

Avez-vous parlé à ses frères depuis son décès ?
Non, ils sont suffisamment occupés, vous savez, il y a des moments où on n’a pas envie de s’imposer, vous comprenez.

MJFranceForum / Hip Hip Weekly

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Sam 29 Mai - 13:10

http://www.sawfnews.com/Gossip/63678.aspx

By Victoria E. Christopherson

De nombreux de fans de Michael Jackson croient que les médias ont déformé les faits dans leurs reportages et ont servi leurs propres intérêts. Et ceux qui ne sont pas fans ? Qu’en pensent-ils ?

Victoria E. Christopherson n'était pas fan de Michael Jackson, du moins pas avant sa mort. Voici ce qu'elle voulait dire, et nous l’avons laissée parler avec son cœur.

Lorsque Michael Jackson est mort le 25 Juin 2009, honnêtement, je m'en fichais. L’image que j’avais de lui était celle que je voyais toujours sur les couvertures des tabloïds aux caisses du magasin : Ces images bizarres de lui, pendant des années et des années. Et les éternelles accusations de pédophilie. En dehors de cela, je ne savais que très peu de choses à son sujet. J'ai donc décidé de trouver par moi-même en cherchant des articles et des vidéos sur YouTube.

Je ne m’attendais pas à voir des vidéos d’interviews de Michael Jackson et de ses performances fantastiques et extraordinaires en concert. À ma grande surprise, au moment du Mémorial au Staples Center le 7 Juillet 2009, j’avais beaucoup de peine. J'ai pris un jour de congé au travail, j’ai regardé le Mémorial, et j’ai pleuré comme un bébé. J’ai pleuré comme si c’était un frère bien-aimé. Pas le personnage de cirque décrit par les médias, mais un être humain merveilleux, aimant, et doux. Une personne qui a donné son argent pour faire ce qu’il disait, pour faire le bien d'autrui, à notre plus grande honte. Et le plus grand artiste. Je suis devenu fan.

En regardant les interviews de Michael Jackson, je ne pouvais pas m'empêcher d'être impressionnée par sa gentille et merveilleuse personnalité. Mais qu'en est-il des accusations de pédophilie ? Plus j’essayais de répondre à certaines questions que je me posais sur sa vie, plus je trouvais d’énormes contradictions dans les articles à son sujet.

Je voyais souvent des articles qui étaient exactement les mêmes, mais qui rapportaient un fait important différemment. On aurait dit de la désinformation intentionnelle. Par exemple, certains articles portaient sur la description de Jordan Chandler dans laquelle il affirme que Jackson était circoncis [Jordan Chandler était l’accusateur de 13 ans en 1993). Un autre article rapportait que Jordan Chandler l'avait décrit comme non circoncis. (Au fait, il n’était pas circoncis).

Encore et encore, tout était choquant. Cependant, j'ai découvert que certains journalistes d'investigation avaient publié des articles et même des livres sur les accusations de pédophilie, exprimant l’opinion que Michael Jackson n'était pas coupable
Certains pensaient même qu'il avait été piégé et donnaient des arguments sensés (voir l’article "Was Michael Jackson framed?" - Michael Jackson a-t’il été piégé ?, écrit par Mary A Fischer dans le magazine GQ en 1994).

C'est alors que j'ai découvert le livre d’Aphrodite Jones, "The Michael Jackson Conspiracy" (Le Complot contre Michael Jackson). Elle a écrit des livres à succès sur des histoires criminelles vraies pour le New York Times et elle a couvert le procès de Jackson pour Fox News en 2005.

Au début, elle croyait que Michael Jackson était coupable, mais a changé d'avis quand les 14 verdicts de non-culpabilité ont été rendus. Tout le monde dans les médias fut choqué, elle y compris. Elle a décidé de faire ses propres recherches sur le procès et d’écrire un livre.

Fait choquant : aucun éditeur ne voulait d’un livre pro Jackson. Aucun éditeur ne voulait d’un livre pro Jackson ??? Pas même écrit par un auteur de best-sellers ? Alors elle a été obligée de l'auto-publier. Tom Messereau, le brillant avocat de Michael Jackson, a écrit la préface. Le livre révélait jusqu’où un procureur et les médias peuvent aller pour pervertir la justice.

Alors, quand, tôt le matin du 29 avril 2010, j’ai tapé "michaeljackson" dans Google Actualités, j'ai trouvé un résultat pour : Aphrodite Jones True Crime: Michael Jackson, un épisode qui devait être diffusé sur Investigation Discovery Channel le jour suivant, le 30 avril.

Le résultat montrait 3 articles. J'espérais que les médias discuteraient de la diffusion de l'émission, pour que les gens puissent découvrir l'autre côté de l'histoire. Parce qu'il y a un autre côté.

A midi, le 29 avril, j'ai trouvé un autre résultat concernant une affirmation selon laquelle Michael Jackson avait un amant homosexuel à la fin de sa vie. Extra, une émission de divertissement à la télévision, devait diffuser deux interviews de Jason Pfeiffer, l'amant homosexuel présumé. Pfeiffer est un employé du Dr Arnold Klein, le dermatologue et ami de Jackson, qui a confirmé l’histoire.

J'étais livide, parce que dans mes recherches, Michael Jackson a toujours nié être homosexuel. Et même s'il était homosexuel, pourquoi l'amant et l'ami iraient parler à la presse tabloïde ???

Jackson se plaignait exactement de cela. Jackson haïssait les tabloïds et tenait à sa vie privée. Il a écrit des chansons à ce sujet. Et ces personnes sont ses amis ???

Les fans ont vivement protesté. Extra a annulé la 2è partie de l’interview. Mais le timing de cette histoire était suspect. Le documentaire d’Aphrodite Jones devait être diffusé le soir suivant, c’était un programme qui défendait Michael Jackson contre les accusations de pédophilie. Cela a-t’il été planifié ?

Le 3 mai 2010, Google Actualités affichait 99 histoires sur l’amoureux homosexuel de Michael Jackson et 3 histoires sur le documentaire True Crime d’Aphrodite Jones, les 3 mêmes histoires trouvées le 29 avril 2010. Les médias n’y ont pas touché.

Aphrodite Jones : "Le complot est entre les médias et le Procureur pour décrire Michael Jackson comme la personne la plus coupable de la planète, alors qu'en vérité, nul ne peut être plus humble et plus talentueux ou plus aimant que Michael Jackson."

Vous trouvez maintenant sur YouTube la totalité du documentaire d’Aphrodite Jones (avec l’avocat de Jackson, Tom Messereau) présenté en six parties. Voici les liens :

http://www.youtube.com/watch?v=OcLqM16FhWU&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?v=lYT-Rk1089g&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?v=jQvD3ouljUc&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?v=7YLCdjXL97w&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?v=EN3Wdq0ko40&feature=player_embedded
http://www.youtube.com/watch?v=CPX2Lew34J4&feature=player_embedded


Traduction Eva Léonetti

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Sam 29 Mai - 13:38

C'est exactement ce que nous pensons n'est ce pas Cléa....

Merci pour l'info , existe t-il une traduction?


Bizz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Sam 29 Mai - 14:15

une traduction pour les vidéos d'Aphrodite Jones, ça je ne sais pas, si je trouve, je reviens poster Wink sunny

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Dim 30 Mai - 10:58

Peut être sur le site de grugy ou de grumly (qui traduit les clips)? ou sur celui de la canadienne Julia?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Ven 4 Juin - 15:37

Michael Jackson: Une photo souvenir

C'était juste par hasard que je fis connaissance avec Michael Jackson. C'était en 1983 et ma femme, Flora, était enceinte de notre premier enfant. Souvent, nous avons mangé dans un restaurant végétarien appelé le Temple doré. En règle générale, nous sommes allés pendant les heures entre le déjeuner et le dîner. Il y avait peu d'autres clients pendant cette période, mais il y avait un autre réguliers: Michael Jackson. Il avait récemment devenu végétarien, et il était fasciné de suivre l'évolution d'une grossesse végétariens. Lorsque notre fils, Elijah, est née en Juin, Michael a été très heureux de le voir. Une fois il m'a demandé ce que c'était que d'être un père, et il m'a dit que c'était ce qu'il voulait plus que tout dans la vie: avoir un enfant de ses propres pour prendre soin de. Même alors, il y avait quelque chose de poignant de cet homme qui n'avait pas été autorisé à être un enfant normal se voulant être un père.

Le 18 Février 1984, quand Élie était âgée de huit mois, nous l'avons emmené au Temple d'Or. Il n'y avait pas d'autres clients, sauf Michael et son ami 13-ans, Emmanuel Lewis, qui était connu dans le monde comme "Webster". Michael dit qu'il le voulait, il avait un appareil photo parce qu'il voulait prendre une photo avec Elie. Ma femme avait une caméra dans son sac, mais pas de film. Michael a suggéré qu'elle pourrait obtenir de film dans une pharmacie à proximité et a demandé si lui et Emmanuel pourraient prendre soin d'Elie alors que nous attendions. Lorsque Flora retour, Michael a suggéré diverses poses et elle a décoché un certain nombre de photos d'Élie avec Michael et Emmanuel. Michael a demandé des copies des épreuves où ils ont été développés.

Chacune des photos s'est avéré être d'intérêt, mais il y en avait un, de Michel Elie exploitation dans ses bras, qui se détachait. En regardant cela aujourd'hui, 25 ans plus tard, et devant le regard vif et le sourire de Michael clair, je ne peux pas m'empêcher de me sentir triste. Il avait l'air en bonne santé, heureux et tranquilles. Son album Thriller avait fait sensation. "Beat It" a été libéré quatre jours plus tôt. Et dix jours après cette après-midi au Temple d'Or, il remporte huit Grammy Awards. Quand on vit à côté de lui dans le restaurant juste après sa nuit de triomphe, il était radieux, mais il semble aussi un peu gêné par son succès.

J'ai eu beaucoup de kilomètres sur cette photo de Michael Jackson et Elie. Chaque fois que je me suis rendu, j'ai apporté un paquet de photos de famille. La photo de Michael et Elie était le dernier de la série, et quand les gens se à lui, ils étaient généralement abasourdi. Partout où j'allais, la Chine, la Russie, la Birmanie, Tahiti, tout le monde a reconnu Michael Jackson. Je dois admettre que, en tant que journaliste, je l'ai utilisé pour mettre les gens à l'aise quand j'ai voulu les interviewer.

Au fil des années, Michael Jackson avait l'air moins en moins comme le Michael sur la photo. Sa couleur de peau a changé, la forme de son nez et le visage changé, et cet air de bonheur et de contentement disparu.

Maintenant qu'il est parti, je veux partager cette photo de Michael Jackson, à une époque où il semblait être en paix avec lui-même et avec le monde. Il s'agit de la façon dont je veux me souvenir de lui.

http://www.huffingtonpost.com/david-wallechinsky/michael-jackson-a-photo-t_b_221823.html


_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aimjee
Admin
Admin
avatar

Messages : 3116
Date d'inscription : 06/07/2009
Age : 35

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Ven 4 Juin - 16:12

c'est une anecdote sympa mais c'est chiant cet apriori des gens sur sa couleur grrr

_________________
Pensez à faire des COPIE COLLE ne vous contentez pas des liens qui risquent de disparaitre.

Quand vous voulez poster une news sur un membre de l'entourage de Michael merci de poursuivre le post qui le concerne,n'en recréer pas d'autre merci !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Marsha Ambrosius se souvient de sa rencontre avec Michael Jackson    Mar 29 Juin - 15:49

Marsha Ambrosius se souvient de sa rencontre avec Michael Jackson

Marsha Ambrosius, ancienne membre du duo anglais Floetry, avait écrit pour Michael Jackson la chanson "Butterflies". A l'occasion du premier anniversaire de sa disparition, elle a partagé quelques souvenirs de sa rencontre avec lui et a exprimé ce que l'artiste symbolisait pour elle.

"J'ai énormément appris de Michael Jackson. Avoir l'opportunité d'être à la fois observatrice et auteur-compositeur était trop riche pour être exprimé. Regarder ses techniques de respiration, les gammes qu'il faisait et refaisait, encore et encore, avant de se glisser dans la cabine de prise de son du studio tous les jours où nous enregistrions. Il était parfait. Il était juste tellement généreux. Il se donnait entièrement. C'est ça qui m'inspire chez lui : il se souciait tellement de tout et de tout le monde. Il se donnait à fond dans tout ce qu'il faisait. Son héritage nous est laissé pour que nous l'étudiions. C'est la preuve du génie qu'il était et qu'il sera toujours".

Marsha Ambrosius raconte sa rencontre avec l'artiste en ces termes : "Je suis nerveuse. Excitée mais très nerveuse. C'est une douce après-midi à New York et je me dirige vers le studio de la Hit Factory pour rencontre M. Michael Jackson. Aujourd'hui, ce sera le premier jour d'enregistrement de sa voix sur une chanson que j'ai écrite. Une chanson qui s'appelle "Butterflies". Je n'ai pas conscience des piétons et de la circulation danse. J'ai coupé tous les sons qui interrompent la voix intérieure qui me hurle "Calme-toi !!! Tu le mérites !!! Tu en vaux la peine !!!"

Je franchis les portes vitrées qui mènent à l'accueil. On m'a demandé de donner mes nom et prénom et de présenter une pièce d'identité. Comme prévu, on m'attendait. Un portier m'a conduite jusqu'à l'ascenseur qui fonctionnait avec une clé et j'ai été escortée jusqu'à son étage. "Michael Jackson & Friends", était-il écrit sur une feuille de papier A4 scotchée à la porte. On m'a conduite à l'intérieur.

Mon coeur battait la chamade et j'étais à deux doigts d'avoir une crise de panique. Tout ce dont je me rappelle, c'est le son d'un piano à queue jouant des gammes harmoniques, quelqu'un qui chante et voir de mes propres yeux d'où venait cette voix.

C'était lui. Le Roi de la Pop. Le Plus Grand Artiste de Tous les Temps. Depuis le studio, il m'a souri et il m'a fait le signe de la paix. Il a continué à s'échauffer la voix tandis que je restais là, bouche bée... puis il s'est avancé vers moi. Il a prononcé mon prénom et m'a serrée dans ses bras pour me souhaiter la bienvenue. "Merci", a-t-il dit.

Non, Michael. MERCI !!!!!!!!!!!!"

Soul Culture / Traduction : ElusiveShadow

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Shaquille O'Neal raconte sa rencontre avec Michael Jackson    Mar 29 Juin - 15:54

Shaquille O'Neal raconte sa rencontre avec Michael Jackson

A l'occasion du premier anniversaire de la mort de Michael Jackson, le basketteur Shaquille O'Neal a accepté de partager quelques souvenirs des moments qu'il a pu partager avec l'artiste dans le plus grand secret. Voici son récit.

"Comme beaucoup de gens de ma génération, j'ai grandi en idôlatrant Michael Jackson et les Jackson Five. Leurs pas de danse, leurs coupes afro et leurs costumes branchés - tout chez eux - étaient les choses les plus géniales que mes amis et moi ayons jamais vues. Qui ne voudrait pas de la veste de cuir rouge que portait Michael dans "Thriller" ? Moi, je la voulais sans aucun doute. Même si ma famille a passé une grande partie des années 80 en Allemagne avec mon père militaire, il était impossible de passer à côté de Michael et de son gant brillant ou de sa célèbre danse, le moonwalk. En Allemagne, je savais mieux faire le moonwalk que tous les autres élèves de ma classe. Le monde l'adorait et moi aussi.

Quand je suis revenu aux Etats-Unis au milieu des années 80, Michael était le Roi de la Pop incontesté et mes frères, mes soeurs et moi-même étions des inconditionnels : nous regardions la moindre vidéo de l'album "Thriller" avec un regard digne d'un rayon laser, analysant le moindre mouvement pour qu'on puisse les reproduire dans notre salon. "Beat It" était plus ou moins notre hymne familial tant on l'écoutait et on le chantait. Quand je suis entré en NBA et que j'ai été recruté par le Magic d'Orlando, je suis allé acheter une maison et j'en voulais une sur le lac, en Floride. L'agent immobilier m'a dit qu'il avait la maison parfaite pour moi et que Michael Jackson s'était montré intéressé par l'achat lui aussi. En fait, c'est moi qui l'ai achetée.

Un jour, à l'improviste, ça a frappé à la porte et quand je l'ai ouverte, le King Of Pop se tenait devant moi dans toute sa splendeur. Ca m'arrive rarement de ne rien avoir à dire mais ce jour là, à ce moment là, je suis resté sans voix. Il voulait voir ce que j'avais fait de l'endroit donc je lui ai fait visiter les lieux. Comme vous pouvez vous y attendre, il a adoré mon studio d'enregistrement et il n'en revenait pas de voir mon lit rond Superman qui peut accueillir 45 personnes. Il trouvait que c'était la chose la plus géniale qu'il ait jamais vue. Ayant moi-même tout juste goûté à la célébrité, j'ai été vraiment surpris de voir à quel point il était normal et gentil. Ca se voyait qu'il appréciait vraiment de passer un moment et de discuter de basket et d'autres trucs avec moi. Il aimait être juste un type comme les autres par moments.

Comme il était très gentil, je lui ai demandé de rester un peu plus longtemps pour que ma petite soeur, Ayesha, puisse passer pour le rencontrer. Elle adorait Michael à un niveau totalement différent et elle m'aurait tuée si je ne l'avais pas retenu chez moi pour elle. Il est resté et ce fut probablement l'un des meilleurs jours de notre vie. Il est revenu une autre fois me rendre visite avec Lisa Marie Presley. Elle aussi a adoré mon lit Superman ! Quelques années plus tard, quand je suis devenu un Laker de Los Angeles, Michael m'a invité à passer la journée à Neverland. Une fois encore, je suis resté sans voix. C'était surréaliste d'aller dans la maison de quelqu'un qui a un zoo et un grand huit. J'étais plus excité que tous les enfants qui étaient là. Je me suis éclaté et Michael aussi.

Quand ma carrière est devenue plus mouvementée, ce n'était plus aussi facile de passer du temps avec lui mais nous sommes restés en contact au fil des années, par le biais d'amis et de collaborateurs. Sa mort nous a vraiment touchés, moi et ma famille, parce qu'il avait vraiment fait partie de notre vie avant même qu'on l'ait rencontré. Mon plus jeune fils, Shaquir, qui n'a que 7 ans, a pleuré toutes les larmes de son corps en entendant qu'il était mort. Michael était l'artiste le plus extraordinaire que j'aie vu dans ma vie et, à titre personnel, une source d'inspiration et un ami.

ElusiveShadow / Newsweek

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Dim 25 Juil - 14:56



Thriller a été tourné ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Sam 31 Juil - 16:36

ok1 miciii Wink

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Ven 27 Aoû - 20:56

Michael Jackson a tenu ma main

J'aurais dû venir avec ça avant ... ça a été mon petit secret trop longtemps mais maintenant je suis de me casser le silence et la rendre publique le fait que Michael Jackson a tenu ma main , trop ...

L'incident a eu lieu à Universal Studios pendant le tournage de la vidéo musique, Scream , avec Michael et sa sœur , Janet . Pas trop longtemps avant que ce que j'avais rencontré Michael en travaillant sur la mise en scène et les répétitions pour la tournée Dangerous .

Les deux Mark Romanek , le réalisateur de Scream , et Tom Foden , le concepteur de la production , sont sans compromis perfectionnistes . Cela a été un réel plaisir de travailler avec chacun d'eux sur de nombreux projets . Dans l'industrie du cinéma , travailler avec des gens qui entretiennent une vision est nettement mieux que de travailler pour ceux qui n'ont pas une vue d'ensemble . Sur cet emploi , je travaillais avec l'art membres du département dirigé par Tom Foden . autres services du Département d'art compris Dana Garman , Richard Berg , Jamie Vickers , Paulie Pietsch , Mark Brooks , pour n'en nommer que quelques-uns .

La vidéo Scream peut être le clip le plus cher jamais réalisé , je crois que la production totale / budget de post-production a été quelque part près de 8,3 millions de dollars . Et je peux vous dire que le budget du département d'art a pris une bonne partie de cela, peut-être la moitié. Les décors ont pris place trois stades pleine taille à Universal Studios à Los Angeles , avec plus d'une douzaine de postes mis sur ces trois étapes . Une fois le début du tournage , mon rôle a été la « commode sur le plateau , essentiellement le « représentant du ministère l'art » qui reste à fixer en tout temps comme le «visage» du département d'art . Par la nature même de la position , la commode sur le plateau a une interaction étroite avec tout le talent sur le plateau.

Ce fut un travail fou grande , sans aucun doute à ce sujet . Trois étapes, sur une douzaine de jeux , vingt jours tirer.

Le premier jour de tournage nous avons eu un appel 7 h, sauf Michael a été arrêté à la mi- après-midi. Puis, les cheveux et le maquillage , l'amener à l'ensemble et il est 16 heures 30 avant de rouler. Il est devenu clair que nous serions tir nuits pour le prochain une vingtaine de jours. Il était également clair que Michael a aimé cette façon ... le travail de nuit , ce qui est.

Enfin, nous mettre au travail . Michael fait son entrée et est pris en charge par Mark qui explique la prise de vue . Les images d'abord nous tourner avec Michael est de lui la danse sur l'un des nombreux étages blanc vu dans la vidéo . Michael retrouve son poste , d'environ six pieds de la caméra , ne prend un couple de , mentionne ensuite la façon dont le plancher (linoléum vinyle blanc ) se sentait slick . Je propose avec mes outils , une laine d'acier fine de qualité , un chiffon et un vaporisateur avec la « sauce spéciale et Scruff le plancher un peu avec la laine , puis revenir en arrière. Mark sort de derrière la caméra , regarde mon ouvrage invite ensuite pour Tom avant pour me demander si nous avons perdu le « brillant » . Je dis non , donnez-lui un jet rapide avec la sauce spéciale et il sèche à une étincelle . Quand je me lève de mon genoux Michael me sourit et dit: « Je me souviens de la répétition tour " . Je dis: « C'est " à droite, et il me demande comment mes enfants font , dis-je , «grande , incroyable. " Et puis tout est redevenu normal , Michal fait son petit et nous avons pris un bon départ .

Comme prévu appel de l'équipage , sous tension 7 heures-16 heures , et nous avons travaillé tout au long de chaque nuit, jusqu'à 4- 6h.

Dans les dernières heures de la dernière nuit de tournage, nous avions déplacé vers le 'zen' ensemble . Ce fut là , le dernier jour , la dernière série , la dernière série de coups de feu . Le département d'art avait préparé le jeu avec les touches finales avant que Michael a été introduit pour prendre sa place sur le podium dans le centre zen de l'ensemble . Michael interrogés sur les lieux et a commenté sur la beauté de l'ensemble regarda . Il était très détendu et il était évident qu'il jouissait assis au milieu de ce temple temporaire.

Lorsque Mark a été appelé pour un morceau du plafond à être coupé , j'ai pris une 12-step (ladder) , brouillé vers le haut et a commencé à scier . Dans un moment malheureux que le portable a vu coup de pied en arrière et amputé d'un tiers de mon annulaire gauche . Sans mot, je suis arrivé dans ma poche arrière de mon chiffon, enveloppé mon doigt avec lui et descendit de l'échelle et est sorti de la série . J'ai passé Tom à la sortie et lui a montré ce qui s'est passé . Tom m'a escorté à la lisière de la scène et j'ai posé sur le béton . Il ne tarda pas à une équipe de tournage ensemble des corps a été dominant en demi-cercle me regardant . Union gars gomme à mâcher . 3h. Droit ?

Soudain, la foule de pièces et Michael apparaît et reste là un moment, penché sur moi , en regardant vers le bas. Il regarde ma main gauche tenait en l'air puis il me regarde . Alors comme ça il est sur les genoux de mon côté droit et il prend ma main droite et il tient dans sa . il me regarde droit dans les yeux et me dit combien il regrettait , il ne cessait de répéter combien il regrettait , et puis il avait les larmes aux yeux et il a tenu ma main jusqu'à ce que L'ambulance est arrivée et m'ont emmené .

Que la semaine prochaine , en convalescence à la maison, les dons ont commencé à arriver de Michael et Janet , les choses de bon goût et cool comme les savons grande , un peignoir , d'encens , une carte . Quoi qu'il en soit , c'est mon histoire . Michael Jackson a tenu ma main , aussi. Michael , si vous lisez ceci, Merci de prendre soin .

Doug Lewis

http://veniceartsclub.wordpress.com/2009/09/06/michael-jackson-held-my-hand-too/

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reverdy

avatar

Féminin Messages : 836
Date d'inscription : 21/11/2009
Age : 45
Localisation : le lude - (sarthe)-france

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Ven 27 Aoû - 22:01

Coucou !!!!! Very Happy

Histoire vraiment émouvante !!!!!

Merci ma douce Cléa !!! Very Happy


BISOUS BISOUS BISOUS Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Ven 27 Aoû - 22:04

En effet reverdy, c'est émouvant, j'aurais bien aimé moi aussi qu'il me tienne la main oups2 luv1

Bonne soirée ma douce, et une bonne nuit, gros bisous Wink

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Sam 11 Sep - 17:09

Le caractère de Michael Jackson illustré par l'un de ses anciens chauffeurs

Gokor, propriétaire d'une société de limousines à Los Angeles, s'est exprimé au sujet de Michael Jackson sur une chaîne locale arménienne (son pays d'origine) peu après la cérémonie du Staples Center. L'artiste faisait appel à ses services de temps à autre et le chauffeur avait accepté, lors de son intervention télévisée, de partager trois anecdotes inédites qui illustrent la personnalité du Roi de la Pop.

A la rescousse d'une petite fille - Un jour, Gokor conduisait Michael Jackson à une réunion importante. Ce dernier regardait par la fenêtre et, comme à son habitude, observait les gens à l'extérieur. Le feu est passé au rouge, la voiture s'est donc arrêtée. Une petite fille se trouvait aux côtés de sa maman sur le trottoir : la mère, au téléphone, ne prêtait pas attention à son enfant qui jouait au ballon. Soudain, la balle a échappé à l'enfant, rebondissant sur la route. La petite fille, inconsciente du danger, s'est précipitée pour la rattraper. Michael Jackson, assistant à la scène, a alors bondi hors de la voiture pour la sauver. La mère de l'enfant est également intervenue et a pu récupérer sa fille avant qu'un drame ne survienne. Lorsque Gokor et le Roi de la Pop sont remontés dans la voiture, ils tremblaient et Michael Jackson pleurait en pensant à ce qui aurait pu arriver.

Chez le marchand de glaces - On le sait, Michael Jackson adorait se déguiser pour passer inaperçu. Un jour, alors qu'il était déguisé, il a pris un taxi londonien en compagnie de Gokor et de Macaulay Culkin pour se rendre chez un glacier. Tous trois ont commencé à faire la queue sans que personne ne se doute que le Roi de la Pop était parmi eux. C'est alors que Michael Jackson a demandé au chauffeur de dire à la vieille dame qui était près d'eux qu'ils allaient payer pour elle. Celle-ci a refusé à plusieurs reprises de manière assez grossière. Gokor a fini par se tourner vers l'artiste et lui a dit, en insistant bien sur chaque mot : "Tu vois, MICHAEL JACKSON, elle ne veut pas". Tout le monde s'est retourné vers eux et la vieille dame n'en croyait pas ses oreilles : elle s'est agenouillée en tremblant et en pleurant. Michael Jackson l'a aidée à se relever, l'a serrée dans ses bras, l'a embrassée et lui a payé sa glace.

Tout est bien qui finit bien - Après un concert, Michael Jackson et son entourage proche se sont engouffrés dans une limousine, immédiatement prise en chasse par de nombreux fans. L'une d'entre elles, tentant désespérément d'entrevoir le Roi de la Pop, s'est approchée si près de la voiture que celle-ci l'a légèrement blessée. Quand le chanteur a réalisé ce qui se passait, il est entré dans une colère noire contre la sécurité et contre Gokor, a menacé de licencier tout le monde et a décidé d'inviter la fan à passer la journée avec lui en guise d'excuse. Il l'a fait monter dans sa limousine et lui a parlé librement de sa vie et de sa carrière pendant les heures qui ont suivi.

ElusiveShadow.com / MJJCommunity



_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reverdy

avatar

Féminin Messages : 836
Date d'inscription : 21/11/2009
Age : 45
Localisation : le lude - (sarthe)-france

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Sam 11 Sep - 20:30

Coucou !!!!! Very Happy Very Happy Very Happy

Holala !!!! Que de doux souvenir , d'un hetre si gentille , si doux , si senssible , et que du bohneur pour cette fan si envié par moi !!! que j'aurais voulus etre à sa place !!!! Hein Cléa !!!!

c'était vraiment un homme à part , jamais d'autre homme l'égalera !!!


Merci ma douce Cléa , pour ce partage qui fait vraiment rever !!!! :merci1:


BISOUS BISOUS BISOUS Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Sam 11 Sep - 20:58



PFFFFFFFFF! en fait,j'étais jamais là où il fallait!!! mdr2 pale pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reverdy

avatar

Féminin Messages : 836
Date d'inscription : 21/11/2009
Age : 45
Localisation : le lude - (sarthe)-france

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Sam 11 Sep - 21:06

suzysuzon a écrit:


PFFFFFFFFF! en fait,j'étais jamais là où il fallait!!! mdr2 pale pale


Coucou !!!!! Very Happy Very Happy


Hihihihihihihihihihihi !!!!!!!!!! Very Happy Very Happy


BISOUS BISOUS BISOUS Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clea
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 6424
Date d'inscription : 27/08/2009
Age : 49
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Dim 12 Sep - 13:24

ho oui, ça fait rêver Reverdy luv1

Bisous ma belle Wink

_________________
Cléa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Mar 14 Sep - 9:37

http://lci.tf1.fr/chaine-lci/quincy-jones-invite-exceptionnel-de-julien-arnaud-sur-lci-demain-6065888.html

Quincy Jones : invité exceptionnel de Julien Arnaud sur LCI demain à 11h40 et 15h10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
reverdy

avatar

Féminin Messages : 836
Date d'inscription : 21/11/2009
Age : 45
Localisation : le lude - (sarthe)-france

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Mar 14 Sep - 12:02

suzysuzon a écrit:
http://lci.tf1.fr/chaine-lci/quincy-jones-invite-exceptionnel-de-julien-arnaud-sur-lci-demain-6065888.html

Quincy Jones : invité exceptionnel de Julien Arnaud sur LCI demain à 11h40 et 15h10


Coucou !!!! Very Happy

Ok !!! Very Happy , jregarderai un peu , pas entier car mon mari rentre mager alors jpourai pa entierement , et vers 15h10 un peu plus , car apres faut que jaille chercher ptit monstre .

Merci Suzy !!!! :merci1: Very Happy


BISOUS BISOUS BISOUS Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
suzysuzon
Encyclopédie musicale
Encyclopédie musicale
avatar

Féminin Messages : 5420
Date d'inscription : 10/08/2009
Age : 25
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   Mar 14 Sep - 19:29


Z'avez de la chance en France, nous on n'a pas


Peut être qu'avec notre rattachement à votre pays ..... lol!





Gros bisous ma belle :merci1: mdr5 :merci1:


P.S Ca me déchirerais le coeur pas pour la France mais parce que j'aime mon pays! :merci1: sunny :merci1:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les histoires, témoignages sur Michael   

Revenir en haut Aller en bas
 
les histoires, témoignages sur Michael
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quelques chansons et leurs histoires...
» HAPPY BIRTHDAY MICHAEL !
» beLIEve me michael jackson is still alive
» Dobros Michael Kelly (Quaterman d'origine & pas chers)
» Michael Jackson Bad Souvenir Picture Disc Singles Pack

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
resurrection-MJ :: LES MEMBRES :: Discussions divers-
Sauter vers: